Mbappe : tu peux pas l’imiter, sois pas dégoûté

27
août
2018

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Mbappe

En 2002, Booba met une claque dans l’univers du rap français en sortant le titre Destinée. Un morceau où il raconte son enfance dans les Hauts-de-Seine et son envie de mettre le monde a ses pieds. Une quinzaine d’années plus tard, la destinée de Kylian Mbappe n’est pas sans rappeler celle du Duc…

C’est l’histoire de deux mecs de banlieues comme il y en a des milliers. Ceux qu’on laisse de côté, ceux que Paris méprisent. Quand l’immense majorité se laisse bouffer par le système, d’autres croient en leur destin. Si Booba dit dans Destinée qu’il a “vite appris le huitième art dans les rangs du béton armé”, c’est par la voie du sport et du football que le bondynois Mbappe veut s’émanciper. Baigné dans le foot par son père qui entraine dans le club de la ville, il y fait ses premières classes avant de partir pour l’INF Cairefontaine. Au-dessus du lot sur le terrain, Kylian est un garçon turbulent à l’école. L’élève intelligent mais difficile, un surdoué qui en veut et si Booba écrit « mon son ramène sur Neptune mon amertume », de son côté, Mbappe évacue ses frustrations sur les terrains de football.

C’est du haut de gamme…

Courtisé par tout ce qui se fait de mieux en France et en Europe, Mbappe signe à 14 ans pour Monaco, où la première année s’avère difficile. Bien que suivi par son père sur le Rocher, Kylian perd ses repères loin de tout ce qu’il a connu jusqu’ici. Les statistiques démontrent d’ailleurs que les jeunes formés au plus près de chez eux réussissent plus facilement. Mais même à l’autre bout du pays et dans un environnement aux antipodes du sien, le crack qu’il est finira par exploser. Intégré au groupe pro à même pas 17 ans, son ambition fait qu’il ne s’en contente pas et réclame plus de temps de jeu aux dirigeants monégasques : “Ben alors ! On veut m’empêcher d’exercer, me faire passer les pinces”, du Booba dans le texte. Depuis, Kylian Mbappe n’en finit plus de faire tomber les records de précocité, comparer à Pelé ou Cristiano Ronaldo, supérieur aux monstres Messi et CR7 au même âge, star de l’Equipe de France championne du monde et en course pour remporter le Ballon d’Or, déjà. Une envie folle de marquer l’histoire du football, comme Booba celle du rap.

Transféré au Paris Saint-Germain pour 180 millions d’euros à même pas 19 ans, Mbappe a déjà réussi à mettre la capitale à ses pieds. Il veut marquer l’histoire avec le club de sa région, comme une revanche pour celui qui a dû s’exiler à Monaco pour que Paris le regarde enfin. Comme Booba l’a fait dans Destinée en disant “j’t’explique la scène, qui veut ma peau perdra la sienne”, Mbappe n’en finit plus de mettre la concurrence à terre et “si tu t’en tires avec des prothèses c’est qu’Dieu te protège”. Malgré tout ce qu’il a déjà réalisé et un titre de champion du monde, KM7 déborde encore d’ambition, sans oublier de “ramasser avis et conseils à la pelle” comme le Duc quinze ans plus tôt.

…Pas d’amalgame gamin

Sorti des quartiers pour devenir une star mondiale et une référence dans son domaine, les ascensions de Booba et Mbappe ne manquent pas de similitude. Quand l’un marque un peu plus le rap français à chaque titre, l’autre n’en finit plus d’étonner et faire tomber les records à chaque match. Deux destinées pour un même refrain :

« Tu peux pas contrôler ma destinée
C’est pas la peine, c’est pas la peine,
Tu peux pas imiter, sois pas dégoûté
N’aie pas la haine, n’aie pas la haine »

 

 

Auteur : Dylan Houeix

Rédacteur Au Premier Poteau pour servir Edinson Cavani.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
rudi-garcia
OM : Avis de tempête sur le vieux-Port ?

La large victoire contre Toulouse dimanche dernier (4-0) n’était-elle qu’un feu de paille ? Entre les matches de préparation non aboutis...

Nimes-olympique
Nîmes a les crocs

Ce sera sans doute l’une des sensations de la saison 2018-2019, le retour parmi l’élite du Nîmes Olympique après 25...

Morgan-Sanson-OM
Sanson, enfin la lumière ?

Quelques jours avant la fin du mondial russe, les joueurs de l’Olympique de Marseille – non internationaux – ont retrouvé...

Fermer