Manchester relance Chelsea

06
mai
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Chelsea manchester

Dans ce choc de la 36eme journée qui n’a eu de choc que le nom, Chelsea l’a emporté à Manchester United. Dans l’autre rencontre, Liverpool et Everton ont partagé les points.

Mata, seul éclair

Quand le premier rencontre le troisième, on est en droit d’attendre un certain standing. Surtout en Angleterre. Mais dans ce match entre les Blues et les Devils, peu d’occasions, un trop plein d’engagements et pas mal de fautes techniques. Notamment quelques glissades comme lorsque Jones trébuche à l’entrée de la surface, Chelsea porte le danger juste devant la surface mais la frappe de Moses est beaucoup trop enlevée (17e) pour inquiéter Lindegaard, titulaire à la place de De Gea. Auparavant, une chevauchée d’Oscar se heurtant au poteau du gardien danois avait annoncé la couleur : Chelsea souhaite l’emporter pour repousser des Spurs revenus à égalité.

C’est à peu près tout pour la première période, Manchester a relevé la tête, mais sans rien créer de dangereux. En seconde, l’ambiance devient peu à peu électrique. L’arbitre Howard Webb a du mal à tenir les joueurs, refusant aux Blues un possible pénalty lorsque Giggs accroche David Luiz à la limite de la surface (51e). Même pas faute pour l’arbitre anglais. Du coup, on se dit qu’après ce fait de jeu, United va se réveiller et enclencher sa machine. On rêve, les Reds Devils sont peu concernés par ce match et le montrent bien. Ce n’est pas le cas de Chelsea et de Juan Mata, un des seuls à surnager cet après-midi. À la 87eme, sur un renvoi raté de la défense mancunienne, l’Espagnol est servi sur la gauche par Oscar, contrôle et frappe. Son tir est dévié par Jones et rentre avec l’aide du poteau. Dans la foulée, Rafael est au contact avec David Luiz. Le Brésilien (de Chelsea) chute et sourit à la caméra pendant que le Brésilien (de Manchester) se fait expulser très sévèrement. Fin de match houleuse mais au fond tout le monde a eu ce qu’il voulait, il n’y a qu’Arsenal et Tottenham qui peuvent se sentir floué.

Dernier derby pour Carragher

Dans un match sans but, la célébration d’Anfield pour son illustre défenseur a été le plus beau moment de cette rencontre. Liverpool n’a pas réussi à forcer le verrou de son voisin et aurait même pu perdre sans la contribution arbitrale. En effet, le but de Distin sur corner semblait parfaitement valable, mais Everton ne s’en soucie guère. Avec 5 points d’avance sur Liverpool à deux journées de la fin, les Toffees ont de grandes chances de finir devant les Reds une deuxième fois consécutive. Une première depuis 1963, quinze ans avant que Jamie Carragher ne naisse, rien que ça.

Auteur : Christophe.C GARNIER

Passionné de foot et spécialement fan de tout ce qui se fait outre-Manche depuis 10 ans.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
Barcelone, la fin d'un cycle ?
Barcelone : Et maintenant ?

Comme l’année dernière, le Barça stoppe son aventure européenne au stade des demi-finales. Mais contrairement à l’élimination contre Chelsea en...

Newcastle relégué ?
Pas gagné pour Newcastle, Tottenham espère

Dans un duel à distance de seulement deux points, Arsenal et Tottenham se sont tous deux imposés dans la douleur....

liverpool everton derby
Premier League : Présentation de la 36ème journée

En haut du classement, United est déjà sacré champion. Si City devrait conserver sa 2ème place, il reste à savoir...

Fermer