Madigoundo Diakité (FC Nantes) : entre rêves et réalité

30
janvier
2017

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Madigoundo-Diakité

Famille modeste et affres du football amateur, Madigoundo Diakité est aujourd’hui un joueur de la CFA du FC Nantes, pour Au Premier Poteau il revient sur son parcours, parfois aléatoire, parfois ponctué d’exploits, mais toujours animé de la même volonté.

– Madigoundo bonjour, tout d’abord merci de répondre à APP, pourrais-tu te présenter brièvement ?

Diakité Madigoundo alias Madi, on m’appelle souvent comme ça c’est plus simple, j’ai 22 ans je suis né à Saint-Brieuc. J’ai des origines maliennes, mes deux parents sont nés au Mali et je fais 1m80 pour 79.5 kg. Je suis international malien U23 (espoirs) avec 4 sélections.

– Quelle formation sportive as-tu suivie ? As-tu fais un pôle de préformation ? Sport-étude ? Dans quel club as-tu débuté le football ?

J’ai débuté le football à l’age de 6 ans à Saint-Jacut-de-Mené pendant 4 ans, 1 an à Andel, 1 an au GJ Mené Foot 98  (maintenant c ‘est Trédaniel), 2 ans au Stade Briochin, 2 ans a Ploufragan (SSOP à l’époque), puis 5 ans de nouveau au Stade Briochin (Saint-Brieuc) avant d’arriver cet été au FC Nantes. Je n’ai malheureusement pas fais de Pôle Espoir ni de centre de formation malgré des essais à l’En Avant de Guingamp 2 fois et au Stade Rennais 3 fois . Franchement j’avais le niveau pour entrer au Pôle, mais les jours de détection où il fallait être bon je passais à coté à chaque fois, je n’arrivais pas à gérer mon stress, quand je voyais tous les autres joueurs qu’étaient la plupart accompagnés de leurs parents pour les soutenir et les booster.

Moi je n’ai pas eu ce soutien car mes parents ne pouvaient pas venir par manque de transport, on habitait à 30 min de voiture de Ploufragan où se trouve le Pôle Espoir en Bretagne. J’aurai pu faire du sport étude, d’ailleurs mais au moment de m’inscrire quand j’ai vu le prix que coûtait un collège privé j’ai finalement décidé de rester dans le public, afin d’éviter de grosses dépenses à mes parents car nous sommes une famille modeste on se serre la ceinture, la vie n’a pas toujours été facile.

– Le foot c’était une évidence pour toi quand tu étais petit ? Ou est-ce que tu as essayé d’autres sports avant de “trouver ta voie” ?

J’ai toujours été avec un ballon dans les pieds même à la maison quand le ballon était confisqué je jouais avec des peluches de mes petites sœurs avec mes frères. J’ai essayé une fois le judo à 7 ans ça a durée 2 séances, le professeur m’avait grondé parce que j’avais fait mal à quelqu’un, il ne m’a plus revu !

– Tu jouais à Saint-Brieux avant d’arriver à Nantes ? Tu as été formé là-bas ? Quels souvenirs gardes-tu de cette équipe et de ces années ? As-tu des regrets par rapport à ce que tu as vécu là-bas ?

Oui, j’ai passé pas mal d’années au Stade Briochin qui ont été enrichissantes, c’est mon club de cœur même si j’y ai vécu des hauts et des bas. Le premier coup de moins bien c’est lors de ma deuxième saison en U14, je jouais en district… Mais je me suis relancé à Ploufragan avec Mr Gilles L’Hostis, un grand merci à lui d’ailleurs, il m’a relancé au niveau régional en U16 DRH. Le deuxième c est tout simplement avant d’arriver à Nantes. Sur la fin de saison je ne pensais pas que mon histoire avec le Stade finirait ainsi mais c est comme ça c’est le foot… Heureusement, il y a eu le Tournoi de Toulon avec les U23 du Mali pour me booster et pour ne pas que je pense à cette fin de saison frustrante. Toutes ces épreuves m’ont renforcé mentalement. Mes meilleurs souvenirs sont la Gambardella en U19 avec Jerome David, Erwan Moisan et Julien Maily on avait fait un match de dingue face à Rouen que je n’oublierai jamais. La montée en CFA 2 avec Sylvain Didot et notre exploit en coupe de France face au Stade Brestois c’était ENORME !! On les a battus 2-0 devant 4000 spectateurs on jouait d’habitude devant 200 spectateurs.

– Tu as rejoins le FCN il y a combien de temps ? Comment s’est passé le “transfert” ? Avais-tu d’autres propositions à l’époque ?

J’ai rejoins le FC Nantes il y a 6 mois. C’est un recrutement classique, j’ai été repéré par Sébastien Oger et Matthieu Bideau. J’ai signé au FC Nantes assez tôt en mi-saison de l’année dernière, je devais arriver au mercato hivernal mais dû à mon ancien travail  je travaillais 35 h à l’Intersport de Langueux), ce n’était pas évident et ma petite amie aussi avait un CDI donc c’était assez compliqué. 4 mois avant l’offre du FC Nantes j’étais proche de m’engager à l’ US Granville mais ça ne s’est pas fait, j’avais aussi été contacté par Anglet une équipe de CFA 2, le reste ce n’était que des rumeurs.

Suite au tournoi de Toulon où il y avait pas mal de scouts et de recruteurs étrangers, j’avais un club de première division Suisse et deux clubs de Serie B qui me proposaient de venir visiter leurs installations. Mais j’ai refusé car je dois beaucoup au FC Nantes c’est le premier club professionnel qui m’a fait confiance en me recrutant, ce n’est pas n’importe quel club c’est un club historique. En 6 mois j’ai déjà beaucoup appris je remercie tout le staff et les coachs qui me conseillent et nous aident à progresser au quotidien mais ce n’est pas fini il y a encore du travail.

.

En exclusivité pour Au Premier Poteau, découvrez à quoi ressembleront les nouveaux maillots domicile et extérieur du FC Nantes pour la saison 2015-2016.

.

– Actuellement tu évolues avec la réserve du FCN, quel est ton contrat ? Es-tu un joueur professionnel ? Évoquer ton salaire est-il tabou ? Tu es sous contrat jusqu’à quand ?

Oui je suis un joueur professionnel dans le groupe CFA, il me reste 5 mois pour faire mes preuves et mériter une prolongation. Pour mon salaire, je ne préfère pas l’évoquer mais je gagne plus qu’un CDI de 35h à Intersport… ça vous donne déjà une tranche.

– Peux-tu décrire un peu ton quotidien, ta semaine de travail ? Comment se déroulent les entraînements ? Quelles sont les contraintes liés à ton statut (alimentation, interdiction de pratiquer d’autres sports ?)

On s’entraîne tous les matins hormis le lundi (après-midi) et le dimanche matin, mais également le mardi après-midi et quelques fois le mercredi après-midi avec match le samedi. Bien évidemment on se doit de faire attention a ce qu’on mange, ce qui est normal pour tout sportif de haut niveau. Je mange souvent au Centre les repas sont équilibrés ou sinon, il y a Madame à la maison pour veiller à ce que je mange sainement. Je la remercie d’ailleurs heureusement qu’elle est là, c’est un vrai soutien sur plein de points! Même si pour elle c’est moi qui cuisine mieux.

– Peux-tu nous parler de ton jeu ? A quel poste évolue-tu aujourd’hui ? Est-ce que ça a toujours été le cas ? Quels sont tes principaux atouts ? Et sur quels points estimes-tu devoir encore travailler ?

Aujourd’hui je joue au poste de latéral gauche, et ce depuis 5 ans. Avant j’étais attaquant ailier gauche, c’est Sylvain Didot qui m’a lancé à ce poste à Saint Brieuc, j’étais attaquant en u19 DRH et il m’a surclassé avec l’équipe première en DH à ce poste. Depuis j’ai enchainé 3 ans et demi de matchs tout en étant titulaire 1 an en DH et 2 ans et demi en CFA 2. Je suis un latéral qui aime bien apporter offensivement, je suis dur sur l’homme, très généreux dans les courses. J’ai une grosse frappe de balle. Je dois travailler ma maîtrise technique, mais depuis mon arrivée à Nantes c’est mieux (pratiquer du football au quotidien et sans travailler à coté ça aide). Maîtriser mon impact sur les duels, prendre plus de risques et  jouer en ayant plus confiance en moi.

– Es-tu à l’aise devant le but ? Le défenseur que tu es se souvient-il de son plus beau but?

Oui je marquais beaucoup quand j’étais attaquant. Mon plus beau but on va dire que j’en ai deux. Une grosse frappe de balle en CFA 2 contre Herouville des 25-30 mètres et une frappe du pied droit des 30 mètres en Gambardella contre Rouen, ça avait lober le gardien.

– Quelle est la position d’un joueur réserviste dans un club comme le FCN ? Quels sont vos rapports avec les joueurs et le staff de l’équipe première ?

C’est déjà bien d’être en CFA à Nantes, il y a plein de joueurs qui aimeraient être à notre place, c’est pour cela qu’il faut tout donner et travailler au quotidien tout en mettant les états d’âme de coté. On les croise souvent… enfin moyen en ce moment mais c’est normal ça bosse dur ! Ce sont des rapports de Bonjour/Au revoir, ils ne sont pas là pour se faire des amis mais pour travailler. L’équipe en avait besoin et la remontée au classement en est la preuve.

– As-tu déjà eu l’opportunité de faire partie du groupe de Ligue 1 pour un match ?

Non.

– As-tu des amis dans le groupe pro ?

Je n’irai pas dire des amis, mais des collègues et des “grands frères” pour certains qui nous conseille. Mais déjà en CFA, on a des joueurs d’expériences qui donnent des conseils précieux aussi.

– Quels sont tes objectifs personnels pour la fin de saison ?

Continuer de m’épanouir aux entraînements en prenant du plaisir, profiter un maximum d’être ici. Continuer à travailler au quotidien pour progresser et obtenir plus de temps de jeu en CFA et pourquoi pas discuter d’une prolongation avec le club si je le mérite. On verra comment se passe la deuxième partie de saison.

– Comment imagine-tu ton avenir ? Joueras-tu à Nantes la saison prochaine ? Quels sont tes envies ?

Je n’ai aucune idée, je vis au jour le jour, seul le terrain parle… Je continue à travailler, on verra où l’avenir me mènera mais je ne m’inquiète pas sur ce sujet… mais jouer en Ligue 1 ou en Ligue 2 c’est un rêve pour tout joueur jouant en CFA. Mais avant, il faut jouer en CFA et même parfois passer par le National qui est un bon championnat déjà.

– Quels objectifs t’es-tu fixés pour ta carrière ? Aimerais-tu jouer à l’étranger ? As-tu déjà eu des propositions dans ce sens ? Et après ta carrière comment imagine-tu ton avenir ?

Mon objectif minimum c’est de vivre du foot afin de rester concentré uniquement sur le foot car alterner foot et travail ce n’est pas facile du tout je l’ai fait pendant 4 ans et je ne l’oublierai pas. Jouer à l’étranger je ne sais pas, avant de me voir à l’étranger il faut essayer en France d’abord mais l’Angleterre correspondrait plus à mon jeu. Mais je m’inquiète pas, je suis bien conseillé par un bon agent. Après ma carrière, pourquoi pas rester dans le milieu du football en étant entraîneur, préparateur physique ou même kiné.

– Es-tu un vrai passionné de foot ? Regarde-tu beaucoup de matchs ? Analyse-tu le jeu des autres équipes en France ? A l’étranger ?

Oui je regarde beaucoup de matchs sans abuser parce qu il faut savoir couper du foot de temps en temps. Quand je regarde un match, la première chose que je fais, je regarde les deux latéraux gauche de chaque équipe et je retiens ce qu’il fait d’intéressant ! Et ensuite je me plonge dans le match.

– Quel est le club qui te fait rêver ? Quel est ton joueur préféré ? 

Le club qui me fait rêver ? J’aime bien le Real Madrid, le FC Seville et Liverpool. Leurs supporters, c’est DINGUE !! Mon joueur préféré c’est Paul Pogba !

Quel est ton meilleur souvenir en carrière ? Et le pire ?

Ma signature au FC Nantes (Ça faisait plus d’une dizaine d’années que je voulais signer dans un club professionnel pour m’aider à aller de l’avant j’oublierai pas ce club). Le pire… C’est l’année dernière, après l’exploit d’avoir éliminé le Stade Brestois 10 jours après je me suis fait une entorse du ligament interne face à Pontivy ce qui m’a empêché de jouer le tour suivant de la Coupe de France où on s’est fait éliminer par Mantes sans le mériter… on serait passer on jouait contre… le FC Nantes ! J’étais vert. Après ce match j’étais en larmes sans avoir joué.

– Dernière question : quel est ton regard sur ce qui s’est passé pour Mario Balotelli à Bastia (les cris de singe) ? As-tu toi même déjà été victime de racisme dans des stades ? Si oui, comment as-tu réagi ?

Déçu mais après c’est comme ça, il y a toujours eu des actes racistes, il faut sanctionne. Une fois j ai entendu un “sale noir” en plein match, j’ai pas bronché mais ma réponse c’était de fêter la victoire à la fin du match.

Crédit photo : @EspoirsduFoot

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
cfffff-ktfC-U1090374637147VtE-1024x576@LaStampa.it
L’attaquant que recherche Paris, c’est Belotti !

A la recherche d'un attaquant de pointe pour soulager Edinson Cavani, le PSG ouvre des dossiers tantôt farfelus tantôt très...

stade-rennais-roazhon-park
Stade Rennais : Où va-t-on ?

Beaucoup d'incertitude chez les supporters rennais. L'année 2017 débute et personne ne sait réellement vers où le club souhaite se...

coupe_de_france_contre_auxerre
Le FCN et la Vieille Dame : je t’aime moi non plus

En 2017, la Coupe de France célèbre sa centième édition. Voici 100 ans, depuis 1917, que les petits essaient de...

Fermer