Liga : le Barça seul sur sa planète

15
janvier
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Le FC Barcelone affronte le FC séville dans le cadre de la 15ème journée

Ce week-end se déroulait en Espagne la 19ème et dernière journée des matchs aller de Liga. Un exercice qui est entré dans l’Histoire, à travers le nombre record de points marqués par le leader barcelonais en 19 journée, soit 55 sur 57 possibles!

Derrière, le Real n’en finit plus de couler, et les prétendants aux places européennes se font de plus en plus pressants.

Malaga 1 – 3 FC Barcelone

Tout le monde attendait le Barça au tournant. Après avoir reçu les deux clubs madrilènes, il s’agissait là du premier déplacement réellement compliqué, sur le papier, pour les hommes de Vilanova. Si les Andalous ont pressé haut d’entrer de jeu, tentant de provoquer leur adversaire, soyons clair, de match il n’y eut point ! Le Barça a sereinement mis son jeu en place, et même si c’est sur une bévue incroyable de Camacho que Messi a ouvert le score, on voit mal comment Malaga aurait pu résister davantage. D’ailleurs, les Andalous n’ont jamais donné l’impression de pouvoir contester la victoire à leur adversaire du soir. Aucune occasion franche, à l’exception d’une tête cadrée, sur coup franc, de Santa-Cruz, dans les bras de Valdès, un but superbe, mais tardif. Insuffisant pour mettre l’ogre barcelonais en danger. Les blaugranas, encore impressionnants, ponctuent la phase aller avec 18 victoires et 1 match nul (face au Real Madrid)… déboussolant !

Atlético Madrid 2 – 0 Saragosse

Sans forcer, les colchoneros ont conforté leur place de dauphin. Même si les hommes de Diego Simeone ont globalement dominé les débats, ils peuvent remercier leur gardien Courtois, auteur de deux sauvetages décisifs. Les Madrilènes conservent 11 points d’écart avec le leader et mettent le rival merengue à 7 points. Sans briller autant qu’en début de saison, les partenaires de Falcao sont les seuls à tenir le rythme du Barça…. de très loin malgré tout.

Real Sociedad 1 – 1 La Corogne

Contre-performance pour les Basques. À Anoeta, les hommes de Philippe Montanier ont largement dominé les débats en manquant cruellement de réalisme, voire de professionnalisme. De leur côté, les Galiciens enchainent, après avoir battu Malaga au Riazor, c’est un second match sans défaite pour La Corogne. Mais ce bon point pris à San Sebastian ne fait pas réellement progresser les Galiciens au classement, ils stagnent à la 19ème place. Un nul qui, comme le veut la formule, n’arrange personne.

Bétis Séville 2 – 0 Levante

L’autre choc de cette 19ème journée a tenu ses promesses. Le Bétis pouvait confirmer sa bonne forme et s’emparer de la quatrième place au détriment de Malaga, c’est chose faite, et brillamment. Face à des valencians qui se sont sans doute trop reposés sur leurs qualités de contre (non sans réussir à mettre en danger les Sévillans) oubliant de poser un peu plus le jeu, de faire monter leur bloc, les Andalous se sont régalés dans le jeu cours, créant des brèches, assez facilement, dans une défense qui reste le point faible d’un Levante trop irrégulier. Avec cette 11ème victoire, les Sévillans s’installent à la 4ème place et fondent sur le Real, qui ne pointent plus qu’à trois longueurs.

Osasuna 0 – 0 Real Madrid

Que dire de plus sur les prestations des Madrilènes ? Privés de Ronaldo, Ozil et Ramos, les hommes de Mourinho ont sans doute fourni leur plus mauvaise prestation de la saison, et ce point pris à l’extérieur ressemble même à un bon point, compte tenu du manque de caractère des merengues. Face à des Basques solidaires, solides et joueurs, les champions d’Espagne ont tout simplement paru dépassés. Relégués à 18 points du Barça, 7 points de l’Atletico, c’est désormais clairement derrière qu’il faudra regarder pour les Madrilènes. Avec seulement 3 points d’avance sur le Bétis, et la menace de Malaga, du Rayo (6 points), de Levante, mais surtout de Valence qui revient en grande forme (7 points), le Real pourrait bien perdre sa place sur le podium, voire sa qualification pour la Ligue des Champions ! Mais les solutions semblent manquer du côté madrilène, les guerres d’ego auront, définitivement pourrit la saison des hommes de Mourinho.

Espanyol 1 – 0 Celta Vigo

Un match plutôt terne qui fait l’affaire des Barcelonais. Avec ces trois points, ” l’autre ” club barcelonais revient à hauteur de son adversaire du soir (18 points). Si Bilbao reste à porter de viseur (21 points), le ” club des 6 ” devrait se disputer les trois places de la relégation. Si l’Espanyol s’est donné un peu d’air, sans vraiment convaincre, le Celta oscille toujours entre le médiocre et le moyen, pas de quoi espérer un avenir serein.

Valladolid 3 – 1 Majorque

Longtemps incertaine (1 – 1), la rencontre a penché en faveur des Castillans dans les 10 dernières minutes. Même si les Canariens avaient montré de belles choses et auraient sans doute mérité mieux, c’était sans compter sur le talent de Patrick Ebert, auteur d’un doublé sensationnel. Si Valladolid, même avec ce succès, reste ancré dans le ventre moud, sans réel objectif au vu de la concurrence, Majorque réalise l’une des mauvaises opérations de la soirée et pointe à la 17ème place. Les majorcains devront se battre jusqu’à la dernière journée pour assurer leur place en Primera division.

Athletic Bilbao 1 – 2 Rayo Vallecano

Mais que se passe-t-il à Bilbao ? Le jeu léché des Basques qui a enchanté l’Europe la saison passée a définitivement fait place à une impuissance flagrante, à une nonchalance inquiétante et à des prestations plus que décevantes. Une aubaine pour leurs adversaires du moment, comme les Madrilènes de Vallecas. Avec ce nouveau succès, acquis avec mérite au Pays Basque, le Rayo Vallecano confirme sa bonne forme du moment et s’installe à la 6ème place, menacé par le retour en forme du FC Valence, à 1 point seulement.

Valence 2 – 0 FC Séville

Dans la chaleur de Mestalla, le FC Valence a confirmé son retour au premier plan. Avec un doublé  de leur buteur vedette, Roberto Soldado, les valencians n’en finissent plus de grappiller des points. 7ème à 4 points de l’importantissime 4ème place, les hommes de Valverde font à nouveau figure d’épouvantail dans la course à l’Europe. Les prestations rassurantes de Ricardo, de Rami ou de Soldado rassurent les supporters n’en, déplaisent aux Sévillans qui avaient fait le déplacement. Avec le jeu, l’ambiance est de retour à Mastalla, les prochaines semaines pourraient être décisives pour le FC Valence, d’autant que les hommes de Valverde recevront le Real Madrid lors de la 20ème journée, l’occasion de revenir à 4 points du champion d’Espagne et de grappiller une ou deux places européennes.

Getafe 2 – 2 Grenade

Dans ce dernier match de Liga, Getafe avait largement les moyens de s’imposer face à Grenade. Menant deux fois au score, ils ont été rejoints par deux fois sur pénalty dont un à la 93ème minute. Getafe voit donc les places européennes s’envoler un peu plus.

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
La Juventus vient d'enchainer un second match nul consécutif
Série A : La “Juve” sous pression

Incapable de battre Parme (1-1), la Juventus voit la Lazio revenir à trois petites longueurs seulement. Les poursuivants ne sont...

Robin Van Persie, buteur face à Liverpool
Manchester United sur la voie royale !

Dimanche après-midi, Manchester United a démontré une fois de plus que le patron en Angleterre, c’est lui. En battant 2-1...

Deportivo la Corogne
Villaréal et La Corogne : Les colosses aux pieds d’argile

Destins croisés de deux anciens géants d'Espagne, deux grands d'Europe, retombés dans l'anonymat de la Liga et dont les succès...

Fermer