Ligue Europa, le menu des quarts de finale

04
avril
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

mousssa-sissoko-newcastle

À quelques heures du début des matchs, présentation de chaque quart de finale de la Ligue Europa entre équipes favorites et d’autres qui n’ont rien à perdre.

L’option épicée : Fenerbahçe – Lazio Rome

Amateur de saveurs délicates et ambiances feutrées, passez votre chemin. Ici, on parle de tifos, fumigènes et carton rouge. Au rayon des publics à la réputation sulfureuse, difficile de faire mieux. Pour preuve, les Laziales devront disputer la manche retour à Rome à huis clos. Souvent montrée du doigt pour les positions politiques radicales d’une partie de son public, la Lazio veut à tout prix atteindre les demi-finales. Sur leur passage se dressent les Turcs de Fenerbahçe et leur non moins bouillant public. Même si le spectacle dans les tribunes promet d’être à la hauteur, la qualification se jouera bien sur le terrain. Après avoir difficilement éliminé le Viktoria Plzen, les joueurs de Kocaman devront faire face à une tout autre opposition. Les Biancocelesti ont en effet facilement disposé de Stuttgart au tour précédent notamment grâce à un Kozak sur un nuage en C3 (meilleur buteur).

La stat : Le Fenerbahçe a affronté 13 fois des formations Italiennes. Pour 3 victoires et 10 défaites.

L’option sucré-salé : Benfica – Newcastle

Le sucré, c’est le Benfica Lisbonne. Un goût agréable en bouche grâce à une équipe qui survole le championnat Portugais : 20 victoires et 4 nuls en 24 matchs. 66 buts marqués, 15 encaissés. Une douceur. Le goût sévèrement salé, c’est Newcastle. La french connexion a bien du mal à fonctionner et les Magpies sont à la traine en Premier League. 5ème l’an passé, les hommes d’Alan Pardew payent leur irrégularité chronique cette saison et pointent à la 15ème place.

Au tour précédent, les Aigles ont sorti les Girondins de Bordeaux après une double confrontation globalement maitrisée. Relégués de Ligue des Champions, les Benfiquistes ont de l’appétit et sont prêts à tout pour ajouter une ligne à leur palmarès et continuer à concurrencer le FC Porto. De leur côté, les Anglais ont réalisé un parcours tout en discrétion. 2èmes de leur groupe derrière Bordeaux, les coéquipiers d’Hatem Ben Arfa ont ensuite sorti l’Anzhi Makhachkala grâce à un but au bout du temps additionnel du match retour.

La stat : Le SL Benfica est le seul des 8  clubs encore présents à avoir déjà atteint ce stade de la compétition en C3.

L’option déséquilibrée : Tottenham – FC Bâle

Mais si vous savez, il s’agit du menu à 2500 calories, le repas complètement déséquilibré qui fait du bien.

Au premier abord, ce quart de finale apparaît comme le plus déséquilibré. Les hôtes du soir, les Spurs sont actuellement 3èmes en Angleterre et s’appuient sur Gareth Bale, le Gallois volant. En face se présente le FC Bâle. Alexender Frei et ses coéquipiers apparaissent clairement comme le challenger et n’ont rien à perdre. Leader du championnat Helvète, les hommes de Murat Yakin devront laisser leurs complexes aux vestiaires.

Pour atteindre les ¼, les joueurs de Villas-Boas ont terminé 2èmes de leur groupe avant d’affronter l’Inter. Une opposition où l’on a pu voir le double visage des Anglais. Sereins à White Hart Lane (victoire 3-0), ils se sont fait peur à Milan et ont obtenu leur salut grâce à Adebayor en prolongations. Les Suisses ont quant à eux éliminé l’un des épouvantails de l’épreuve, le Zenith. Vainqueur 2-0 à domicile, le FCB a pu gérer et se satisfaire d’une courte défaite dans le froid Russe (1-0).

La stat : Le FC Bâle est le club qui a disputé le plus de matchs sur la scène européenne cette saison (16) après avoir commencé son parcours européen au 2ème tour préliminaire de LDC.

L’option exotique : Chelsea – Rubin Kazan

Ce match, c’est un peu la pizza Hawaïenne sur la carte de la pizzeria de ton quartier. Celle avec le poulet, les ananas, et le parmesan. Celle qu’aucun de tes potes n’a jamais osé choisir.

Les Blues actuellement 4èmes de Premier League vivent une période de secousses. Benitez ne fait pas l’unanimité auprès du public et a lui-même critiqué son public. Une ambiance tendue qui n’empêche pas les joueurs d’être présents au stade des quarts de finale. En tant que tenant du titre de Ligue des Champions, l’objectif dans cette C3 ne peut être qu’une victoire finale.

En face, le Rubin Kazan fait maintenant figure d’habituel poil à gratter sur la scène européenne. Décrochés en championnat à 6 points  du Zenith, le 2ème, les Russes ont une carte à jouer contre les Blues.

3èmes de leur groupe de LDC derrière la Juventus Turin et le Shakhtar Donetsk, les coéquipiers de Lampard veulent redorer leur blason. Opposés au Steaua Bucarest en huitième de finale, les Londoniens n’ont pas totalement rassuré leurs supporters. Qualifiés grâce à leur victoire 3-1 à Stamford Bridge, ils devront montrer un autre visage. Le Rubin Kazan a lui mené sa barque de belle manière. 1er de son groupe devant l’Inter Milan, les Russes ont ensuite difficilement sorti Levante (0-0 puis 2-0 après prolongations).

La stat : Chelsea n’a encaissé qu’un but lors de ses 4 derniers matchs face à des formations Russes pour 4 victoires.

Auteur : Franck Chantereau

Accro au football depuis toujours. Le beau jeu, c'est bien ; la victoire c’est mieux. Les deux, c’est le Graal.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
PSG – Barcelone : Le match de tous les records

Le match tant attendu entre le PSG et le FC Barcelone vient de livrer toutes ses promesses en nous offrant...

Matuidi après son but du PSG face à Lyon
Match nul pour les Princes du Parc

Terriblement attendue, la rencontre entre le PSG et le FC Barcelone a accouché d’un nul (2-2), un tantinet salvateur pour...

porto-malaga-ldc
Liga : quand l’Espagne s’endort

Au retour de la trêve internationale et avant les grandes joutes européennes du milieu de semaine, les grandes écuries espagnoles...

Fermer