Match à l’baraque 2 : Dunkerque/Amiens

12
septembre
2013

Auteur :

Catégorie : En direct du stade

Dossier "Passion, Fidélité, Engagement : Bienvenue chez les ch’tis". Compte-rendu sur place du match entre Dunkerque et Amiens.

Si les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 s’arrêtent pendant la trêve internationale, le National, lui, ne fait pas relâche. Et puisque le foot nordiste ce n’est pas seulement Lille, Lens ou VA, APP est parti assister au match de Dunkerque, fraîchement promu en National. Surtout qu’on avait le droit à une belle affiche ce week-end puisque Amiens se présentait aux abords du stade Marcel Tribut. L’une des 4 équipes pro de la division. Compte-rendu.

Tambours, Mastard torse nu et Fernand Duchaussoy

La première impression c’est qu’ici ça sent «le football vrai». Après une prise d’information avec un des fervents membres du club officiel des supporters, on se délecte de ce parfum si particulier créé par l’osmose subtile entre l’odeur d’huile de frite et le béton sur lequel on pose ses fesses dans les stades à l’ancienne. Pour une raison assez «LFP», le titre de champion de CFA n’est remis que ce soir à l’USLD. Plus de 3 mois après les événements. Soit.

L’occasion de retrouver ce bon vieux Fernand Duchaussoy, éphémère président de la FFF, qui remettait le trophée ce soir. Dis, Fernand, t’as des news de Raymond ?

Dossier "Passion, Fidélité, Engagement : Bienvenue chez les ch’tis". Compte-rendu sur place du match entre Dunkerque et Amiens.Enfin, revenons en à nos moutons. Les ultras à notre gauche, le club des supporters et ses tambours au dessus, on est bien installé pour profiter de l’ambiance. On pourrait mentionner les 3 supporters amiénois à notre droite mais en fait… Zut, on l’a fait !
On s’attendait à voir le SC Amiens avoir la possession de balle et mettre la pression sur les pauvres dunkerquois mais il n’en est rien en ce début de match. Ces derniers dominent plutôt les 20 premières minutes, se procurant même quelques situations chaudes, avant d’être calmés par une grosse alerte en contre sur leur but. Le match s’équilibre alors, les picards semblant avoir pris la mesure de leur adversaire. Ils occupent le camp des maritimes, alors que ceux-ci répliquent par petites piques comme ces deux frappes de loin de Tchonkounte ou Huysman. Mais le grand bonhomme de ce premier acte est J-C Bouet. Tout juste arrivé du Red Star, le gardien de l’USLD sauve son équipe à plusieurs reprises. Sans oublier ses multiples sorties aériennes bien senties qui auront rassurés toute la défense à plusieurs reprises. Le groupe ultra mené par un mastard torse poil ne s’y trompe pas, l’acclamant entre deux chants.

Mi-temps : 0/0, toilettes, friterie, etc. Bon, on vous l’a déjà faite celle-la, non ? Passons donc tout de suite à la reprise. Tambours bien en place, changement de kapo chez les ultras et c’est parti !

Contre vents et marées!

Le discours de Fabien Mercadal a du être efficace dans les vestiaires puisque ces hommes reviennent avec de bonnes intentions et sont même tout près d’ouvrir le score par De Parmentier. Las, ils se font prendre en contre par Marega sur un service de Youssouf(54ème). Ouverture du score pour les visiteurs, pour qui le plus dur semble fait. Mais les littoraux ne se découragent pas et font honneur à leur slogan : “contre vents et marées”. La fougue du petit face aux gros va finalement être récompensée : sur un cafouillage dans la surface amiénoise suite à un coup franc, Pindi envoi la gonfle au fond des filets (65ème). 1/1 ! Tout était à refaire pour les picards mais ça ne faisait que commencer, coté DK.

A l’image du nouveau kapo chez les ultras qui se décide à tomber la chemise pour enrayer un peu plus sa voix, la marée bleu et blanche se fait plus forte. A coté de nous, ça grille des cigarettes pour faire passer l’angoisse de l’incertitude, le match pouvant basculer d’un coté comme de l’autre. S’ils forment un gros bloc équipe, les dunkerquois manquent un peu d’inspiration devant. Il faudra donc en passer par des coups de pied arrêtés. 76ème, coup franc de DeParmentier, tête de Tchonkounte : 2/1. Baissez le rideau, la messe est dite. Avec une telle solidarité, on se doute bien qu’ils vont tenir.

Le scénario attendu ne manque pas de se produire : attaque/défense stérile, petite échauffourée, sortie salvatrice de Bouet sur coup franc et 5mm manquant pour planter le troisième coté DK.

Fin du match, la cité de Jean Bart est toujours invaincue en troisième division. Tel le fameux corsaire, le club pointe son épée vers le haut. Une cinquième place, un bel état d’esprit et un petit engouement populaire en train de prendre forme. Et si on avait déjà trouvé la surprise du National cette année ?

Crédit photo : www.usldunkerque.com

Auteur : Mourad Aerts

Joue en troubadour sur tout le front de l'attaque. Amoureux du foot et de ce qu'il représente partout dans le monde

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie En direct du stade

Comments are closed.

Plus dans En direct du stade
Dossier: "Passion, fidélité, engagement : Bienvenue chez les chtis." Plongée dans les tribunes de Bollaert-Delelis pour la réception de Troyes.
Match à’l’baraque: on a testé l’ambiance de Bollaert-Delelis

Le supporter lensois est courageux. L’an dernier, il a notamment dû concédé une triple défaite en l’espace de quelques semaines...

foot-nord-chti
Passion, Fidélité, Engagement : Bienvenue chez les ch’tis

Le Nord/Pas de Calais, terre de foot ? Oui, oui et encore oui. Si l’époque bénie des « quatre en L1 » (Lille, Lens,...

Debrecen vs Ferencvaros, APP a assisté au choc du championnat en Hongrie! Impressions, résumé et ambiance du match.
Match à l’extérieur : APP était au choc du championnat hongrois !

Debrecen est un peu le Lyon du football hongrois, une équipe au passé très modeste avant les années 2000 mais...

Fermer