Lettre à Loulou

01
juillet
2013

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

lettre-ouverte-loulou

Pas avare en sorties médiatiques remarquées, Loulou Nicollin, le célèbre président de Montpellier a encore dégainé la mitraillette. Après Raspentino, Pedretti ou Clerc, c’est Djibril Cissé qui en prend pour son grade ce coup là. L’occasion pour APP d’exprimer son ras le bol en lui adressant une lettre ouverte.

Salut Loulou,

Soixante-dix piges. Dont Trente-neuf à la tête de Montpellier. Respect ! La rédaction d’Au Premier Poteau s’unit pour te souhaiter un très joyeux anniversaire. Ouais, Au Premier Poteau. Une bande de quinze mecs. On se prend pour des journalistes sportifs alors qu’on n’en est même pas. On donne notre jugement sur tout mais il ne compte pas vraiment. Pas encore du moins. On n’a pas non plus de légitimité. Pas plus qu’un Xavier Gravelaine parlant d’amour du maillot ou d’un Franck Ribéry palabrant avec Bernard Pivot. Mais on a un avis sur tout ce qu’il se passe sur la planète football, donc sur toi. On se permet même de te tutoyer. Après tout, on est sorti du même monde, celui de l’amateurisme!

En quatre décennies, tu as fait un sacré truc avec TON Montpellier. Les prendre en DH et en faire une place forte du football hexagonal, c’est grand. Au point d’être sacré  champion de France en 2012, au nez et à la barbe du Paris Saint Germain version qatari, le premier du nom. Ce titre, il a fait plaisir à plus d’un. La Paillade qui domine les pétrodollars du PSG, c’est une sacré grosse performance. Et  tu y es pour beaucoup. Un recrutement malin, des joueurs attachés au club et une équipe bien équilibrée. Ta manière de gérer ton club est remarquable.

Mais par contre, ta façon de communiquer, elle, laisse à désirer. Elle est même désastreuse! Franchement Loulou, t’es pas sérieux, là ? Comment tu peux agir de la sorte ? Si tu as amené ton club jusqu’au plus hautes cimes de la Ligue 1, toi,  tu restes au pied de la montagne. Niveau communication, tu es resté en DH. On aurait même tendance à dire que tu as été rétrogradé en District.

Maintenant, Jean-Michel Aulas, ton homologue lyonnais, ne s’égosille presque que via Twitter. Toi, tu en est encore à des années lumières. Après l’affaire de «la petite tarlouze» Pedretti ou le «mange-merde» François Clerc, tu as encore fait des tiennes en provoquant Djibril Cissé. Annoncé dans ton club depuis le début du mercato pour suppléer les fantomatiques Herrera et Charbonnier à la pointe de l’attaque, l’international français ne viendra pas. Sans doute à cause de ses prétentions salariales trop élevées. Tu aurais pu laisser tomber l’affaire et t’activer sur d’autres pistes. Que nenni ! Il a encore fallu que tu te laisses aller à une petite déclaration qui n’avait pas lieu d’être : «Cissé ? Non pas question, je ne veux pas d’un gars qui fait le DJ. Mais bon, c’est une reconversion comme une autre.» Encore une fois, tu as fait parler de toi ? Pas en bien, mais ça, tu t’en moque, du moment qu’on ne t’oublie pas.

Sauf que là, l’ami Djibril ne s’est pas démonté. Via Twitter, il a dégainé une punchline à t’en faire pâlir. Il t’a renvoyé dans les roses. Et Proprement.

 

Une réponse Loulou? Pas ce coup-ci. Aurais-tu enfin trouvé ton maître ? Ce ne serait pas un mal.

Mais que cherches-tu en t’égosillant de la sorte à chaque sortie médiatique ? Te mettre une grosse partie des acteurs du football à dos ? C’est déjà fait. Devenir la risée du football français ? Ca va devenir le cas, si tu continues. Car régler ses comptes de la sorte n’est pas digne d’un club professionnel. T’imagines Nasser ou Labrune insulter Gignac ou Lavezzi ? Bien évidemment, ça n’arrivera pas. Ils ont une manière de s’exprimer en phase avec la politique d’expansion de leur club.

Si tu continues de la sorte, ton club ne deviendra jamais grand. Car après l’avoir fait grandir, tu pourrais subir un retour de flamme. A force d’entendre tes balivernes, le monde du foot se lassera de toi, Loulou. Et là, tu auras beau brailler sur n’importe qui. Donc un conseil Loulou : laisse Pedretti, Clerc, Ancelotti ou Cissé tranquille, arrête avec tes discours grossiers, et rentre dans la norme. Tu verras, parfois, ça a du bon la langue de bois.

Auteur : Antoine Raguin

Antoine, aspirant journaliste, amoureux de football et de sports en général et nostalgique de Zizou.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Comments are closed.

Plus dans Ligue 1
4068429230_56389a8f6b_o
Ligue 1 2013-2014 : Avant-goût

A l’heure de la reprise pour bon nombre de clubs, beaucoup de questions se posent sur la saison à venir....

blanc-au-psg
PSG : Laurent Blanc fait-il le bon choix ?

Si la nouvelle n’est pas encore officielle pour tout le monde, ce n’est plus qu’une question d’heure : Laurent Blanc sera...

Le nouveau riche affole le marché des transferts. L'AS Monaco attire, mais attention à ne pas oublier la formation et l'équipe qui les a fait monter...
Monaco, le club qui voulait tout, tout de suite

Racheté en décembre 2011 par la 100e fortune mondiale selon Forbes, le Russe Dmitry Ribolovlev, l'AS Monaco découvre les joies...

Fermer