Messi-Neymar ? ça peut marcher !

11
juin
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

L'association Neymar - Messi peut-elle fonctionner au Barça ?

Il y a eu Zidane-Ronaldo, Gullit-Van Basten, Pelé-Garrincha, Maradona-Careca et tant d’autres… Il y aura bientôt Messi-Neymar ! Si l’association des deux joueurs fait parler, c’est que les deux sont porteurs d’espoirs infinis et que potentiellement le monde a bien là, devant lui, un duo qui pourrait révolutionner, encore le jeu offensif, le football champagne, la conquête du but, liés à l’esthétisme pur et à la perfection du geste.

Des duos mythiques il y en a eu beaucoup, et peu à la fois. Peu ? Oui car, finalement, l’alchimie, l’étincelle, l’osmose entre les deux talents n’est pas toujours intervenue, gâchant parfois les attentes nées d’une association que l’on pensait inarrêtable. Et c’est bien ce qui pose problème à certains à l’aube d’une saison qui devrait voir évoluer, côte à côte, deux des plus grands talents de ce monde. Si certains s’emballent déjà à l’idée de voir les deux génies affoler les défenses à travers des échanges millimétrés, d’une justesse étourdissante, et qui devrait, élever la phase de jeu collective de génie à une normalité troublante. Pour d’autres, l’association est tout simplement vouée à l’échec, la raison ? On ne pourrait pas faire jouer deux égos aussi surdimensionnés au sein d’un même effectif. Argument troublant s’il en est tant le comportement de l’argentin a été, à de nombreuses reprises, loué par ses pairs et a participé à sa propre légende, lui offrant sans doute l’un de ses 4 ballons d’or consécutifs. Troublant aussi lorsque l’on lit ou que l’on écoute les déclarations des deux joueurs, qui  n’ont eu de cesse de clamer haut et fort leur admiration mutuelle, avant même qu’un possible transfert de Neymar Jr ne soit d’actualité.

Tout débute le 18 décembre 2011. A Yokohama, le FC Barcelone surclasse le FC Santos 4 – 0 en finale de la Coupe du Monde des Clubs. Noyé dans la déroute collective des brésiliens, Neymar ne peut que constater la suprématie catalane et beaucoup en profiteront, déjà, pour dire que le jeune auriverde “n’a pas le niveau”… Quoi qu’il en soit, dès la fin du match, l’accolade sur le podium entre les deux meilleurs joueurs du tournoi, Messi et Neymar, ne trompera pas les connaisseurs. C’est un vrai respect mutuel qui anime les deux joueurs à cet instant et c’est le début d’un projet qui va prendre forme un an et demi plus tard, par le transfert du brésilien chez les blaugranas. En attendant, le soir-même, comme le confieront plusieurs partenaires des deux joueurs, Neymar et Messi dîneront ensemble avant le retour des deux équipes en Espagne et au Brésil. Manifestement, ces deux-là se “détestent” déjà.  Les déclarations, publiques ou privées (ayant filtrées) ne connaîtront jamais de contradictions. Les deux joueurs s’admirent énormément mutuellement et ne cessent de le dire. Pour le jeune brésilien, Léo Messi “est un exemple sur lequel chaque jeune joueur devrait s’appuyer… il est le meilleur joueur du monde et il le sera encore dans quelques années… sur un terrain et en dehors c’est quelqu’un d’exceptionnel et je suis fièr de l’avoir croisé au Japon, j’espère sincèrement que ce ne sera pas la dernière fois…“. Des propos que la presse mondiale reprendra mais étonnamment sans plus. Comme si l’avis du jeune Neymar ne comptait pas, du moins pas encore. Mais qu’en est-il alors de l’avis du prodige argentin ? Là-aussi, les déclarations sont éloquentes et le relais médias étrangement absent. Depuis sa rencontre avec le prodige de Santos, la “Pulga” n’a eu de cesse de répéter un seul et unique refrain : “Ce joueur n’est pas comme les autres… on parle beaucoup des brésiliens, toujours, parfois trop, mais cette fois on ne se trompe pas… je l’ai beaucoup regardé jouer et il est déjà l’un des plus grands… Dans quelques années, il sera le meilleur de la planète, c’est une certitude et tout le monde comprendra alors qu’un talent si précoce, ce n’est pas si banal que je l’entends“. Voilà donc ce qu’ont déclaré les deux “coqs” qui ne pourront jamais cohabiter depuis plus d’un an et demi.

Quel est l’héritage de cette rencontre aujourd’hui ? Et bien Neymar est arrivé en Catalogne et Messi a le sourire. D’ailleurs, si rien n’est officiel évidemment, l’argentin aurait lui-même fait le forcing pour que Neymar Junior devienne un blaugrana. Aujourd’hui en tout cas, c’est chose faite et là-encore les déclarations ne trompent pas, même dans un milieu où la langue de bois n’a rien à envier à celle utiliser dans le monde politique, entre autres.

Messi et Neymar, voilà le prochain duo d'attaque du FC Barcelone.Alors que le monde entier ne sait pas encore que Neymar a fait son choix, dans la nuit du 24 au 25 mai dernier, suite à une réunion au sommet au siège du FC Santos en présence de son père, de Sandro Rossel et de son agent, Neymar déclare “deux clubs avaient fait une proposition pour me faire venir, mais mon cœur était à Barcelone depuis bien longtemps, j’ai beaucoup d’ambitions mais j’ai surtout choisi ce club pour jouer aux côtés d’Iniesta ou Xavi, et surtout Lionel Messi, je réalise aujourd’hui un rêve… je vais jouer avec le meilleur joueur de l’Histoire et je suis heureux comme un gamin, je ne peux pas l’exprimer, j’ai juste hâte de l’aider, de lui apporter, à lui et aux autres, ce que je sais faire, et surtout je suis impatient d’apprendre à leur côté, je n’y vais pas pour imposer quoi que ce soit, j’y vais car c’est mon rêve et que peu de gens réalisent leurs rêves ! “. Une déclaration d’amour respectueuse où le joueur “sur-côté et individualiste” avoue son respect pour les cadres catalans, auprès desquels il a hâte d’apprendre. Pour un joueur qui ne “pense qu’à lui, qu’à son image”, les mots ont de quoi convaincre.

Lors de la présentation officielle, à Barcelone, le 3 juin dernier, Neymar réitérera son admiration pour “l’institution catalane” et pour les joueurs qui y évoluent. “C’est juste un rêve que je vis aujourd’hui… j’espère connaître ici tout ce dont j’ai rêvé depuis tout petit, ce stade, ce club et cette ville, mon coeur les connait depuis 2 ans… je sais ce que j’ai à faire ici, j’arrive dans la meilleure équipe du monde et c’est un immense honneur… mon principal objectif ici c’est d’aider Lionel Messi à continuer à être le meilleur joueur du monde pendant plusieurs années encore, si l’on y parvient je considérai que j’ai réussi l’une de mes missions… “.

Neymar, le nouvel attaquant du FC BarceloneRappelons que le joueur s’est effondré en larmes au terme de son dernier match avec Santos, avant de rejoindre la Catalogne à 21 ans force est de constater que le prodige brésilien semble lié talent, sincérité et amour du maillot. Des qualités qui devraient plaire aux socios catalans et qui n’ont fait que renforcer les premiers émois du quadruple ballon d’or : “Neymar a tout gagné au Brésil, avec lui on peut tout gagner en Europe, c’était un grand joueur à 19 ans déjà, aujourd’hui il est encore plus fort, et il vient de franchir une étape décisive dansa sa carrière… c’est un vrai plaisir de l’accueillir à Barcelone, on a tous hâte, moi le premier, d’échanger quelques ballons avec lui et d’aller conquérir des titres… aujourd’hui est un grand jour pour le Barça, j’en suis convaincu“.  Voilà donc deux joueurs que l’on nous décrit comme individualistes et égoïstes qui ne cessent de clamer leur empressement à jouer ensemble, comme des enfants, inculquant une forme d’impatience générale dans le monde du football.

Impatience en effet car, au-delà des déclarations, reste la réalité du terrain. N’en déplaise aux sceptiques ou aux amateurs de conflits, les deux hommes se respectent, s’apprécient, s’admirent… Mais cela ne suffira évidemment pas à faire de ce duo le plus grand de l’ère moderne. Il faudra pour cela des heures et des heures de travail. Il faudra surtout au jeune Neymar s’adapter, ce qui semble être le cœur du problème. Pour tout ceux qui n’ont pas été formés à la Masia, l’adaptation peut s’avérer rude. Mais à 21 ans, Neymar da Silva Santos Junior semble avoir toutes les cartes en main pour s’imposer en Catalogne. Cette saison, le reproche le plus récurrent fait à l’encontre des blaugranas est de manquer de profondeur… Pour le coup, le jeune ailier brésilien sait faire. Rapide et surdoué du ballon rond, l’ex de Santos possède la technique de base indispensable au jeu catalan, les contrôles, passes, déviations et autres phases de jeu à une touche de balle ne seront pas un problème pour lui. Quand le jeu sera bloqué, comme c’est souvent le cas face aux offensives barcelonaises, le brésilien aura là-aussi de bonnes clés en main pour aller percer les lignes adverses, par sa vitesse et ses dribbles, que certains ne connaissent pas encore, mais que l’Europe des sceptiques va vite devoir apprivoiser, sous peine de voir déferler un duo épique sur l’ensemble des défenses du vieux continents. Un dernier rappel… si l’actuel meilleur joueur du monde va fêter ses 26 ans dans quelques jours, le brésilien en a eu 21 en février… Si l’alchimie opère, la jeunesse du duo promet tout simplement des années de plaisir pour les amateurs de foot, le meilleur joueur du monde et son probable successeur vont enflammer l’Europe, qu’on se le dise : Messi-Neymar, ce ne sera pas QUE le tube de l’été !

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
schneiderlin
Les oubliés de l’étranger

En France, personne ne les connaît et pourtant à l'étranger ils cartonnent!  qui sont ces joueurs français qui marchent en...

zinédine zidane real madrid
Zidane sur le devant de la scène

En pleine campagne pour sa réélection à la présidence du Real Madrid, Florentino Perez vient de nommer Zinedine Zidane au...

guardiola-bayern
Bon courage Monsieur Guardiola

Le Bayern Munich réalise sa meilleure saison depuis des lustres. Après la Bundesliga et la Ligue des Champions, les bavarois...

Fermer