Le mercato des Bleus (3/4)

26
août
2013

Auteur :

Catégorie : Mercato

capoue-tottenham

A moins d’un an de la coupe du monde et quelques semaines des barrages, qui sauf tremblement de terre, devraient concerner l’équipe de France, APP vous propose un tour d’horizon sur le mercato des principaux candidats à la sélection de Didier Deschamps. Aujourd’hui, le point complet sur l’été des milieux défensifs et milieux relayeurs tricolores.

Les milieux défensifs

Paul Pogba : meilleur joueur du mondial des moins de 20 ans où il a porté les bleuets au titre suprême, Paul Pogba ne laisse plus personne indifférent. Pas même Didier Deschamps, qui n’a pas hésité à le lancer dans le grand bain contre l’Espagne, alors qu’il ne comptait qu’une seule petite sélection derrière lui. Cet été, le Real et Arsenal ont bien tenté de l’attirer dans leurs filets, en vain : les dirigeants de la vieille Dame n’ont aucune envie de se séparer de la nouvelle coqueluche du Juventus Stadium. Reste que Pobga doit continuer à faire partie intégrante de l’effectif des bianconeri, au milieu des Pirlo, Marchisio et Vidal, concurrents directs à son poste, pour devenir un des hommes de base de l’équipe de France dès cette saison. Un défi qui n’effraie pas le gamin, sûr de ses forces, comme en témoigne sa prestation étincelante –un but et une passe décisive- contre la Lazio, dimanche dernier.

Yohan Cabaye : souvent handicapé par les blessures, l’ancien Lillois peine à évoluer à son meilleur niveau depuis janvier, tant enSoccer - Barclays Premier League - Sunderland v Newcastle United - Stadium of Light club qu’en sélection. Néanmoins, il garde la cote sur le marché puisqu’après le Manchester United et Monaco, c’est au tour d’Arsenal de songer à s’attacher ses services : le club londonien aurait formulé une offre de 15 M€. Problème, Newcastle en réclame 23, et le PSG, désireux de rapatrier un joueur dont Laurent raffole, est revenu à la charge. Les dirigeants Parisiens doivent même rencontrer leurs homologues des Magpies dans les prochaines heures pour tenter de boucler l’affaire. Reste à savoir si Cabaye, qui aurait clairement exprimé son souhait de rallier l’Emirates Stadium pour rester en Premier League, l’entendra de cette oreille. Quoi qu’il en soit, l’international français devrait enfin relever le challenge d’un grand club et regoûter aux joies de la Ligue des Champions. Un changement de statut que Didier Deschamps, à la recherche de vrais compétiteurs, ne devrait pas voir d’un mauvais œil.

Blaise Matuidi : incontournable au Paris Saint-Germain, le joueur de 26 ans s’est également imposé comme le nouvel homme fort des bleus, à l’image de sa performance énorme en Espagne. Forcément, ses performances ne sont pas passées inaperçues et l’ancien Stéphanois a vu ses courtisans se multiplier cet été. Tour à tour, Naples, le Real et surtout Manchester City sont venus aux renseignements. Peine perdue puisque le chouchou de Nasser Al-Khelaïfi, lié au Paris Saint-Germain jusqu’en 2014, va prochainement prolonger son contrat. A un an de la coupe du Monde, « la pieuvre » ne prendra donc aucun risque, et on ne s’en plaindra pas tant il est devenu indispensable chez les bleus.

Maxime Gonalons : DD l’avait propulsé comme titulaire en Espagne, où sa sortie avait marqué le début du retournement de la situation en faveur des Français. Depuis, il s’est contenté d’une entrée en jeu face à l’Italie avant de perdre peu à peu sa place jusqu’à ne pas être convoqué pour les matchs de juin. Avec l’avènement de Pogba ou Guilavogui, le Lyonnais le sait, sa place dans le groupe France est en danger. Ainsi, malgré les approches estivales d’Arsenal, Monaco et Naples, Gonalons a fait le choix de la raison en prolongeant son aventure à Lyon, où il a nettement plus de chance d’être mis en valeur. Seul bémol et non des moindre, sauf norme exploit, l’OL ne devrait pas disputer la prestigieuse Ligue des Champions.

Jérémy Toulalan : presque passé inaperçu avec les transferts de Cavani et Falcao, c’est quand même un des gros mouvements du mercato estival du championnat de France : après 2 saisons d’exode en Espagne, l’ancien lyonnais s’est engagé à l’AS Monaco, malgré des contacts avancés avec l’Atlético Madrid. Un bon moyen de se mettre en lumière et de se rappeler au bon souvenir de DD, qui a reconnu l’avoir sondé avant de dévoiler sa liste pour le match amical face à la Belgique. Une discussion au cours de laquelle « la Toul’» se serait auto-déclaré non sélectionnable pour le moment, encore trop marqué par l’épisode de Knysna. Très dommageable pour les bleus, tant le milieu de terrain a régalé la saison passée sous le maillot de Malaga et apporterait son expérience dans les grands rendez-vous. Mais sûr que s’il brille sous le maillot Monégasque, Didier Deschamps reviendra à la charge. Avec plus de réussite que cet été ?

Rio Mavuba : rappelé par D.D après 5 ans d’absence sous le maillot bleu et très convaincant en Finlande et face à la Biélorussie, nombreux le voyaient futur capitaine de l’équipe de France. Mais le sort en a décidé autrement : pour la première fois de sa carrière, l’ancien Bordelais fut éloigné des terrains les trois quart de la saison, touché au ménisque. Une blessure dont ont profité Pogba et surtout Matuidi, qui l’ont devancé dans la hiérarchie du sélectionneur. Et les titularisations de Guilavogui et Kondogbia contre la Belgique ne sont pas pour le rassurer. Reste que les deux jeunes milieux de terrain n’ont pas franchement convaincu et que les nombreuses suspensions de septembre (Matuidi, Cabaye et Pogba) pourraient amener DD à lui donner une dernière chance. Pour cela, Mavuba devra avant tout réaliser un bon début de saison à Lille ou ailleurs. Car si pour l’heure, il est parti pour passer sa sixième saison chez les Dogues, le joueur, qui avait émis le désir de connaître une nouvelle expérience étrangère, ne ferme toujours pas la porte à un départ si une bonne opportunité se présente.

Etienne Capoue : Didier Deschamps lui a permis de faire ses débuts internationaux et l’avait titularisé face à la Biélorussie avec un certain succès, puisqu’il avait marqué. Depuis, il a dû se contenter de titularisations lors de matchs sans enjeu ou d’un statut de remplaçant. Clairement, il devait quitter Toulouse pour franchir un palier et garder une chance de s’imposer en sélection. C’est chose faite depuis le 15 août, même si rien ne fut simple. Annoncé un peu partout en Europe depuis l’ouverture du mercato, les pistes du PSG, Monaco, Milan AC et de l’Atlético Madrid se sont tour à tour dérobées devant les exigences financières du TFC. Début Août, seul le club gallois de Cardiff était parvenu à se mettre d’accord avec Toulouse pour un transfert avoisinant les 12 M d’euros. Cardiff, pas vraiment le challenge recherché par le milieu International. Heureusement, l’offre de Tottenham est arrivée à point nommé. Reste à se faire une place dans le onze type d’André Villas-Boas, indispensable pour continuer à rêver en bleu.

Joshua Guilavogui : grand artisan du bon parcours de l’AS Saint-Étienne la saison passée, il a été récompensé par une première convocation en équipe de France lors de la tournée sud-américaine, puis lors du match amical en Belgique. Plutôt bon face au Brésil, le Stéphanois fut à l’inverse très décevant à Bruxelles. Néanmoins, la cote du jeune milieu défensif n’a cessé de grimper et cet été Cardiff, Galatasaray, Sunderland et Wolfsburg se sont manifestés. Des avances poliment repoussées par les Verts et par le joueur lui-même, attentif à ne pas se mettre en difficulté à un an du Mondial. Sauf que ces derniers jours, l’ogre Monégasque aurait coché le nom de Guilavogui….L’ASM suffisamment intéressée pour formuler une offre impossible à refuser par les dirigeants Stéphanois ? Affaire à suivre !

Les milieux relayeurs

Moussa Sissoko : son profil a séduit de l’autre côté de la Manche, où Alan Pardew en a fait un pion essentiel de Newcastle. Totalement dans son élément en Premier League, l’international Français ne bougera pas cet été, malgré l’absence de coupe d’Europe à St James Park. Un élément qui ne devrait pas avoir d’incidence sur sa présence en bleu, tant les qualités de percussions de l’ancien Toulousain offrent des solutions supplémentaires au sélectionneur. En effet, à l’image de son entrée en jeu en l’Espagne où l’une de ses montées est à l’origine de l’égalisation tricolore, sa puissance physique plait à Didier Deschamps. Reste désormais à Sissoko à progresser devant le but, et il échangera probablement son costume de joker avec un poste de titulaire régulier chez les bleus.

Abou Diaby: Il avait été l’une des rares satisfactions tricolores du Mondial 2010. Problème depuis 3 saisons, il joue, il se blesse, il reprend, il rechute…. Laurent Blanc, qui a longtemps espéré en faire sa « pierre angulaire », n’a jamais pu cacher sa frustration de ne pas pouvoir l’utiliser. Pour l’instant, il en est malheureusement de même pour Didier Deschamps, qui n’a eu l’occasion de l’aligner qu’une seule fois, en Finlande, où le Gunner fut tout simplement énorme. De nouveau gravement blessé, il a raté tous les autres rendez-vous de la saison. Arsène Wenger n’aura donc encore aucun mal à conserver son joyau aux jambes de cristal une année supplémentaire. Cependant, il ne sera pas opérationnel avant le début de l’année 2014. Dommageable car il ratera à coup sûr les matchs décisifs des bleus dans le cadre de la qualification au mondial, mais plutôt rassurant dans une perspective de présence de l’équipe de France au Brésil, l’été prochain.

Geoffrey Kondogbia : surprise du chef dans la liste de Didier Deschamps pour le match contre la Belgique, la jeune pépite FrançaiseDu 21 juin au 13 juillet va se dérouler la Coupe du Monde des u20. Deux favoris se dégagent, l'Espagne et l'équipe de France de Paul Pogba. a profité d’une saison 2012/2013 énorme sous les couleurs de Séville et d’un mondial de très haut niveau avec les bleuets pour affoler les recruteurs européens. Le Real Madrid, Manchester United et Monaco figurent notamment au rang des intéressés. Reste qu’à moins de 10 jours de la fin du mercato, l’ancien Lensois figure toujours dans l’effectif du club Andalou, qui réclame pas moins de 20 M€ pour son jeune talent. Une somme largement supérieure au 12 M€ proposés par l’ASM. Selon les dernières rumeurs, ce sera le président russe de Monaco qui prendra la décision finale pour Kondogbia.

Yohan Gourcuff : sa convocation pour la tournée sud-américaine, après seulement quelques sorties sous le maillot Lyonnais en fin de saison dernière, montre que Didier Deschamps garde un œil sur lui. Et ce n’est pas le début d’exercice de l’ancien Bordelais qui lui donnera tord. Seulement, Gourcuff s’est clairement montré à la peine lors de sa titularisation contre l’Uruguay et devra sans aucun doute cravacher pour revenir en bleu. Le chemin à parcourir commencera bien évidement par des bonnes prestations en club, mais cette fois-ci, sur la durée. A Lyon ou ailleurs. Car l’élimination probable du club de Jean-Michel Aulas de la prochaine Ligue des Champions pourrait chambouler le rayon départs et concerner directement l’ancien protégé de Laurent Blanc, pisté par Arsenal et Newcastle. Pas contre l’idée de traverser la manche, Gourcuff attend actuellement des propositions concrètes. Et quelque chose nous dit que la première destination pourrait être une très bonne chose pour les bleus, tant Arsène Wenger apprécie le profil de l’international français et tant le défi de l’Emirates Stadium semble taillé pour relancer un Gourcuff en perdition depuis 4 saisons.

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Mercato

Comments are closed.

Plus dans Mercato
lisandro-quitte-l-ol
Lisandro s’en va pour « des raisons personnelles »

Malgré l’incertitude qui règne à la pointe de son attaque, l’OL s’apprête à disputer son premier match de championnat ce...

Vous croyiez avoir tout vu après l'arrivée de Falcao à Monaco et celle de Cavani au PSG ? Et bien non, le feuilleton de l'été s'appelle Gareth Bale.
Gareth Bale, l’homme qui valait 100 millions… et plus

La reprise approche à grands pas pour la plupart des championnats européens mais ce mercato estival n'a pas fini de...

A un de la Coupe du Monde au Brésil, retrouvez en plusieurs parties le mercato des Bleus. Aujourd'hui, défenseurs centraux et latéraux gauche.
Le mercato des Bleus 2/4

A moins d’un an de la coupe du monde et quelques semaines des barrages, qui, sauf tremblement de terre, devraient...

Fermer