Montpellier : la Mosson au ralenti

07
novembre
2012

Auteur :

Catégorie : Flash APP / Ligue 1

Les Montpelliérains, champion de France 2011/2012

Qu’elles sont loin les scènes de liesses et de joie du côté de la Place de la Comédie dans l’Hérault, le soir du 20 Mai 2012 ! La saveur du titre semble déjà s’être dissipée, on oublierait presque que le MSHC a été sacré champion de France de Ligue 1 2011-2012 au terme d’un match complètement fou à Auxerre qui s’est prolongé plus tard que prévu. La soirée qui s’en est suivie aussi.

Un départ raté et presque unique

Mais aujourd’hui, loin de la l’idée de défendre le titre dans les têtes Montpelliéraines, car avec une déplorable 14ème place, il faut avant tout défendre sa place parmi l’élite du football, pour un club qui il y a 3 ans de ça encore évoluait en division inférieure. Il faut remonter 11 ans auparavant pour voir un plus mauvais départ pour un champion de France : celui de Nantes lors de la saison 2001/2002, qui ne comptabilisait que 4 minuscules points…

En soit, à l’heure actuelle Montpellier en possède 3 fois plus, mais le titre parait déjà être peine perdue face à une concurrence encore plus féroce que l’année dernière, comptant notamment l’effectif herculéen du Paris Saint Germain ou encore la revitalisation cette saison des olympiques Lyonnais et Marseillais après tous deux avoir vécus une saison ratée.

La question de l’attaque à revoir ?

Car ce qui faisait la force l’an passé des Montpelliérains, c’était de posséder une attaque remarquable, qui les plaçait dans les 3 premiers au classement offensif, menée par son buteur maison Olivier Giroud avec ses 21 réalisations et sa première place dans ce classement. Mais le statut de champion attire forcément les convoitises, et outre-mer, on a su aller à la pêche au talent : l’ex-attaquant Grenoblois est parti découvrir de nouvelles aventures à Arsenal. Le transfert a beau avoisiner les 12 millions d’Euros, l’argent ne fait pas forcément le talent, et le digne héritier de rang de l’ancien buteur de la Mosson n’a toujours pas été trouvé. L’arrivée cet été d’Anthony Mounier et de Herrera n’a pas bouleversé la donne, le premier n’ayant pas le calibre adéquat, le Chilien semblant lui avoir du mal à s’acclimater au jeu Français. Ces joueurs, entres autres y sont ainsi pour quelque chose dans la perte de vitesse de Montpellier en ce début de saison. Le mercato d’hiver arrive donc peut-être en guise de Noel avorté, là où les Montpelliérains espèrent trouver dans la hotte du marché le cadeau de la réussite…

Auteur : Romain Dohen

L'important, quoiqu'on en dise, c'est les trois points.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Flash APP

Plus dans Flash APP, Ligue 1
Mercato : Daniele De Rossi à Paris ?
Mercato : De Rossi à Paris ?

Le colonie italienne à Paris n'a peut-être pas fini de s'allonger. Après Carlo Ancelotti, Marco Verratti ou encore Thiago Motta, c'est...

Le PSG a perdu au Parc face à Saint-Etienne
Un week-end en Ligue 1 (11/38)

Pour bon nombre d’observateurs, ce onzième acte devait nous permettre d’y voir plus clair dans une ligue 1 plus serrée que jamais....

Valenciennes enchaine les buts à domicile cette saison
Valenciennes régale et impressionne chez lui.

4-1 contre le leader Marseillais il y a 1 mois, jusque-là invaincu. 6-1 il y a 2 semaines face à...

Fermer