L’Italie une nouvelle fois rattrapée

14
juin
2012

Auteur :

Catégorie : Euro 2016

Italie-croatie

Dans ce groupe C en compagnie de l’Irlande, de la Croatie et des champions en titre : L’Espagne, l’Italie a fait forte impression lors du premier match en accrochant le nul face à ses voisins hispaniques (1-1). Dans l’autre match, la Croatie a largement dominé l’Irlande (3-1). L’Espagne étant largement favorite, le match du jour entre Croates et Italiens était synonyme de deuxième place, et par conséquent de qualification au second tour.

Les Italiens engagèrent pour lancer la rencontre et ce sont eux qui se montrent dangereux d’entrée. Suite à un centre du Milanais Cassano, Balotteli se retrouve dos au but, feinte à gauche pour partir à droite et allume la mèche, mais c’est à côté. Ce joueur plus connu pour ses performances extra sportives que son talent, pourtant indéniable, a déjà fait parler de lui lors de cet euro : sa nonchalance et son accélération au moment d’aller défier Iker Casillas face à l’Espagne resteront dans les mémoires des supporters de la Squadra…

Le match est  globalement maîtrisé par l’Italie qui impressionne en ce début d’Euro. Cette équipe est toujours présente au moment où on ne l’attend pas et surtout après les scandales qui la frappent. S’en suis de nombreuses actions concrètes sans réelles finitions. La Squadra Azzura s’en remettra au final à son expérience et au talent pur que possède Andrea Pirlo, pour débloquer la situation. D’une frappe limpide et puissante sur coup franc, le milieu défensif donnait l’avantage à son pays, juste avant la mi-temps. Un avantage logique dirons-nous.

Andrea Pirlo, buteur contre la croatie

Andrea Pirlo, buteur contre la croatie

Le match reprend avec les mêmes intentions qu’en première mi-temps : deux équipes qui jouent le jeu et prêtent à en découdre. À l’heure de jeu, les Croates de Luka Modric reprennent le jeu à leur compte en imposant un pressing dantesque et c’est tout naturellement qu’à 20 minutes du terme, le malheureux Chiellini, pourtant très bon face aux Espagnols, juge mal un centre de Perisic. Esseulé dans les 5,50 mètres, Mandzukic ne se fait pas prier pour égaliser d’une frappe déviée par le poteau.

Le reste n’est que brouillon avec des Croates dominateurs mais sans réelles situations chaudes. L’arbitre sifflera la fin du match sur un score nul un but partout.

Une première mi-temps en grande partie dominée par les Italiens et conclue de fort belle manière par un coup franc magistral d’Andrea Pirlo a permis à la Squadra Azzura de prendre l’avantage. Mais comme face à l’Espagne, leur baisse de régime en seconde période leur a coûté deux points, une nouvelle fois précieux pour la course aux quarts.

Auteur : Alexis Sourisseau

Alexis, dépendant de foot indépendamment de sa volonté.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Euro 2016

Plus dans Euro 2016
cristiano_ronaldo_joueur_clé_portugal
Le Portugal au bout du suspens

En fin d’après-midi se déroulait le premier match de la deuxième journée du groupe de la mort (Groupe B). Ce...

robert_lewandoski_pologne
Pologne – Russie : Un score nul pour un match fantastique

L’affiche de cette journée du groupe A est belle et bien celle-ci : Russie - Pologne, deux pays ennemis depuis la...

baros_republique_tcheque
La Grèce chute, la République Tchèque se relance !

Pour lancer cette deuxième journée de l’EURO, Grecques et Tchèques s’affrontaient à Wroclaw (Pologne) sous l’arbitrage de Stéphane Lannoy, unique...

Fermer