Mais où est donc passé JHE ?

28
septembre
2017

Auteur :

Catégorie : Editos

mandanda

Pas peu fier de s’afficher dans des dizaines d’émissions dans les semaines suivant son arrivée à l’Olympique de Marseille, le président Jacques Henri Eyraud ne montre plus la même attirance pour les caméras depuis quelques mois, en particulier lorsque le club phocéen traverse des périodes tourmentées.

Si l’on peut penser que le président ait rangé sa langue dans la même armoire que son ambition pour l’OM de manière proactive, il y a fort à parier qu’il ait plutôt opté pour le silence pour des raisons bien plus couardes.

Bien que ses interventions médiatiques relevassent le plus souvent du mensonge et de l’illusion, l’absence de monsieur Tisane intrigue. Serait-il devenu allergique aux caméras comme à un achat avant le 31 août ou est-il tout simplement devenu jupitérien comme son avatar présidentiel ?

Pour bon nombre de supporters, l’absence du prince des power points doit bien plus à sa lâcheté qu’à une hypothétique prise de recul. En effet, il est difficile d’excuser l’absence d’un président en période de tourmente.

 

thauvin

 

À la suite des défaites à Monaco puis face à Rennes, JHE n’a point fait part de son phrasé léché et de ses éléments de langage finement pré choisis. Ce mutisme soudain apparait donc comme un signe de pusillanimité de la part d’un homme censé garantir la stabilité du navire OM.

Dès lors, lorsque le capitaine se planque dans les soutes à la moindre tempête il ne fait guère de doute que le navire chavire encore un peu plus. De plus, le capitaine JHE semble ignorer un facteur primordial ; si les groupes de supporters sont aisément comparables à des vagues, capitaine Eyraud devra vite se faire à l’idée que si ces derniers s’avèrent potentiellement mortelles en cas de tempête, elles peuvent également porter et supporter le navire par des temps plus cléments.

Ainsi, si le capitaine ne veut pas boire la tasse, il ferait bien de monter à la barre en cas de bourrasque afin de transformer les vagues houleuses en mer porteuse.

 

Credits photos : Pacophotographie

Auteur : Evan Risch

Marseillais d'adoption, amoureux de Bielsa et du QI foot de Valère Germain

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Editos

Plus dans Editos
Retour de la Champion's League ce mardi et ce mercredi et grande soirée #LDCLiveCamp sur Twitter en suivant Au Premier Poteau.
Plaidoyer pour des campagnes européennes plus courtes

Aussi régulièrement réformées que remises en cause, les formules actuelles des compétitions européennes ne cessent de concentrer les critiques. Si...

mbappe
Kylian Mbappe ou le personnage de roman

Après l’arrivée de Neymar au PSG cet été, le transfert de Kylian Mbappe a sans conteste constitué l’autre grande attraction...

OM-Konya fumi
Lettre ouverte d’un petit amoureux de l’OM à Jacques-Henri Eyraud

Cher Jacques-Henri, j’ai quelque peu hésité avant de t’adresser ces quelques mots si bien que j’ai pris ma plume, commencé...

Fermer