Mais qu’est-ce que la « dalle angevine » ?

30
septembre
2016

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

logodalleangevine

Direction les Pays de La Loire et plus précisément Le Maine-et-Loire. Dans ce département du 49 se trouve Angers. C’est une ville avec ses universités, son château, ses supermarchés… Passons directement à son club de foot : Angers Sporting Club de l’Ouest. Autrement dit, Angers SCO. Si on entendait beaucoup parler de la douceur angevine pour la ville d’Angers, c’est maintenant la « dalle angevine » qui fait du bruit depuis quelques années.

.

La dalle angevine 1

.

Qu’est-ce que la « dalle angevine » ?

C’est une grosse faim que l’on doit à Olivier Auriac, ancien capitaine et joueur emblématique du SCO. L’histoire ne commence pas à Angers mais dans un vestiaire en Corse, un soir de 2012, en Ligue 2. Cela part d’un simple tweet de l’ancien milieu de terrain après une nouvelle victoire à l’arraché d’Angers sur la pelouse du Gazélec Ajaccio.

.

.

Avec la faute d’orthographe, oui. Ce tweet ne va pas passer inaperçu. Les supporters, les joueurs et le club vont très vite reprendre cette expression pour caractériser les Angevins sur le réseau social au petit oiseau bleu et un peu partout ailleurs. Le joueur était loin de se douter des proportions qu’allaient prendre son tweet. Il finira par aller déposer cette marque, « la dalle angevine », avec son pote et coéquipier Charles Diers, à l’Institut National de la Propriété Intellectuelle en avril 2013.

Pour Olivier, la « dalle angevine », « c’est un état d’esprit, des valeurs de travail, d’humilité, toujours se remettre en question pour essayer d’atteindre un objectif bien précis ».

Aujourd’hui éducateur au centre de formation du SCO, il inculque cette dalle aux petits jeunes. « C’est la base (rires). Dans n’importe quel sport, c’est important d’avoir le bon état d’esprit, au niveau du respect des règles, du fairplay, vouloir gagner. Ce sont des valeurs que j’essaie de transmettre et de promouvoir au sein de l’effectif. »

La dalle angevine est aujourd’hui une association. Olivier Auriac et Charles Diers ont eu des propositions d’objets dérivés. Si l’objectif premier n’est pas de faire de l’argent mais de se faire connaitre, « la question des produits dérivés est intéressantes. Pour le moment, on n’a pas encore accepté de proposition mais aucune porte n’est fermée. On réfléchit à un ou deux produits dérivés qui pourraient apporter des ressources à l’association et financer des projets pour pouvoir vraiment se lancer. »

Le site de l’association va bientôt arriver et ils sont à la recherche de rédacteurs pour un ou deux articles par mois. Donc si t’es Angevin (ou pas d’ailleurs), si t’aimes le SCO (là c’est mieux quand même), si l’abnégation et la persévérance font parties de tes valeurs, si tu ne lâches rien, n’hésite pas !

.

La dalle angevine 2

.

3 exemples concrets de cette « dalle angevine »

Si c’était d’abord réservé au football, on l’utilise maintenant pour les autres activités de la ville d’Angers.

Le joueur de tennis Nicolas Mahut, natif d’Angers, en est un bon exemple. Souviens-toi. À Wimbledon, en 2010, on le retrouve au premier tour face à l’Américain John Isner. Personne ne se doutait que nous allions vivre un match fou. Le match se terminera par une victoire de l’Américain sur le Français 6-4 3-6 6-7 7-6 70-68. Je te passe tous les records battus car nous ne sommes pas là pour parler de tennis. Simplement pour dire que même si ce match s’est terminé par une défaite pour Nicolas, il n’a rien lâché, il a tout donné, il s’est battu jusqu’au bout, et c’est bien ça la « dalle angevine ».

De nombreux étudiants te parleront de cette « dalle angevine » sur les bancs de l’Université Saint Serge. Sans celle-ci, seraient-ils là, dans un amphi un vendredi, à 8h du matin, à peine remis de la grosse soirée de la veille, pour un cours de comptabilité? Certainement pas.

La saison 2015-2016, elle est là la « dalle angevine ». Après s’être arraché pour monter en Ligue 1, si Angers s’est maintenu, c’est surtout grâce à un gros début de saison. 21 points et une seule défaite lors des 10 premières journées. Pas mal pour un promu. Le SCO était tout simplement la grosse surprise de ce début de saison. Le style de jeu ne plait pas à tout le monde – on embrasse Hatem – mais le club fait avec ses moyens, ses valeurs et ça fonctionne. Les matchs d’Angers n’étaient pas les plus spectaculaires. Mais basé sur un jeu défensif solide et une équipe bien en place, le style angevin fonctionnait. Angers terminera à une très honorable 9ème place avec 50 points au compteur.

Les clubs de Ligue 1 et les 3 petits nouveaux – AS Nancy Lorraine, Dijon FCO, FC Metz – n’ont pas fait d’erreur lors de cette saison 2016-2017. Angers ne jouera pas le titre, oui la « dalle angevine » c’est bien mais il ne faut pas abuser non plus. Mais le SCO est attendu. Tellement attendu qu’il commencera la saison par 3 défaites d’affilé. Avant d’enchainer 3 victoires. On n’est pas passé loin du 4 à la suite.

.

Julien Lepers

.

T’es prévenu : les Angevins ne sont pas là pour enfiler des perles.

Auteur : Yoann Gautier

Je vous ai déjà parlé de Lucho ?

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
jean-pierre-rivere-balotelli
Qui Rivère a, verra !

Il a (r)amené Ben Arfa puis Belhanda et Balotelli en Ligue 1. Il a remis l’OGC Nice en coupe d’Europe....

fabrice-fiorese
Lobby Bar

Lobby Bar, Lille, 18 Septembre dernier. Assis confortablement dans un bar à l’ambiance tamisée, je sirote une Triple Karmeleit en...

OM-Nantes
On a vécu OM-Nantes au cœur du Virage Sud

Dimanche 25 septembre, 19h30, l’heure que les Marseillais affectionnent pour se rendre au stade. Dans le métro, la lente procession...

Fermer