Monaco privé de son roc fiscal ?

22
mars
2013

Auteur :

Catégorie : Ligue 2

Germain et Monaco ne profitent pas du faux pas d'Angers

 La LFP a tranché, Monaco devra s’installer en France avant le 1er juin 2014 suite à une nouvelle règlementation.

Le 21 mars, le dernier conseil d’administration de la Ligue de Football Professionnel a statué qu’à partir de la saison 2014-2015, « seuls les clubs dont le siège de direction effective est en France » pourront participer aux championnats de France de Ligue 1 et de Ligue 2. Une volonté d’équité de la part de l’instance dirigeante du football français, qui souhaite que tous les clubs soient soumis au même régime fiscal et social.

En clair on ne demande pas un déménagement total des infrastructures, que ce soit le centre d’entrainement ou le Stade Louis II (même si en toute honnêteté, ça ne lui ferait pas de mal…), juste un déménagement de la direction de quelques kilomètres, rien d’insurmontable.

Sauf que voilà, on ne parle pas de n’importe quel club, mais de l’AS Monaco qui possède un statut si particulier : le club évolue dans le Championnat de France, mais reste une principauté bien en dehors de tout régime fiscal français. Une situation qui s’est amplifiée avec l’arrivée à la tête du club de Dmitry Rybolovlev, milliardaire russe, qui devrait faire de Monaco le principal concurrent (si ce n’est sportif, au moins financier) du Paris Saint-Germain.

Un club avec des fonds illimités qui en plus n’a pas le même régime fiscal que les autres clubs ? Forcément ça commence à faire beaucoup pour la plupart des dirigeants français, Jean-Louis Triaud en tête, qui n’ont pas envie de voir un condominium sur la Ligue 1. Une critique à laquelle Jean-Louis Campora a répondu dans Nice Matin : « Notre histoire est à Monaco, on est à Monaco et on reste à Monaco […] Le club a contribué à la renommée du foot français et a formé des joueurs qui ont remporté des titres avec l’Équipe de France », avant d’ajouter de l’Equipe qu’ils allaient déposer « un recours contre cette décision, qui est choquante ».

Une polémique qui date

Alors cette situation inédite, après tout quand Monaco est descendu en Ligue 2, personne n’est venu les taquiner sur ce point, est-elle vraiment une nouveauté ? Ou est-ce une énième tentative de fragiliser un club qui inquiète ? Car ce n’est pas la première fois qu’une telle polémique a lieu.

Il y a dix ans, le trio de président Aulas-Bouchet-Martel (Lyon-Marseille-Lens) menait déjà une offensive contre les privilèges monégasques, quand le club prenait de l’essor en championnat et qui, la même année, allait finir en finale de la Ligue des Champions (avec deux arbitres de touche bien aveugle, enfin ce n’est pas le sujet…). Mais le début de cette controverse date de 1958 et 1961, à l’époque, pas question de fiscalité, mais de qualification en Coupe d’Europe. Comment un club « étranger » comme Monaco pouvait représenter la France en C1 ? L’affaire a été réglée depuis, celle-ci le sera tout autant.

Auteur : Christophe.C GARNIER

Passionné de foot et spécialement fan de tout ce qui se fait outre-Manche depuis 10 ans.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 2

Comments are closed.

Plus dans Ligue 2
Les Nantais sont leader de la Ligue 2
Ligue 2 : Nantes, le trou noir

Cette 29ème journée de Ligue 2 a réservé quelques surprises que ça soit pour la montée comme pour la descente....

Auxerre en national ?
L’AJ Auxerre relégué en National ?

En proie à de graves difficultés financières, l'AJ Auxerre pourrait voir son avenir en National sur décision de la DNCG.

Monaco-leader-ligue2
Ligue 2 : Monaco enchaîne, Nantes gagne à l’arrachée

Cette 27ème journée de L2, a confirmé les journées précédentes, Monaco s'envole vers la L1. Derrière eux, Nantes ne lâche...

Fermer