L’Europe tend les bras au peuple Vert

17
avril
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

brandao-coupe-de-la-ligue

Seule équipe des cinq grands championnats encore invaincue en 2013, toutes compétitions confondues (leur dernière défaite remonte au 23 décembre dernier face à l’OM, 1-0 – l’ASSE s’est incliné 2-1 face à Lorient en Coupe de France), Saint-Etienne s’apprête à vivre ses deux semaines les plus excitantes depuis bien longtemps.

Le peuple vert est prêt à chavirer, ivre de bonheur. L’ASSE peut espérer, plus que jamais, décrocher un titre en fin de saison. Une nouvelle ligne sur un palmarès déjà bien garni, mais tristement vierge depuis plus de 30 ans et un dixième titre de champion en 1981.

A l’époque, Michel Platini embrasait le Chaudron et François Mitterrand était président de la république… Une éternité. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et de nouveaux présidents ce sont assis sur le trône de l’Elysée. L’histoire des verts, émaillée de rétrogradations, querelles internes et grosses déceptions sur le plan sportif, a, quant à elle, perdu de sa superbe.

Mais en ce printemps 2013, le court de la vie de ce club mythique peut retrouver son lustre d’antan. Dernière équipe encore en course sur les trois compétitions française, Sainté s’attend à une fin de saison des plus excitantes. Même si le trophée de champion de France a déjà pris l’autoroute en direction de Paris, Saint-Etienne est encore en course pour une qualification en Ligue des Champions. Quatrième à deux points du troisième, Lyon, ils ont les moyens pour forcer la décision et se retrouver dans la cour des grands la saison prochaine. Surtout qu’un derby, plus chaud que jamais, se profile à l’horizon.

Brandao, ce talisman

Les deux prochaines semaines s’annoncent donc cruciales. Samedi, le Stade de France se couvrira de vert pour cette finale de Coupe de la Ligue face à Rennes. La première finale de Sainté dans l’arène qui a consacré l’équipe de France en 1998. La billetterie du club, puis celle du stade, prisent d’assaut par les supporters montrent l’engouement que représente un tel évènement. Mais avant cela, un autre rendez–vous important attend Christophe Galtier et ses hommes. Ce mardi soir, dans un stade Geoffroy Guichard chauffé à blanc, Saint-Etienne accueille Lorient pour le compte des quarts de finale de la Coupe de France. Et pour l’ancien adjoint d’Alain Perrin, pas question de lever le pied : «Il n’y aura pas dans ma tête l’envie de galvauder ce match contre Lorient». Il est vrai qu’il serait dommage de ne pas jouer le coup à fond si près du but.

Même si tous les matchs seront abordés avec la même envie, un turn-over devrait quand même avoir lieu pour cette rencontre. Perrin, capitaine et pierre angulaire du système stéphanois ainsi que Clerc et Brison, titulaires habituels sur les côtés de la défense seront au repos. L’équipe devra aussi se passer de Clément et Gradel, blessés de longue date. Mais les supporters seront sans aucun doute rassurés par le retour de Brandao. Auteur de dix buts en championnat depuis son arrivée l’été dernier, il a déjà amélioré ses meilleures statistiques marseillaises. Encore mieux : depuis le début de la saison, quand l’attaquant brésilien est titulaire, Saint-Etienne n’a jamais perdu… Un véritable porte-bonheur. Parfois nonchalant, souvent maladroit, son comportement est néanmoins irréprochable et il apparait comme le parfait complément d’Aubameyang, la flèche gabonaise, dix-sept buts au compteur.

Le Salary Cap, une première en France

Dès le mois d’août dernier, de nombreuses choses laissaient présager à une très belle saison dans le Forez. Tout était rentré dans l’ordre. Exit les querelles entre les deux présidents et les mauvais choix financiers. Place à la stabilité! En premier lieu dans le recrutement. Plus de nom clinquant, mais des valeurs sûres. Il a donc été normal de voir débarquer dans le Chaudron des joueurs comme Cohade, Hamouma ou Clerc, qui savent rapidement se mettre au service de l’équipe. Même constat pour le mercato hivernal avec les recrutements de Bodmer et Mollo. Ce dernier est même une très bonne surprise. En perte de vitesse à Nancy où il était en froid avec son entraineur, l’ailier gauche formé à Monaco n’en finit plus d’être décisif. Ce recrutement malin se définit également au niveau des finances. En plus d’être des joueurs intéressants, ils n’ont quasiment rien coûté au dirigeant stéphanois. Seul  Hamouma a été acheté à Caen pour quatre millions. Les autres sont prêtés ou recrutés en fin de contrat. Le Salary Cap mis en place au sein de l’effectif a aussi permis d’assainir les finances. Fini les gros salaires, place aux primes de performances. Bayal Sall a même dû diviser son salaire par trois pour rester au club. Aujourd’hui, Saint-Etienne est un des clubs français les plus rigoureux sur le plan financier, ce qui ne l’oblige pas à vendre avant de recruter. Un luxe quand on voit ce qu’il se passe à Bordeaux ou à Lyon!

Sans jeu de mot, tous les voyants sont donc au vert pour l’ASSE. Christophe Galtier parle même «de vrai bonheur d’en être là», en voyant les prochaines échéances qui attendent son club. Mais encore faut-il bien les négocier, car à défaut de tout gagner, Sainté peut tout perdre, et laisser la poussière comme principal occupant de l’armoire à trophée.

Auteur : Antoine Raguin

Antoine, aspirant journaliste, amoureux de football et de sports en général et nostalgique de Zizou.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
Paolo di canio, entraineur de Sunderland
Paolo Di Canio, un vrai bad-boy !

Tout juste nommé à la tête de Sunderland, le très décrié Paolo Di Canio fait déjà parler de lui outre-Manche....

David Silva, buteur avec City ce week-end
FA Cup : une finale Wigan – Manchester City

Dans un stade de Wembley plein à craquer, les vainqueurs des deux dernières éditions de la FA Cup, Chelsea et...

arsenal-tottenham-north-london
Arsenal s’arrache et retrouve le podium

Dans une 33ème journée légèrement tronquée en raison des ½ finales de la FA Cup, Arsenal et Manchester United ont...

Fermer