L’OM et Gignac sur le chemin de la rédemption

22
août
2012

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

gignac-om

Deux succès lors des deux premières journées de championnat. Pour l’instant, le club phocéen vole la vedette à son ennemi juré, le PSG, pour la plus grande fierté de ses supporters, heureux de renouer avec l’ivresse de la victoire, après un dernier exercice cauchemardesque.

Des joueurs séduits par le projet de jeu d’Elie Baup

Pour voir les Phocéens réaliser un début de saison similaire, il faut remonter à l’exercice 2008/2009, celui conclu par le titre. Bien sûr, il est beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions, d’autant que les victimes de l’OM se nomment Reims et Sochaux, promis au bas de tableau. Mais quoi qu’il en soit, ces succès sont importants pour éviter de tomber dans le doute, comme ce fut le cas l’an passé avec les deux nuls initiaux, contre Sochaux et à Auxerre. De quoi également faire taire le scepticisme qui régnait autour du club à l’aube de ce nouvel exercice, et ainsi travailler dans la sérénité.

De bonne augure pour Elie Baup dont la méthode porte petit à petit ses fruits, lui qui ne faisait pourtant pas l’unanimité lors de son intronisation. Le discours du coach à la casquette, qui s’appuie sur un projet de jeu basé sur le plaisir et la confiance, semble convenir au groupe Marseillais. Cela se traduit sur le terrain, avec une envie, un investissement des joueurs largement perceptibles par rapport à la saison dernière.

Gignac et Almafitano transformés

Un nouvel état d’esprit symbolisé par les performances de Morgan Amalfitano et André-Pierre Gignac, grands artisans du bon début de saison de l’OM.

Déjà auteur de deux très bonnes sorties ponctuées par autant de passes décisives face au turc d’Eskisehirspor en tour préliminaire de l’Europa League, Morgan Amalfitano revient en forme. Suspendu lors de la première journée à Reims, il a crevé l’écran contre Sochaux. Meilleur joueur de la rencontre, il a été intenable sur son côté droit, très actif et inspiré balle aux pieds. Le milieu Marseillais semble avoir retenu les leçons de sa première saison sur la Canebière, pour enfin tirer dans le même sens que ses coéquipiers. Au dessus du lot techniquement, on attend désormais qu’il franchisse un cap et qu’il prenne ses responsabilités, d’autant que le style de jeu prôné par Eli Baup semble parfaitement coller à ses qualités. De bonne augure pour la suite.

Autre grande satisfaction du début de saison Marseillais, André-Pierre Gignac : libéré par le départ de Didier Deschamps, l’ancien Toulousain rayonne enfin à la pointe de l’attaque Phocéenne. Affuté comme jamais, combatif et collectif, le Martégal justifie la confiance de son entraineur mais également de ses partenaires, qui cherchent désormais à le trouver en première intention et dans la profondeur.

Décisif en championnat et en Europa League, le « nouveau » APG pourrait bien constituer la « grande » recrue estivale de l’Olympique de Marseille. Une très bonne nouvelle pour Elie Baup, appelé à perdre Cesar Azpilicueta, voire Stéphane Mbia, mais qui pourra compter sur les retours de blessure de Loïc Rémy, puis, plus tard, Souleymane Diawara, pour étoffer un effectif encore trop court.

Des supporters rassurants et rassurés … pour l’instant

Avec une tribune en moins et l’absence de recrutement clinquant, des supporters dépités par les résultats sportifs de l’an dernier, on se demandait bien qu’elle serait l’ambiance du Vélodrome cette saison.

Mais les 33500 spectateurs présents au Vélodrome dimanche dernier, malgré une chaleur accablante, ainsi que la banderole du virage sud “Nouvelle saison pour ensemble raviver la passion” laissent finalement entrevoir une atmosphère positive, contrairement au printemps dernier.

D’autant qu’au-delà de la victoire, les joueurs Marseillais ont offert une bonne copie, affichant des valeurs d’engagement et de générosité plutôt convaincantes. De quoi donner aux supporters les plus pessimistes l’envie de revenir au stade et ainsi relancer une campagne d’abonnement qui tarde à décoller.

Pour l’heure, tous les compteurs sont donc au vert pour la formation d’Elie Baup. Avec ses deux succès, l’OM prend de l’épaisseur. Mais attention, pour garder cette atmosphère positive et séduire définitivement son public, Marseille devra confirmer son très bon départ dès demain soir face à la modeste équipe de Sheriff Tiraspol, et surtout dimanche, face à un champion en titre déjà obligé de réagir après une très mauvaise entame. Un vrai test pour le club Phocéen et André-Pierre Gignac, bien décidé à croquer à pleines dents l’écusson de l’OM sur la pelouse de la Mosson !

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
ezequiel-lavezzi-premiere-recrue-parisienne
Attrayante Ligue 1

C'est un fait, la Ligue 1 attire de plus en plus de joueurs étrangers. Même si cette proportion a baissé...

psg-lorient
Lorient : un nul au Parc au goût amer

Un recrutement intéressant avec les arrivées de Ludovic Giuly et surtout d’Alain Traoré, un premier match de championnat ponctué par...

reims-marseille
Une 1ère journée corsée ! (3/3)

Suite et fin du compte-rendu de cette 1ère journée de L1, APP revient sur les rencontres : Sochaux/Bastia, Nancy/Brest et Reims/Marseille.

Fermer