Liverpool, Hillsborough et le boycott du Sun

17
septembre
2018

Auteur :

Catégorie : Europe

The Sun

Alors que Liverpool vient de vivre la catastrophe d’Hillsborough, le journal The Sun fait sa Une quatre jours plus tard avec en gros titre : « THE TRUTH ». Un article à charge contre les supporters de Liverpool, responsables, selon eux, de cette tragédie qui a fait 96 morts. Près de 30 ans plus tard, les fans des Reds n’ont pas pardonner au tabloïd.

Le 15 avril 1989, Liverpool s’apprête à disputer sa demi-finale de coupe d’Angleterre contre Nottingham Forest. Ces matchs de coupe se jouant sur terrain neutre, c’est le stade de Hillsborough à Sheffield qui est désigné pour accueillir la rencontre. Dans un football anglais gangrené par les problèmes de hooliganisme, les stades, dont celui d’Hillsborough, sont grillagés autour du terrain pour éviter les envahissements de terrains et les jets de projectiles. Les tribunes sont elles aussi équipés de grillages permettant de séparer la foule en petits périmètres facilitant le contrôle.
Les supporters des Reds se déplacent en masse pour assister à la rencontre de leur club, créant une véritable marée humaine à l’entrée du stade. Un mouvement de foule se crée dans la tribune alors que le coup d’envoi du match vient d’être donné. Quelques supporters parviennent à s’échapper de la tribune par un trou dans le grillage ou en escaladant vers le deuxième étage du stade. Le terrain se remplit de supporters ayant réussi à sortir du mouvement de foule, évitant l’asphyxie ou d’être piétiné dans la panique générale.
Devant l’ampleur du désastre, la police, les services médicaux mais aussi les supporters tentent de donner les premiers secours aux victimes. Cette tragédie fait 96 morts et plus de 760 blessés.

“The real truth”

À peine la tragédie passée, la presse cherche les coupables de ce drame. Le tabloïd The Sun titre dès le 19 avril 1989 (seulement 4 jours après) « THE TRUTH », « Certains fans ont frappé des policiers qui tentaient le bouche-à-bouche », « Certains fans ont fait les poches des victimes », « Certains fans ont uriné sur des policiers courageux ». Un article à charge contre les supporters des Reds, coupables de ce drame selon les sources du journal anglais. L’article décrit les supporters présents « d’ivres et violents », évoquant même des enfants au taux d’alcoolémie trop élevé. Les fans auraient empêché les policiers d’aider les victimes, sans se demander ce qui les aurait pousser à faire cela. Dès sa sortie, le traitement du Sun choque à Liverpool et dans toute l’Angleterre. Le tabloïd est boycotté partout dans le Merseyside où les marchands de journaux refusent même d’en vendre dans leur boutique. Près de 30 ans après le drame, ce boycott est toujours bien présent dans la région et à même trouvé son hymne « Never Buy The Sun », interprété par l’auteur-compositeur et militant Billy Bragg, ainsi que son mouvement officiel « Don’t Buy The Sun ».

 

 

Les Liverpuldiens ne comptent pas pardonner au journal, et ce même après des excuses publiques. Une quinzaine d’années après la tragédie, un rapport révèle que la police, principale source de l’article du 19 avril 1989, aurait délibérément menti pour se protéger et rejeter la faute sur le hooliganisme très récent à l’époque. Devant ses nouveaux éléments, The Sun publiera « The real truth », s’excusant de « l’erreur la plus terrible de son histoire ». Premier ministre au moment de la parution de ce rapport, David Cameron prend la parole devant le Parlement pour présenter lui aussi ses excuses aux familles des victimes.

Dans le rapport final, on apprend que la police est la principale responsable du mouvement de foule ayant conduit à la tragédie. Devant le nombre de supporters présent à l’entrée du stade, les forces de l’ordre ont alors décidé d’ouvrir un accès supplémentaire, d’habitude réservé à la sortie des supporters, créant un mouvement de foule vers une seule et même partie de tribune où les spectateurs se sont retrouvés amassés. La police a délibérément menti aux journalistes en cachant des témoignages et en faisant porter la responsabilité aux supporters des Reds. Manipulé, The Sun paye depuis son manque d’éthique, mais aussi et surtout son goût du scandale.

Auteur : Dylan Houeix

Rédacteur Au Premier Poteau pour servir Edinson Cavani.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
AEK-Joueurs
AEK : La résurrection de l’aigle à deux têtes

On a coutume de dire que tout va très vite dans le football, et ce, dans un sens comme dans...

Puma-Football-Velasca
Le Milan A.C. et Puma s’attaquent à une œuvre

Le club lombard a récemment concrétisé un nouveau contrat avec Puma. La marque détenu par le groupe Kering est alors...

Bruce-Grobbelaar
Bruce Grobbelaar : Le mythe Red

Quintuple vainqueur de la C1, le Liverpool FC s’apprête à affronter le Real Madrid, recordman de victoires et double tenant...

Fermer