Match à l’extérieur : APP était au derby de Sao Paulo

17
février
2014

Auteur :

Catégorie : En direct du stade

APP était au derby le plus chaud de Sao Paulo entre les Corinthians et Palmeiras et vous le fait vivre de l'intérieur !

On continue notre tour des stades Sud-Américains. On se retrouve, aujourd’hui au Pacaembu pour le derby de Sao Paulo : Corinthians/Palmeiras. Après la semi déception du Maracanã, direction une ville plus grosse (20 millions d’habitants), un stade plus petit et une ambiance bien différente….

Corinthians/Palmeiras, cette fois ci, on nous l’a garantit : il devrait y avoir de l’ambiance ! La plus grosse rivalité de la ville est celle-ci entre l’historique Corinthians et les traîtres de Palmeiras. Pourquoi traîtres ? Parce qu’avant d’être indépendant, les fondateurs de Palmeiras étaient des membres du Corinthians. Tous d’origine italienne, ils décidèrent finalement de s’indépendantiser et de créer leur propre club d’abord appelé Palestra Italia avant de prendre son appellation définitive en 1942 et d’empiler les succès par la suite. De son coté, Corinthians est le second club le plus populaire du pays (derrière Flamengo) et une institution dans toute l’Amérique latine en plus d’avoir été le dernier club du seul et unique Ronaldo.

Entrée dans un stade “old school” en feu!

Voilà pour les présentations. Le stade maintenant. Loin de ressembler au cratère ultra moderne du Maracanã, on arrive dans un stade «à la sud américaine» old school. Comprenez avec cette forme de vélodrome ouvert à tout les vents, pluies…. Détail qui a son importance alors que l’on vient tout juste d’entrer (enfin) dans la saison des pluies. D’entrée de jeu, on se réjouit d’entendre chanter dès l’extérieur du stade et on est encore plus heureux de s’apercevoir que ce bruit assourdissant vient du parcage visiteur de Palmeiras ! Les visiteurs sont bien là. Les Torcidas (ultras à la sauce brésilienne) du Timão se mettent donc, eux aussi à chanter.  Mais les visiteurs gueulent encore plus fort et bientôt c’est tout un stade qui chante contre ces visiteurs pour leur faire comprendre qui est chez lui et qui ne l’est pas. Chouette, une vraie ambiance !

Plus d’ambiance, un stade plus «authentique» et… oh voilà que retentissent les premiers «filhos de puta». Y’a pas à dire, on est content d’être là. Les équipes faisant leur entrée sur le terrain, un tifo géant nous recouvre bientôt. Qui c’est qui vous emmène vivre les matchs de l’intérieur des tribunes ? APP bien sur, voilà donc une petite vidéo sous le tifo, rien que pour vous.

Le match commence et la tension est palpable dans les tribunes à chaque passe, chaque tacle, chaque coup de sifflet… Le football, comme on l’aime !

En ce début de match, comme souvent dans ce genre de derby, les tacles et coups de pression physique sont légions. On est quand même au Brésil donc on a tout de même droit à quelques jolis mouvements. Ha oui, on a oublié de vous dire que question talent sur le terrain, c’est pas non plus dégueu. Avec par exemple coté Timão, l’ex du Shaktar, Jadson  en 10, le goleador péruvien passé par le Bayern, Guerrero ou encore le chouchou  du public, un petit modèle nommé Romarinho. L’Academia de Futebol, elle, peut compter entre autre sur Alan Kardec ou le génial chilien Valdivia.  Sur la forme du moment, le Palmeiras caracole en tête alors que le Corinthians de Mano Menezes est en pleine crise de résultat. Critère qu’on ne ressent pas vraiment sur le terrain où les locaux semblent maîtriser le match et s’offre même une incroyable occaz’ vendangée à 3 mètres du but par Guerrero qui manque son plat du pied. Ils ne sont pas loin de le regretter quand deux minutes plus tard Mazinho (sans rapport avec l’autre) en contre s’offre un face à face remporté par Cassio le gardien local.

APP était au derby le plus chaud de Sao Paulo entre les Corinthians et Palmeiras et vous le fait vivre de l'intérieur ! On joue alors la 25ème minute et le match est enfin parti. Le grand écart émotionnelle entre l’énorme espoir de l’occaz’ de Guerrero et le soulagement après le sauvetage de Cassio rend nos voisins encore plus chaud ! En plus, des joueurs cités plus haut, deux autres sortent du lot : le petit arrière droit Fagner, prêté par Wolfsburg au Timao et le milieu de terrain au casque Marcelo Oliveira de l’autre coté. Une pluie fine accompagne désormais cette fin de première mi-temps pendant laquelle les visiteurs confisquent la balle. Le dernier frisson est à mettre au crédit de Jadson qui n’a rien perdu de sa technique et sème la panique dans la surface provoquant presque un CSC. Mi temps : 0/0.

Nos jambes dégustent un moment de répit alors que le reste du stade regarde les deux mascottes sur le terrain s’échangeant la gonfle. Le pirate et le perroquet (les mascottes donc) s’adonnent maintenant à une petite séance de penalty où l’on s’enthousiasme à chaque raté du piaf face au pirate. Mais trêve de plaisanterie, les arbitres reviennent déjà sur le terrain bientôt suivi des deux équipes.

Vendanges, joie, déception

Comme on vous le disait plus haut, les Corinthians sont en crise et se doivent de l’emporter. C’est ce que semble avoir dit l’ex coach de l’équipe nationale à ses troupes à la mi-temps car ils reviennent galvanisées. Ils mettent littéralement le feu à la maison verte. Première frappe de Jadson de l’extérieur de la surface après 2 minutes, quelques secondes plus tard, Guillherme réalise un festival, enrhume deux défenseurs et fracasse la barre. Une volée ratée pour Palmeiras plus tard et Romarinho est seul à deux mètres du but suite à un cafouillage sur corner mais frappe sur le gardien. On s’arrache les cheveux en tribunes. Corner pour le Palmeiras et sauvetage sur sa ligne de Gil avant un bis repetita pour le petit Romario qui rate un nouveau face à face. Puis c’est Guerreiro qui se présente seul face au portier mais qui bute encore sur l’infranchissable Fernando Prass. Autant vous le dire, les supporters sont saignants à points ! On joue alors depuis moins de 15 minutes en 1ère période. 50 secondes plus tard et Romarinho pousse enfin correctement la balle au fond des filets pour le  Timão après un mouvement d’école toujours initié par le brillant Jadson. Le stade explose ! Magnéto Serge !

Tel un vieux Elie Baup, Menezes se décide alors de se contenter de ce résultat, commence à faire sortir ses avants et confie les clés de la baraque à l’adoré mais fébrile Cassio. Tel un vieux Elie Baup, Menezes va sans doute finir par perdre sa place. A sept minutes du terme, Alan Kardec place un bon coup de caboche qui finit au fond des filets. Merde, il faut se remettre à attaquer et on a plus personne sur  le terrain pour le faire…. Le match se terminera donc sur un match nul (1/1) plutôt illogique au vu de la physionomie du match mais logique au vu des états de forme en présence.

Le parcage visiteurs continue à exulter alors que l’armée de spermatozoïdes (tout le monde a désormais revêtu sa cape de pluie transparente) du Timão sort déçu et trempé du stade. Envoyant tout de même un ou deux « filho de puta » en sortant. Ce petit voyage au Brésil prend fin ici après ce match aussi passionnant sur le terrain qu’en tribunes même sous une pluie battante. Une manière de voir à quoi ressemble le Brésil du foot avant de voir à quoi ressemblera le Brésil de la FIFA cet été. Sans doute, un peu moins coloré…

Auteur : Mourad Aerts

Joue en troubadour sur tout le front de l'attaque. Amoureux du foot et de ce qu'il représente partout dans le monde

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie En direct du stade

Comments are closed.

Plus dans En direct du stade
flamengo-fluminense-fla-flu-bresil-au-premier-poteau
Match à l’extérieur: APP au Maracanã !

Après la Bombonera et le Monumental, APP vous emmène dans une autre enceinte légendaire: le Maracanã ! Et pour le coup,...

APP est partie visiter l'un des stades les plus haut du monde en Bolivie. Récit haut en couleur.
Match à l’extérieur : APP en altitude à La Paz !

C’est la reprise en Amérique du Sud, après un petit mois de trêve estivale (oui, oui, les saisons sont inversées),...

la-paz-bolivie-2
TOP 8 des clichés avec les stickers APP

Cela fait désormais 9 mois que les stickers APP ont été créés. Nous vous offrons la possibilité de prendre des...

Fermer