Messi de nouveau Ballon d’Or ?

07
janvier
2013

Auteur :

Catégorie : Récompenses

Messi et Iniesta, les deux barcelonais sur le podium du ballon d'or

Ce soir à Zurich, aux alentours de 20h00, le monde du football va probablement trembler. Parmi les trois prétendants que sont Cristiano Ronaldo, Andrès Iniesta et Lionel Messi, l’Argentin est en phase de réussir la passe de 4, ce qui ferait de lui le recordman de ballon d’or, qui plus est consécutivement. Sans dénigrer ses compères, l’attaquant barcelonais reste une nouvelle fois favori.

Un règlement changeant

Le Ballon d’Or est une récompense décernée au meilleur joueur de football de l’année. Il est à l’initiative du quotidien français France Football depuis 1956. Or depuis 2010, Sepp Blatter, sous la tutelle de la FIFA, a fusionné leur récompense, à savoir le meilleur footballeur de l’année FIFA, avec le Ballon d’Or pour en faire le « FIFA Ballon d’Or » que tout le monde connaît aujourd’hui.

Pour ce qui est du vote, il est désormais à l’initiative d’un tiers de sélectionneurs, d’un tiers de joueurs et d’un tiers de journaliste, tous égaux aux nombres de 208 votants par catégories. Ils départagent ainsi les candidats par un trio de tête auquel le premier se voit accordé 5 points, le second en reçoit 3 et le dernier se contente d’un point.

Le match dans le match : Ronaldo – Messi

À en voir le teaser de l’évènement, c’est un match dans le match que se livre le Portugais et l’Argentin. Cristiano Ronaldo, ballon d’Or de l’édition 2008 et dauphins des autres années depuis, envisage certainement mieux cette année 2012. Vainqueur de la Liga avec le Real, demi-finaliste en Ligue des champions et à l’Euro, il fut incontestablement le leader de ses deux équipes. Ronaldo, pourtant agaçant pour certains, est un véritable meneur d’hommes. Il est à lui seul le Real, quand il est bon, son équipe gagne. L’inverse est vrai aussi. Aux antipodes de cette philosophie du football, Léo Messi sort du lot grâce au collectif des Blaugranas, l’entente entre les joueurs est telle qu’elle permet à un joueur de devenir encore meilleur qu’il peut l’être individuellement. Sans titre majeur, si ce n’est la coupe du Roi avec le Barca, Messi a littéralement surfé sur cette année 2012 par ses exploits personnels. Que ce soit en Ligue des champions, où il bat le record de buts (14) (sans atteindre la finale puisqu’il échoue face à Chelsea en demi, où il tire un pénalty sur la barre), en championnat avec 50 buts en 2011-2012, sur une année civile ou il efface le record de Gerd Muller de 85 buts en trouvant à 91 reprises les chemins des filets toutes compétitions confondues. Il n’est pas moins déméritant avec sa sélection, puisqu’il en est désormais le capitaine et se trouve en bonne situation pour les éliminatoires de la coupe du Monde. Cependant, il serait réducteur de ne considérer que les exploits de ces deux grands quand on sait que le troisième lauréat se prénomme Andrès Iniesta…

2012, l’année du changement ?

Depuis cinq ans maintenant, ces deux joueurs monopolisent donc en grande partie ce trophée. Ces deux joueurs, couramment connu sous les noms de CR7 et Léo Messi restent bien entendu des monuments du football. Cependant, cette rivalité les conduits jusqu’à se manquer de respect, en démontre leur refus mutuel de ce serrer la main lors de la remise du trophée l’an passé où lors de leur dernière confrontation au Camp Nou le 7 Octobre dernier, où les deux joueurs avaient signé un doublé par la même occasion. Des gestes qui ne trompent pas et qui dérangent. Ainsi, on pourrait penser que cette compétition sans intérêt que se mènent les deux rivales pourrait profiter à Iniesta. Arrivé comme un cheveu sur la soupe pour sa première nomination, l’ibère reste un concurrent de taille, un maitre de modestie et sa saison 2012 est d’autant plus convaincante : bien que muet en terme de trophée avec le Barça, le numéro 8 de la Roja a brillé avec sa sélection où il a remporté l’Euro pour la deuxième fois consécutive, en étant nommé meilleur joueur de la finale et meilleur joueur de la compétition également. Il fut aussi récompensé du titre de meilleur joueur d’Europe par l’UEFA. Un joueur clé et bien souvent décisif. Et si cette année, l’élu était le joueur dans l’ombre, celui qui fait briller et non celui qui brille ?

De toute manière, le ballon d’Or reste le symbole et la récompense d’une carrière établie et confirmée, le verdict sera rendu ce soir. Il y aura des heureux, des déçus, mais nul ne doute que le vainqueur jouera en Espagne…

Auteur : Alexis Sourisseau

Alexis, dépendant de foot indépendamment de sa volonté.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Récompenses

Plus dans Récompenses
Messi et Iniesta, les deux barcelonais sur le podium du ballon d'or
Ballon d’or : Iniesta, la légende inachevée !

Après plusieurs mois d'interrogations, de faux suspens, le voile a été levé sur l'identité du fameux « troisième homme » qui ira...

Camille Abily a inscrit un nouveau doublé hier
Abily représentera la France

Tout le monde parle de Lionel Messi et de Cristiano Ronaldo, mais n'oubliez pas que les féminines aussi vont avoir...

Pep Guardiola en piste pour un doublé
Les entraineurs nominés pour le ballon d’or

Après la liste des 23 joueurs nominés pour le ballon d'or FIFA 2012, les entraineurs sont aussi mis en avant...

Fermer