Malaga : l’autre grand d’Espagne

26
novembre
2012

Auteur :

Catégorie : Europe

Malaga face à Anderlecht en Ligue des Champions

Intouchables, le Barça et le Real le sont, et le resteront un bon moment. Derrière, la concurrence se fait de plus en plus intense et des clubs semblent s’affirmer comme de nouvelles références. Oubliés La Corogne, Villaréal ou même les clubs sévillans qui luttent pour retrouver leur grandeur d’antan. Place aux nouveaux, si le FC Valence s’impose depuis trois saisons comme l’autre club phare de la Liga c’est sans compter sur l’émergence de clubs qui rivalisent de talents. À ce titre, l’Atletico Madrid, Levante mais surtout Malaga semblent se positionner sur la durée, tant au plan national qu’au niveau européen.

Racheté par un milliardaire qatari en mai 2010, les ambitions sont grandes, à coup de grandes recrues le club andalou s’est forgé un effectif à la hauteur de ses ambitions, même l’entraîneur est un « nom », le chilien Manuel Pellegrini prend alors les rênes de ce qui semble être le nouvel eldorado footballistique espagnol. Après une première saison de « rodage » où l’équipe doit encore se constituer en tant que telle, sur la forme et sur le fond, c’est lors de la première saison « effective » des nouvelles recrues (De Michelis, Van Nistleroy, Kameni, Toulalan; Joaquin…), que la stratégie semble payante.

Le club andalou décroche ainsi en 2011-2012 une méritante 4ème place, au terme d’un championnat remarquable, échouant seulement à trois longueurs du FC Valence et (déjà) talonnée par l’Atlético Madrid et Levante. Ce qui lui vaudra, pour la première fois de son histoire, une qualification pour la grande Ligue des Champions. En barrages, les hommes de Pellegrini n’auront pas à forcer leur talent pour venir facilement à bout du Panathinaïkos et ainsi se qualifier pour la phase de poule. Et que l’on ne s’y trompe pas, si aujourd’hui la qualification aisément acquise avec la première place du groupe C à la clé paraît « normale », le groupe était loin d’être facile, composé du grand Milan, du Zenith St Petersbourg et d’Anderlecht. Les Espagnols ne partaient pas favoris, pourtant ils ont survolé leur groupe, invaincus, étant même la première équipe à décrocher sa qualification pour les 8ème de finale !

Malaga a survolé son groupe en Ligue des Champions

Malaga a survolé son groupe en Ligue des Champions

Est-il grand besoin de s’attarder sur l’incroyable situation financière du club ? Peut-être, même si l’essentiel aujourd’hui semble se recentrer sur le jeu. Des joueurs et un entraîneur qui ne sont plus payés depuis des mois, un propriétaire qui a disparu, abandonnant les sirènes de la marina convoitée de Malaga et, de fait, le tremplin que représentait le club andalou vers l’implantation qatarie sur les infrastructures touristiques de la ville n’auront en rien (au contraire) détruit les ambitions footballistiques de joueurs revanchards, à l’image d’un Jérémy Toulalan revenu à son meilleur niveau. Si le club a du se séparer de ses stars, Rondon et Cazorla  et enregistrer le départ en retraite de Van NistelRooy, pour des raisons financières évidentes, cette épreuve a semblé ressouder le groupe, faisant front, et proposant un jeu alléchant, à l’image d’un football ibérique enthousiasme.

Deux bémols cependant dans cette nouvelle saison pleine de promesses, les deux revers consécutifs, enregistrés à domiciles face aux modestes équipes de la Real Sociedad et du Rayo Vallecano et le nul concédé à Pampelune face à l’Osasuna, concluant une mauvaise série qui aura vu les hommes de Pellegrini « gâcher » leur excellent début de saison en se faisant doubler par le club de Levante et voyant fondre sur eux les deux clubs sévillans, témoignant d’une fragilité encore certaine, malgré bon nombre de signes encourageants dans la conquête d’un statut de « grand d’Espagne ». Autre bémol, Malaga n’a encore affronté ni le FC Barcelone ni le Real Madrid, des tests qui en diront long, sans nul doute, sur la cote réelle des Andalous.

En attendant, Malaga a écrasé Valence ce week-end (4-0) grâce notamment à ses deux recrues (Saviola et Santa Cruz) mais aussi sa jeune pépite Isco. Une belle victoire qui ramène Malaga à la 4ème place de la Liga, avec notamment la meilleure défense du championnat.

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
Rafael Benitez, pas encore apprécié par les supporters
Premier League : Résultats de la 13ème journée

Ce week-end se jouait la 13ème journée de Premier League. Retour sur tout ce qu’il s’est passé outre-Manche avec notamment...

Barcelone avait infligé un 5 à 0 l'an passé à Levante
Levante – Barcelone : Pourquoi le Barça doit se méfier ?

Auteur d'un début de saison 2011-2012 stratosphérique, le club valençian de Levante avait surpris son monde en affichant la meilleure...

Mark Hughes est viré des Queens Park Rangers
Mark Hugues viré de QPR !

C’était dans les tuyaux depuis quelque temps déjà, c’est désormais chose faite ! Mark Hugues n’est plus l’entraineur des Queens Park...

Fermer