Ligue 1 : finir en « roue libre », c’est quoi ?

13
mai
2013

Auteur :

Catégorie : Editos / Ligue 1

jean II makoun

Que ton équipe soit confortablement installée en milieu de tableau, déjà reléguée, ou à une place qualificative où elle ne peut être rejointe, tu vas vivre une fin de saison plutôt étrange. Sans le stress, l’excitation qui t’habitait chaque week-end. Les matchs sans enjeux, ce n’est vraiment pas pour toi…

Tu n’es pas syndicaliste, et pourtant ton âme de supporter est en grève. Pas de panneaux brandis, ni de slogans qui détonnent. Cette mise en silence de la petite voix intérieure qui auparavant te poussait à aller au stade ou transpirer devant ta télé (ou l’inverse, ça marche aussi) se fait dans le calme le plus complet. Comme une minute de silence. Oui, tu es triste. Tu n’as joué qu’une trentaine de journées, des défaites frustrantes, des victoires rageuses, des nuls qui t’ont laissé perplexe, mais là, plus rien. La flamme s’est éteinte. Tu n’attendras pas la 38e journée pour savoir si l’objectif du début de saison allait être rempli. Petite liste des symptômes :

  • Désormais tu seras ce supporter lambda qui n’attend plus rien de son équipe, qui regardera sans passion les 37e et 38e journée sur Canal+, avec la voix agaçante d’Eric Besnard pendant le Multiplex. Tu maudiras le moment où il zappera le ralenti du but de ton équipe  pour aller voir un « corner intéressant à Paris ». Grrr…
  • D’ailleurs tu as téléchargé la « musique du but » sur ton portable. Et étrangement tu guettes avec impatience les messages pour l’entendre, savourer. Presque un effet thérapeutique.
  • Tu ne vibres plus. Les matchs manquent de saveur, tu es content quand ton équipe marque un but, de là exulter comme tu le faisais avant quand tu rêvais à une place en Europa League, faut pas exagérer.
  • Tu aimes le danger, te faire des frayeurs, tu vas tenter des incursions aux toilettes pendant le match, chose que tu t’étais pourtant interdite quand il y avait encore de l’enjeu.
  • Et ça ne te fais ni chaud ni froid de passer la majeure partie de la rencontre sur ton smartphone à actualiser le classement fictif. Tu tentes plusieurs applis pour voir si c’est bien le même partout (MatchEnDirect, l’Equipe…), on ne sait jamais, sur un malentendu..
  • Ou pire, aborder à des gens à qui tu n’avais plus parlé depuis la Saint Glinglin pour ne pas te sentir trop seul dans ce genre de soirée où tu te fais chier comme un rat mort. Perdu pour perdu..
  • Tu en viens même à espérer des incidents un peu sales, des débordements qui outrepasseraient les limites de l’éthique, des gestes à rendre fous les pro-fair-play chez tes adversaires directs. Bah ouais, un retrait de points, ça peut toujours tomber. Et égayer ta fin de saison si le classement venait à être chamboulé.
  • Tu en viens même à demander à ta copine ou à tes amis de sortir, faire autre chose que de boire de la bière et chanter le samedi soir. Si, si tu peux. Tu l’as déjà fait. Tu sais plus quand, mais tu l’as déjà fait durant la saison.
  • Pendant que tu tenteras de rallumer la flamme avec ta copine qui n’a toujours pas digéré ces samedis où tu l’as délaissé en te rendant au stade, d’autres iront se consoler auprès des autres championnats européens. Connaître les trois relégables allemands, c’est vrai que ça aurait de la gueule. Mais tu te rends vite compte qu’ailleurs, il n’y a pas plus, si ce n’est moins de suspense. Eh ouais, à force de dédouaner notre bonne vieille Ligue 1, on en viendrait presque à oublier un de ses avantages : la 38e journée est toujours mémorable, le suspense y est incontournable.
  • Tu te consoles comme tu peux, hein ?
  • D’ailleurs c’est la période de l’année où tu te passionnes pour les transferts de cet été, les quelques touches accaparent toute ton attention, faute de mieux. La période est la plus propice pour acheter France Foot, l’Equipe et espérer y déceler une info, une enquête, tout ce qui peut faire oublier cette fin de saison trop calme. Donc anormale.
  • Mais bon, tu relativises, plus que trois mois et ce sera reparti pour un tour. Pas le Tour de France, non, une autre grande boucle qui t’amènera dans tous les stades de France.

Auteur : Fabien Burgaud

Fabien : motivation le journalisme sportif. Supporter du FCN et amoureux du football.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Editos

Comments are closed.

Plus dans Editos, Ligue 1
matuidi unfp
Trophées UNFP : Les nommés pour le titre de meilleur joueur

Eden Hazard est parti à Chelsea et laisse donc son titre à l'un des 4 nommés de cette année. Le...

verrati unfp
Trophées UNFP : les 4 espoirs nommés

Qui succèdera à Younès Belhanda pour le titre de meilleur espoir de la Ligue 1 ? Les 4 nommés pour...

landreau unfp
Trophées UNFP : Les 4 gardiens de L1 nommés !

Hugo Lloris parti en Angleterre, le trône du roi est libre et les successeurs sont tous de qualité pour récupérer...

Fermer