L’OM, en plein dedans….

27
octobre
2013

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

Après sa défaite face à Reims lors de la 11ème journée de Ligue1 l'OM, a bel et bien plongé dans la crise. Détails de la préoccupante situation marseillaise

«Nous allons affronter Nice, Rennes, Reims et Sochaux. A nous de montrer que le gros, cette fois, c’est l’OM» dixit Labrune après la déroute face aux parisiens. A mi-chemin de ce mini parcours du combattant, les phoccéens n’ont pas pris un seul point et semblent s’enfoncer dans une crise qu’on essaye de minimiser en haute sphère….

La poisse de l’équipe en crise mais pas que…

Grosso modo, tout le monde est d’accord ce matin : l’OM a subi le scénar’ typique du match de l’équipe en crise avec une réussite maximale pour les visiteurs en première période qui aura coupé les ailes bleues et blanches jusque là plutôt actives.

Ok, une fois qu’on a dit ça, on peut se pencher sur les buts rémois et se rendre compte que la chance n’est pas le seul facteur à prendre en compte.

La faute qui amène le coup franc du 1er but est consécutive à un corner marseillais mal négocié et une couverture défensive ridicule bien exploitée par leurs adversaires. On avait déjà vu ça, à Dortmund par exemple, pour l’ouverture du score. Les hommes de Fournier ont dû bouffer de la vidéo et s’en sont servis pour appuyer là où ça fait mal. Les hommes de Baup, eux, ont dû passer leurs séances vidéos devant «Danse avec les stars» puisque, de toute évidence, ils n’avaient pas vu le but d’Albaek contre Lille sur combinaison sur coup franc. Le danois leur a donc offert un replay live. Voilà, mi-temps, 0/2 sur deux erreurs évitables avec un peu de travail. Quand on est pas bien, c’est le moment où l’on doit redoubler d’efforts et ne rien négliger. On peut aussi appeler ça, le haut niveau.

La bronca à la pause a réveillée quelque chose chez les joueurs où ptet bien même le discours du coach dans les vestiaires. Qui sait ?

Toujours est-il qu’en seconde période, on a enfin vu une équipe consciente de sa situation et se jetant sur chaque ballon. L’exploit était dans l’air surtout après la (belle) réduction du score de Thauvin et le retour des encouragements dans les virages. Gignac, entré en cours de jeu, finit même par égaliser dans les toutes dernières minutes du temps réglementaire. Oui mais non…. Comme un condensé de la soirée, APG rate son face à face avec Agassa pour le but du 3/2 et quelques dizaines de secondes plus tard, Krychowiach a tout son temps pour ajuster un centre parfait sur la tête du complètement esseulé, Oniangue, dans la surface. Pif, paf, boum: 2/3. Classique.

C’est cruel et avec un peu de chance, le score aurait pu être inversé. Mais francky nous l’avait bien dit, « la rouetourne tourne »  et elle a suffisamment tourné du coté marseillais l’an dernier pour se permettre de les laisser se démerder tout seul maintenant.

Et maintenant, quoi ?

De toute évidence, les étoiles européennes se sont envolées et les 3 derniers matchs seront avant tout des barouds d’honneur pour l’équipe méridionale. Comment Elie, l’as du turn over, va t-il les aborder ?
Valbuena, par exemple, semble cramé et n’offre plus grand chose sur le terrain. Est-il bien sérieux de le faire débuter les prochaines rencontres ? L’animation offensive dépendant pratiquement uniquement de son rendement, on le voit, malheureusement, mal sortir du 11. Reste la blessure, typique, elle aussi, dans les équipes en crise qu’on ne souhaite bien évidemment pas à petit vélo et encore moins à l’OM.

Ayew, l’autre homme fort de ce début de saison va devoir payer pour son tacle en retard sur Mollo et devrait rater 3 matchs de championnat. Lui, va se les coltiner les futures branlées europpéennes. Imbula est devenu persona non grata et ne rentre même plus en cours de jeu. Les relations entre Gignac et son coach ne sont pas au beau fixe et enfin la, si solide, charnière centrale, cuvée 2012/13, est décimée entre la blessure de Lucas Mendes et les égarements de N’koulou. La gestion du riche effectif olympien sera déterminante dans les semaines à venir. Il va falloir innover!

Le prochain adversaire de l’OM sera le Rennes de Montanier et de Kadir, qui vient d’en passer 5 à Toulouse. Pas le meilleur terreau pour refaire pousser la confiance. Pourtant, ils en auront besoin avant d’enchaîner avec un déplacement chaud bouillant à Napoli qui jouera à 110% ce match décisif en ce qui les concernent !

L’avenir s’annonce constellé de moments difficile mais on sent l’état major sérieusement derrière son staff. DD a bien survécu à 12 défaites d’affilée avec Labrune aux commandes tout en étant en guerre ouverte avec Anigo. Baup peut donc voir venir, lui qui est décrit comme « un ami », par la clé de voûte dans la direction olympienne. Dans le pire des cas, il a promis une saison « à la lille de l’an dernier ». 6ème donc….

Auteur : Mourad Aerts

Joue en troubadour sur tout le front de l'attaque. Amoureux du foot et de ce qu'il représente partout dans le monde

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Comments are closed.

Plus dans Ligue 1
Déjà en difficulté en championnat et en Europa League, M6 a menacé de se désengager des Girondins de Bordeaux après le passage de la taxe à 75%
La taxe à 75%, une excuse pour M6 ?

La soirée de dimanche a été rude pour les Girondins. Rejoint à la 91e minute alors qu'il menait 1-0 devant...

Actuellement à un point du podium avant sa confrontation face au LOSC, le FCN cartonne en ce début de saison. Une bonne dynamique qui en surprend plus d'un.
FC Nantes, et si tout le monde s’était trompé ?

Vendredi soir, le FCN affronte Lille à La Beaujoire pour son onzième match de Ligue 1 cette saison. A la...

Tous juste promu, le FC Nantes réalise une excellente entame de championnat. De quoi rêver de Ligue des Champions ? Voilà 20 raisons d'y croire en tout cas.
Les 20 raisons pour lesquelles Nantes va jouer la LDC

A l’aube du grand retour des nantais dans l’élite du football français, les spécialistes étaient unanimes pour prédire à la...

Fermer