Mais où va donc l’Olympique Lyonnais ?

22
octobre
2016

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

img_7169

Représenté par son homme providentiel qu’est son président Jean Michel Aulas, l’olympique lyonnais commence à s’habituer aux débuts de saison compliqués. Petit à petit tout cela est entrain de se transformer en mascarade…

Il est nécessaire d’avoir des clubs qui font figures de locomotives pour une Ligue 1 qui d’un point de vue qualitatif est à la ramasse. Mais pour cela ces clubs ont besoin d’avoir un projet sportif réel. Emery au PSG, Jardim a Monaco et tout récemment Garcia à Marseille, font tous partis d’un projet sportif qui tente d’être mis en place avec en toile de fond l’espoir qu’ils développent un projet de jeu sur le terrain à la hauteur des ambitions de leur club respectif. A l’olympique lyonnais on a décidé de confier le projet du jeu à Bruno Génésio. Un enfant de la maison qui va toujours savoir intégrer un peu plus les jeunes du centre de formation au groupe pro afin de les exposer aux yeux des recruteurs européens. Jean Michel Aulas est sans arrêt en train de nous vendre son projet avec son stade, son centre de formation, son centre d’entraînement, il nous annonce des ambitions sur le plan sportif équivalentes à celles des plus grands clubs européens qui semblent côtoyer la folie, l’utopie.

« Actionnaire : personne morale amorale, affectée d’un trouble oculaire spécifique : dans des compte financiers, elle ne peut lire que la ligne du bas, celle du résultat. » Luc Fayard

 .

img_7168

.

Mais ce qu’il nous propose c’est seulement un business plan sans aucun fondement sportif. En effet avec ses obligations de répondre à des actionnaires, le président lyonnais cherche sans cesse à essayer de les rassurer afin de poursuivre son accroissement de capital. Seulement ce genre de projet qui cible uniquement le développement économique du club au détriment de sa progression sportive semble avoir ses limites. En effet il est clair aujourd’hui que l’aspiration sportive de l’olympique lyonnais n’est pas à la hauteur des ambitions exposées. Sur le papier l’équipe se présente comme une somme d’individualités et non comme un collectif. Les Fekir, Lacazette, Tolisso, cette jeunesse « dorée » de la formation lyonnaise n’a d’importance que pour le capital joueur qu’elle représente. Le plaisir de jouer, les joueurs l’ont perdu en ce moment et ce n’est que le résultat d’un plan de jeu quasi inexistant de la part de l’encadrement sportif de l’équipe.

« Un groupe ne se forme que si tout le monde parle le même langage et si tout le monde est apte au jeu collectif. On n’obtient rien tout seul, ou alors que des résultats éphémères. Je me réfère souvent à ce que disait Michel-Ange : ‘l’esprit guide la main’. » Arrigo Sacchi

Alors qu’une belle histoire semblait nous être conter, la formation lyonnaise c’est peu à peu renfermée sur elle-même et la fable c’est éteinte au fil des mercatos gérés de façon catastrophique par son président lui même. Bien sûr il n’est jamais trop tard pour changer de cap mais les derniers coups de com’ de Monsieur Aulas ne sont guère présages d’optimisme. Le représentant du club lyonnais ne semble pas avoir conscience du tord qu’il fait à son club en ne confiant pas les rênes du projet sportif à un coach (accompagné de ses adjoints) de renommée internationale.

Auteur : Leo Dellier

La passion a débuté au stade Léon Bollée, elle demeure intacte aujourd'hui.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
fournier-ravanelli
Tu te rappelles de ces PSG-OM ?

Dimanche 23 octobre 2016. T’as coché cette date dès la sortie du calendrier de Ligue 1 2016-2017. Non tu ne...

massilia-socios-club-interview-au-premier-poteau
On a rencontré un des fondateurs du Massilia Socios Club

Depuis plusieurs mois, l’idée de socios à Marseille fait son chemin. La vente du club qui sera normalement effective demain...

miroslav-klose
Quels attaquants relancés en Ligue 1 ?

Cet été-la Ligue 1 a récupéré, pour les relancer, Balotelli, Falcao, Gomis ou Ménez après Berbatov et Ben Arfa (entre...

Fermer