L’Espagne impressionne d’entrée

17
juin
2013

Auteur :

Catégorie : Coupe du Monde 2014

espagne-uruguay

Après le Brésil et l’Italie, l’Espagne a assumé son rôle de favori lors de son entrée en lice en Coupe des Confédérations ce dimanche, face à l’Uruguay. Si le score demeure extrêmement flatteur pour la céleste, il n’efface en rien la performance impressionnante des espagnols.

Si certains avaient des doutes, ceux-ci sont levés. L’Espagne est bien venue au Brésil pour gagner et est en mode ” compétition internationale “. Si Luis Suarez a superbement réduit le score, rendant l’insipide copie uruguayenne moins préjudiciable, il ne remettra pas en cause la prestation de la Roja qui a clairement marqué son territoire. Dès l’entame, c’était affiché, les espagnols maîtrisaient tous les secteurs du jeu. A bout de 15 minutes de jeu, la sélection espagnole affichait 92 % de possession de balle ! Impressionnant. Certes, on connait le jeu des espagnols, et garder le ballon stérilement n’est pas gage d’efficacité. Voilà la grande différence, les espagnols ont non seulement monopolisé le ballon mais ils se sont créé des occasions, ce que l’on reprochait souvent de pas parvenir à faire. La présence de Soldado, en pointe, préféré à Villa ou Torres, qui a beaucoup décroché n’y est sans doute pas étrangère.

Si le collectif de la Roja a été éblouissant réduisant les paraguayens à une condition de ” sparing partnair “, deux joueurs ont été au-dessus du lot et ont quasiment réussi le match parfait. Andrès Iniesta et Cesc Fabregas ont multiplier les phases de jeu de très haut niveau, avec efficacité ! Ajoutez à cela un Xavi ultra-précis comme toujours, un Pedro virevoltant, un Sergio Busquets plus serein que jamais, une charnière centrale inébranlable et des latéraux hyper-offensifs ( notamment Jordi Alba qui a énormément combiner avec Iniesta et Fabregas ), vous obtenez un cocktail ahurissant. Entre la maîtrise pure et le jeu porté vers l’avant, offensif, percutant, les espagnols ont offert une palette bien colorée pour le plus grand plaisir des socios présents à Recife. Un Bémol malgré tout, si la Roja a archi-dominé les 3/4 dela rencontre, sa baisse de forme après l’heure de jeu ( combinée à la sortie de Fabregas ) a permis à la Celeste de se montrer un peu plu dangereuse. Sur une faute inutile de Ramos, l’arbitre japonais accordait un coup-franc à 30 mètres, que le joueur de Liverpool transformait de manière splendide. Avec un peu plus de réussite, l’Espagne aurait pu/du marquer deux ou trois autres buts ( Fabregas a trouvé le poteau en première mi-temps ) tant la domination ibériques était impressionnante. Mais après que Pedro est inscrit le premier but au bout de 20 minutes sur une belle reprise à l’entrée de la surface ( et grâce à une belle déviation de Lugano, auteur d’un match pathétique ), et que Soldado ait profité d’un superbe service de Fabregas pour doubler la marque plein de sang-froid, les espagnols n’ont pas réussi a “empiler les pions” comme ils auraient du.

S’il faut retenir de cette entrée en lice des des équipes le niveau de jeu impressionnant affiché par la Roja, il convient de s’attarder sur la prestation bien pâle et au combien triste de l’Uruguay. Connue pour sa ” grinta “, la céleste a brillé par sa violence, ses coups à répétition, son jeu dangereux et son manque de créativité. Si Sergio Ramos aurait du être exclu en fin de match pour un tacle les deux pieds décollés, Christian Rodriguez, Diego Perez, Diego Lugano et Maxi Perreira n’auraient pas du terminer cette rencontre. Les deux ex-parisiens ( Lugano en tête ) auraient du être exclu plusieurs fois et l’arbitre japonais a semblé manqué de charisme pour arbitrer une rencontre entre deux équipes qui, ont le sait, ont tendance à se ” chercher” quand elles se rencontrent. Quoi qu’il en soit, l’Uruguay fait, à nouveau, parler d’elle, en mal, et il serait temps que le monde du foot arrête de confondre “grinta” et “envie” !


[FutbolHD.ru] Spain 2-1 Uruguay / All Goals and… par all-goals

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupe du Monde 2014

Comments are closed.

Plus dans Coupe du Monde 2014
neymar brésil
Le Brésil ou la preuve par trois

Trois minutes, c'est le temps qu'il aura fallu au brésilien Neymar pour inscrire le premier but de l'édition 2013 de...

messi et maradona
Messi déjà plus fort que Maradona

Après son triplé, cette nuit, en amical face au Guatemala, Lionel Messi a dépassé la légende Diego Armando Maradona au...

bresil thiago silva
Coupe des Confédérations : Le Brésil attendu au tournant

Ce soir débute la Coupe des Confédérations au Brésil, avec en ouverture la confrontation entre le Brésil et le Japon,...

Fermer