Marseille-Monaco : un vrai match de Coupe de France

02
mars
2017

Auteur :

Catégorie : Coupes Nationales

Mbappé

Après la fessée reçue au Vélodrome dimanche soir (1-5) par le Paris Saint-Germain, les supporters marseillais sont tout de même venus en nombre (environ 30000) pour ce huitième de finale de Coupe de France entre Marseille et Monaco.

Leonardo Jardim nous a préparé une équipe remaniée. Danijel Subasic et Radamel Falcao absents de la feuille de match, Bernardo Silva, Thomas Lemar ou encore Fabinho sur le banc, si l’ASM est remaniée, l’ASM a quand même de la gueule. En effet, sont présents sur le terrain les Kylian Mbappé, Valère Germain, João Moutinho, Tiémoué Bakayoko, Andrea Raggi, Jemerson, Benjamin Mendy…

De son côté, Rudi Garcia connait bien la puissance offensive de son adversaire ainsi que les problèmes défensifs de l’OM. Pas de risque, ce sera une défense à 5 avec Henri Bedimo, Doria, Rolando, Grégory Sertic et Hiroki Sakai.

Arjen Thauvin sur la pelouse

Le début de match des Marseillais n’est pas mauvais. Celui des Monégasques non plus d’ailleurs mais c’est bien l’équipe qui joue à domicile qui a le ballon. En revanche, c’est très timide ! Clinton Njie est très gentil mais c’est long sans Gomis. Ce dernier est critiqué, souvent à tort, parfois à raison. Quand il n’est pas là, le manque se ressent. C’est lui qui marque, c’est lui qui prend la parole et Njie a bien du mal à le remplacer. L’ancien coach de Marseille, Franck Passi, a déclaré il y a peu “Thauvin me fait penser à Robben”. Du coup on a eu droit à Arjen Thauvin sur la pelouse du Vélodrome en début de match. Collé à sa ligne de touche côté droit, il a abusé des crochets pour rentrer dans l’axe sur son pied gauche et enrouler son ballon. Mais s’il fait penser à Robben, il ne l’est pas. Ajoutez à cela des ballons en profondeur mal maitrisés de la part des Marseillais et ça nous donne pas grand chose de beau.

S’il en faut peu pour être heureux pour Baloo, il en faut peu à l’OM pour avoir la tête sous l’eau. Un coup-franc accordé à Monaco à la 19ème minute sur une faute litigieuse de William Vainqueur et c’est le début des problèmes. Moutinho se saisit du ballon, le place, prend quelques pas d’élan, frappe et c’est l’OM qui fait le reste. D’abord, c’est le mur qui n’en est pas vraiment un. Le ballon passe entre Thauvin et Rolando. Ensuite Yohann Pelé ajoute sa petite touche personnelle. Après avoir tapé le poteau, le ballon rebondit sur Pelé et termine sa course dans le but. Alors but de Moutinho ou CSC de Pelé ? Les instances du football sont encore en train de débattre avec l’aide de Jérôme Alonzo.

L’OM a baissé la tête face au PSG dimanche et semble se diriger vers le même match. Après un début de match sérieux, Marseille est incapable de réagir et c’est Monaco qui prend les choses en main et met le pied sur le ballon. Les Marseillais sont repartis avec de longs ballons qui ne servent à rien. Mais que faire de plus quand on attaque à un ou deux ? Malgré cela, l’ASM ne parvient pas à faire le break et l’OM se décide enfin à attaquer à plusieurs. Sur l’une de ses seules occasions, Thauvin adresse un centre parfait à Dimitri Payet qui reprend d’une jolie reprise du gauche à la 44ème minute.

L’OM à bout de souffle

Les Marseillais ont beaucoup donné, pendant 3 minutes en fin de première mi-temps, et ont bien du mal à retrouver leur souffle, même après 15 minutes de pause. Les attaques monégasques s’enchainent et la menace se rapproche. C’est logiquement que Mbappé vient marquer le deuxième but sur un centre de Mendy. Au passage, c’est le 13ème but de la saison du gamin de 18 ans.

Suite à ça, entre faux rythme et accélération des hommes de la principauté, on est bien plus proche du 1-3 que du 2-2. L’OM n’y arrive pas, l’OM semble fatigué. C’est le moment que choisit Garcia pour envoyer Rémy Cabella bouger tout ça. Jardim lui répond aussitôt avec Silva et Fabinho. Rien que ça. On en aurait presque oublié que Njie était toujours sur le terrain. Pourtant c’est bien lui qui va nous offrir un beau contrôle et enchainer en lançant Sakai. Ce dernier réalise un centre en retrait pour Cabella pour le but du 2-2 à la 84ème. Marseille semblait au fond du trou mais nous refait le coup de la fin de la première mi-temps. Après ça, l’OM pousse mais c’est Monaco qui se montre dangereux avec Silva qui s’amuse avec la défense mais sa frappe est contrée et derrière Pelé s’interpose devant Mendy.

Monaco logiquement

C’est reparti avec les entrées de Rod Fanni et Thomas Lemar. L’ASM est brouillon en ce début de prolongations. Sûrement en train de se dire qu’elles étaient évitables. Mais sur une nouvelle attaque emmenée par Silva, Monaco va reprendre l’avantage. Mbappé bien lancé dans la profondeur joue très bien le coup et centre devant le but laissé vide par Pelé. Mendy n’a plu qu’à pousser le ballon pour le 2-3 à la 104ème. Pour la troisième fois du match, Monaco prend l’avantage. L’OM va-t-il nous refaire le coup ?

Encore une fois, après le but monégasque, on est plus proche du KO. Une tête à côté, une parade de Pelé et l’OM reste en vie. Déjà auteur d’un doublé en 16ème de finale face à Toulouse, Cabella alias Monsieur Coupe de France du côté de l’OM, égalise une nouvelle fois sur une bonne remise de la tête de Sertic et ça fait 3-3 à la 111ème.

Mais cette fois-ci, l’ASM ne se fait pas avoir. Dans la foulée, Lemar catapulte un centre en retrait de Mendy dans le but de Pelé après une action bien menée. 3-4 à la 114ème. On vous le dit et le répète, l’importance du bon centre en retrait.

Le score en restera là, Monaco se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe de France et affrontera Bergerac ou Lille. Encore en lice dans les quatre compétitions, leader de la Ligue 1, nouveau festival offensif, le club n’en finit plus d’impressionner.

Du côté de l’OM, si l’on a vu des réactions, on n’a pas vraiment vu d’actions. De plus, cela fait 9 buts encaissés en 2 matchs. Rappelons que selon les joueurs marseillais, les Parisiens ne pouvaient pas être plus motivés qu’eux en championnat et l’OM jouait à fond face aux Monégasques pour gagner et se qualifier pour le tour suivant en Coupe de France. Cela ne s’est pas vu.

Crédit photo : dhnet.be

Auteur : Yoann Gautier

Je vous ai déjà parlé de Lucho ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupes Nationales

Plus dans Coupes Nationales
brive-coupe-de-france-2004
Brive, le Petit Poucet 2004

Ce week-end se déroulait partout en France les 32ème de finale de la Coupe de France. L’occasion, pour les clubs...

coupe_de_france_contre_auxerre
Le FCN et la Vieille Dame : je t’aime moi non plus

En 2017, la Coupe de France célèbre sa centième édition. Voici 100 ans, depuis 1917, que les petits essaient de...

On a demandé à deux fans de l'OM et du PSG leurs impressions avant cette grande finale de Coupe de France.
@Najetrami et @Im_Eden nous donnent leurs avis sur la finale #OMPSG

Ce samedi 21 mai au stade de France s'affronteront le PSG et l'OM en finale de la coupe de France....

Fermer