Mondial 2014 : Les Africains du Brésil (1/2)

27
novembre
2013

Auteur :

Catégorie : Coupe du Monde 2014

5 nations Africaines se sont qualifiés pour la coupe du Monde 2014. Présentation aujourd'hui de l'Algérie, du Nigéria et du Ghana.

5 petits sésames pour aller représenter un continent qui vit, pleure et vibre pour le foot de toute son âme. C’est très peu, en espérant qu’ils en fassent beaucoup. APP vous propose de s’arrêter en détail sur les cinq qualifiés africains. Il sera, dans cette première partie, question d’Algérie, de Nigéria et de Ghana.

Algérie : continuité et coach Vahid

Les qualifications :

Un groupe maîtrisé en long, en large et en travers. 5 victoires et 1 défaite, 15 points et la bise au Mali de S. Keita et Carteron écarté sans trop de difficulté. Un parcours sans anicroches jusqu’aux barrages.

Samedi 12 Octobre 2013, Burkina Faso/Algérie, Ouagadougou. Les fennecs jouent bien et marquent même à deux reprises à l’extérieur. Les Kaboré’s boys s’imposent tout de même grâce à l’arbi…. Heu grace à deux pénos généreux. Vahid enclenche donc la première, lui, le mal aimé du continent africain à qui on veut du mal, suivi par la presse du bled qui passe directement en troisième pour surfer sur la théorie du complot. Fondée ? Infondée ? Sans doute, un peu entre les deux et de toute manière bien effacé par un arbitrage maison accordé aux fennecs pour leur retour. A défaut de football, ils offriront un match tendu, énervé mais suffisant pour accrocher la qualif’ !

Les forces en présence :

5 nations Africaines se sont qualifiés pour la coupe du Monde 2014. Présentation aujourd'hui de l'Algérie, du Nigéria et du Ghana.Toutes les analyses semblent aujourd’hui se baser sur ces fameux matchs au couteau disputés contre le Burkina. Forcément un peu réducteur. Car c’est passer outre la sérieuse campagne menée en groupe de qualifications. Soudani/Slimani qui cartonne devant, bien aidés par Feghouli, Mostefa qui gère les débats au milieu et la défense centrale qui charcute comme il faut. L’Algérie est aujourd’hui capable de mener à bien ce type de parcours et c’est déjà une grande satisfaction quand on se souvient de l’état du football algérien, il y a 5/6 ans…. Les autorités ont capitalisé sur les succés de 2010(même si l’effectif est largement renouvellé avec de nombreux bi-nationaux) et Vahid a apporté une rigueur appréciable. Il focalise l’attention autour de sa personne et libère un peu ses joueurs de l’(énorme) pression que peut faire peser le peuple sur les épaules des représentants nationaux.

On les attend meilleur en phase finale maintenant. Car jusqu’ici, les compétitions officielles disputées par cette nouvelle vague se seront soldés par des échecs(CAN 2010 exceptée).

Le symbole ?

Slimani qui cartonne en éliminatoires mais qui fut transparent lors de la dernière CAN et pas plus visible en barrages….

Quels espoirs ?

Des deux cotés de la Méditerranée, on suivra bien évidemment de très près leur performance. Le tirage sera déterminant pour espérer. Un groupe « facile » pourrait les pousser en 8ème à condition qu’ils passent ce palier du très haut niveau. Ce qui sous entend notamment de se trouver un gardien digne de ce nom et que leurs promesses deviennent des certitudes. Belfodil, Brahimi, Feghouli, Ghoulam, Taider : c’est sympa sur le papier… mais on attend tous leur confirmation au plus haut niveau ! Il faudra aussi canaliser l’enthousiasme d’un peuple enclin à l’enflammade en cas de bonne performance. L’Algérie était présenté comme l’un des outsiders à la dernière CAN, ils n’ont pas passés le premier tour. Vahid a sans doute retenu la leçon, et puis, il n’y aura plus d’arbitres africains sur qui rejeter la faute, cette fois-ci.

Le pronostic APP :

Un 1/8 avec du cœur et de la chance au tirage.

Le Nigéria, champion mais chiant

Les qualifications :

Bien mais pas top, 3 victoires et 3 nuls. Une campagne à l’image de ce que les super eagles offrent depuis quelque temps. Invaincu sans trop vraiment convaincre dans un groupe pas très relevé(Malawi, Kenya, Namibie).

Le barrage ? Tout pareil. L’éthiopie au tirage et victoire 2/1 là bas, 2/0 à la maison. Doublé d’Emenike à l’aller, Moses et Obinna au retour. Emballé, c’est pesé.

Les forces en présence :

Absent de la CAN 2012, le Nigéria a depuis reconstruit son équipe et remporté la suivante. Stephen Keshi, la preuve vivante que le continent tient aussi des entraineurs, s’est appuyé sur des bons joueurs plus que sur des nababs. Il ne suffit plus d’être en sélection depuis quelques années pour continuer à être appellés. N’est ce pas Taye ? Les joueurs fantasques qui ont fait la légende de la selection nigerianne semble avoir deserté le bateau. Plus d’Okocha, Martins, Yekini et Cpie.

Enyeama retrouve tout juste son meilleur niveau à Lille pour s’imposer derrière comme le patron aux cotés de défenseur n’évoluant pas vraiment au top niveau. Ca va déjà mieux au milieu, articulé autour de l’inoxidable Obi Mikel(26 ans since 2000), les Moses, Onazi ou autres Musa s’éclatent. Leurs victoires se construisent là. Emenike(Fenerbahçe), Ideye(Dynamo Kiev) ou Obina(Lok. Moscou) ne sont pas les plus mauvais devant pour conclure. Au pire, reste toujours le talisman Sunday Mba pour débloquer la situation….

Quels espoirs ?

Le joueur de foot nigérian pensera sans doute avant tout à sortir de poule, le nigérian tout court, lui, à ramener la coupe à la maison. Il est sans doute plus raisonnable d’écouter les partenaires d’Obi Mikel. Les prestation de vacanciers des hommes de Keshi à la Coupe des conféderations ne rassurent pas non plus. Bon, ce n’était que la coupe des confédérations et il fallait quand même se taper l’Uruguay et l’Espagne, m’enfin….

Faire ses matchs sérieusement comme lors de la dernière CAN ne suffira sans doute pas. Il faudra élever son niveau de jeu et apporter un grain de folie. Musa, Ameobi, Moses en ont les capacités. Entre le pouvoir et le faire, il y a un monde. Les compatriotes de l’illustre Fela Kuti, devront sans doute lui piquer un peu d’afrobeat afin d’épicer leur mélodie sur le terrain.

Le pronostic APP :

Une élimination à la mord moi le noeud. Un truc à la différence de buts sans démériter.

Ghana : Les black stars portent bien leur nom.

Les qualifications :

Les seuls soubresaults qui ont pertubés la sélection durant ces éliminatoires furent les luttes intestines entre joueurs, sélectionneur et fédération. Comme trop souvent en Afrique…. Les frères Ayew furent par exemple, envoyés à la cave pour une sombre histoire de guerre entre leur fratrie et le coach national. Ce qui a permis de, à nouveau, soulever des interrogations sur les retraites anticipées de KP Boateng et Essien. Les étoiles noires s’en sont sortis en qualif’ assez brillament finalement(5 victoires, 1 défaite) avant de voir toute leur  argenterie revenir à la maison pour disputer des barrages qui auront tourné à la correction pour les pauvres égyptiens. 7/3 sur l’ensemble des deux matchs.  Oui, au complet les black stars peuvent faire très mal !

Les forces en présence :

5 nations Africaines se sont qualifiés pour la coupe du Monde 2014. Présentation aujourd'hui de l'Algérie, du Nigéria et du Ghana.La meilleure équipe africaine actuelle. Sur le papier, la défense ne paye pas de mine mais n’a presque rien encaissé durant les éliminatoires. A partir du milieu, ça pue le talent. Un petit quartet composé d’A.Ayew, Muntari, Essien, Asamoah avec KP. Boateng en extra, avouez que ça a de la gueule ! Le capitaine Gyan entretient tranquillement sa forme au Qatar et ne joue à fond que lorsqu’il revet le maillot national. L’ancien rennais avait été énorme chez Nelson Mandela en 2010 avant de rater LE péno. Il aura une revanche à prendre dans 6 mois. Un jour, J.Ayew pourrait même se reveiller, qui sait ?

En résumé : c’est costaud, dangereux et sexy !

Reste le sélectionneur Appiah qui se doit de créer la bonne alchimie quelque part entre égos(le sien compris), guerres intestines et talent .

Quels espoirs ?

Glorieux meilleur élève du continent lors du mondial sud africain, l’attente est grande pour les black stars ! Un tirage difficile pourrait les faire tomber dès le premier tour. Encore que ça pourrait également encourager la cohésion nécessaire à la réalisation de grandes choses pour cette équipe. Mis à part 3 ou 4 teams, qui leur sont incontestablement supérieures, cette équipe donne l’impression de pouvoir battre n’importe qui. Les meilleures chances du continent pour cet été brésilien sont entre leurs mains. Les favoris africains se révèlent malheureusement trop souvent décevants le jour J. Alors, étoiles scintillantes ou poussières d’étoiles ?

Le pronostic APP :

Le premier demi finaliste africain ! On s’enflamme un peu mais on a envie d’y croire.

Auteur : Mourad Aerts

Joue en troubadour sur tout le front de l'attaque. Amoureux du foot et de ce qu'il représente partout dans le monde

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupe du Monde 2014

Comments are closed.

Plus dans Coupe du Monde 2014
Choix tactiques bien pensés, changements de joueurs importants, cette qualification au mondial porte avant tout le sceau d'un homme: Didier Deschamps.
Signé la Desch’ !

Critiqué après le barrage aller face à l’Ukraine suite à cause de choix tactiques contestables, Didier Deschamps s’est parfaitement repris...

Réprimandes aux joueurs de l'équipe de France avant la deuxième manche des barrages pour la Coupe du Monde et le match entre la France et l'Ukraine
EDF : Lettre aux « gentils » de l’équipe de France

Les déclas de Giroud ou de Valbuena en conférence de presse ne nous incite pas à l’optimiste pour le match...

On voudrait y croire, mais le barrage aller nous a déjà enterrés. On garde espoir, mais on passerait pour un dégénéré. Le match retour vaudra le détour.
Barrages : 99% de chances de ne pas aller au Brésil

On espère se tromper. Réellement. Mais la déroute en Ukraine n’est pas un simple accident de parcours. Les lacunes observées...

Fermer