Les Lyonnaises championnes du monde

25
novembre
2012

Auteur :

Catégorie : D1 Féminine

Finale MobCastCup, Lyon-Kobe

Au terme d’un match dur physiquement et collectivement, les Lyonnaises l’emportent deux buts à un et deviennent championne du monde des clubs.

Après avoir étrillé Beleza en demi-finale, Les Lyonnaises affrontaient l’INAC Leonessa, champion du Japon, qui compte dans ses rangs pas moins de 8 Japonaises championnes du monde.

17h20 heure locale, l’arbitre siffle le coup d’envoi de cette finale devant 15 000 spectateurs, plutôt à la faveur des Japonaises. La première occasion du match sera pour les Lyonnaises avec un superbe centre d’Élodie Thomis qui verra Schelin et Le Sommer raté leur reprise.

Une première mi-temps difficile

Après le quart d’heure de jeu, les joueuses de Kobe se procurent deux occasions coup sur coup par Kawasumi et Goebel qui voient le ballon passé juste au-dessus de la barre transversale de Sarah bouhaddi. L’opposition que donnent les Japonaises surprend quelque peu les Lyonnaises qui n’ont pas encore connu cela de la saison.

À 5 minutes de la pause, c’est Ji SoYun qui inscrit un but pour Kobe sur un ballon qui lui revient aux 16 mètres (0-1, 39ème). C’est la première fois de la saison où les Lyonnaises sont menées au score à la pause.

Un tout autre visage au retour des vestiaires

En seconde période, les Rhodaniennes reviennent avec un tout autre visage et se montrent beaucoup plus offensives, pressant les Japonaises dans leur camp. De multiples occasions ratées côté Lyonnais et des contres Japonais pouvaient faire croire aux break du côté de Kobe, mais c’est Corine Franco, entré en jeu quelques minutes auparavant, qui égalise pour les Lyonnaises (1-1).

Après cette égalisation, les deux équipes proposent une attaque défense et tout semble possible des deux côtés. 90 minutes ne suffiront pas pour départager les deux équipes, la prolongation a donc eu lieu. À noter le match très moyen de Louisa Necib et de Lotta Schelin.

La prolongation libératrice

Patrice Lair a dû donner ses conseils avant le début de la prolongation et les Lyonnaises se sont montrées dangereuses dès la reprise pour prendre l’avantage rapidement. Nul doute qu’elles souhaitaient éviter les tirs au but, car la gardienne japonaise avait permis aux Nippones d’être championnes du monde 2011 grâce à une superbe séance face aux États-Unis.

Par deux fois, Lotta Schelin a eu du mal. Une première fois sur une récupération dans la surface, mais elle n’a pas frappé instantanément comme elle l’aurait fait habituellement et une seconde fois sur une mauvaise passe qui aurait pu permettre à Henry de se présenter seule face à la gardienne Japonaise. La compétition étant officieuse, la mi-temps de prolongation ne dure que 10 minutes.

Dans la seconde partie de prolongation, la défenseur centrale japonaise commet une faute sur Tonazzi offrant un pénalty aux Lyonnaises. Sonia Bompastor s’en charge et donne l’avantage aux Françaises à 8 minutes du terme.

Au final, et ce malgré une très belle opposition de l’INAC Kobe Leonessa, les Lyonnaises l’emportent. De bons augures pour les futurs matchs en Ligue des Champions qui seront probablement d’un niveau élevé également.

L’Olympique Lyonnais accroche un nouveau trophée à son palmarès, celui de champion du monde des clubs.

Auteur : Maxime Coutant

Ex-Footballeur mais toujours autant assidu ! Admiratif du beau jeu et de la technique.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie D1 Féminine

Plus dans D1 Féminine
Les Lyonnaises en finale de la coupe du monde des clubs
Les Lyonnaises à une marche du graal

Nous vous avions présenté la compétition la semaine dernière, Lyon est en marche de la remporter. La coupe du monde...

Hope Solo, gardienne de l'équipe des Etats-Unis
Le foot féminin va reprendre aux Etats-Unis

C'est désormais officiel, les États-Unis vont retrouver un championnat de football féminin, qui avait disparu le 18 mai 2012. 

Lyon a gagné face au PSG et s'envole en tête
D1 Féminine : Montpellier passe la seconde

Lyon a réussi le triplé face aux trois autres clubs du Big four cette saison et c'est le PSG qui...

Fermer