Les “Community Manager” : de l’ombre à la lumière (partie 1)

09
mars
2018

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

community-manager-football

Depuis l’avènement des réseaux sociaux au milieu des années 2000, leur pratique s’est démocratisée ces dernières années. Le métier de Community Manager ou Social Media existe depuis peu. Ces personnes gérant le compte Twitter et Facebook des clubs de Ligue 1 et Ligue 2 (pour ne citer qu’eux) adoptent un ton de plus en plus décalé sur les réseaux sociaux. Une stratégie qui bouscule les codes de communication. A tel point que les “CM” prennent de plus en plus d’importance au sein de leurs clubs.  

Qui a dit que le monde du foot est conservateur ? Que les outils de communication sont jugés obsolètes ? Aujourd’hui, force est constater que l’époque de la communication polissée des clubs de foot professionnels est révolue. Fini l’époque où on pouvait se baser uniquement sur le factuel et le partial des communiqués de presse. Place à la modernité … ou plutôt à la génération 2.0 ! Vous savez, cette génèse à l’aise sur tous les supports médiatiques et les réseaux sociaux. J’ai nommé : Twitter, Facebook, Instagram ou encore Snapchat. Alors pour attirer un nouveau public, plutôt jeune mais pas que, certaines équipes françaises n’hésitent pas à les utiliser en masse et donc à faire appel à ces “spécialistes” capable d’allier le football au digital. Focus sur Twitter.

Pas d’école

C’est en 2012 que ce métier fait son apparition. Rémi Denjean, 33 ans, peut être considéré comme le précurseur du métier de CM. L’actuel social media du Toulouse FC a été le premier à employer un ton comique à une époque où la plupart des clubs géraient ce réseau sans véritable stratégie. “J’ai pris en charge la gestion des réseaux sociaux du TFC et, un an plus tard, la responsabilité des contenus éditoriaux, notamment digitaux, avec comme problématique l’élaboration d’une nouvelle charte éditoriale web, TV…” partage-t-il dans les colonnes de Lautremedia.fr en 2015. Celui qui est diplomé d’un Master IMOS (Ingénierie et management des organisations sportives) à l’IAE Toulouse rajoute : “j’ai eu la chance d’apprendre sur le tas ce rôle de CM et d’interagir avec notre communauté de supporters, réfléchir à la mise en place de contenus pertinents et attractifs, avec l’ensemble de l’équipe éditoriale”.

 

Effectivement, être un CM ne signifie pas forcément pianoter sur son smartphone ou son ordinateur selon son envie. Cette fonction est à un croisement entre le journalisme, la communication et la production vidéo/audio. Une profession qui demande de la recherche, de l’inventivité, de l’originalité et de la rigueur. Mais Rémi Denjean l’avoue : il n’y a pas d’école pour devenir un bon community manager. Les formations étant générales et polyvalentes. C’est ce que pense Michaël Michée, CM de Niort en Ligue 2 : “C’est surtout une question d’opportunité. À partir du moment où on a les qualités et les compétences pour être un bon CM, on peut le devenir, peu importe son parcours”. Cet ancien joueur de niveau national se réjouit du ton humoristique qu’ose prendre les clubs professionnels : “C’est une bonne chose de sortir de la communication traditionnelle des clubs de foot en France. Notamment les échanges sympas entre clubs “. Il ajoute cependant un petit bémol : “Après, je pense que ça va se tasser, car ça va perdre du charme si tout le monde fonctionne tout le temps avec un ton humoristique. Pour que ça garde sa force, je pense qu’il faut trouver le juste équilibre”. La transition est toute trouvée afin de répondre à cette interrogation : peux-t-on utiliser l’humour partout, y compris dans les “grands” clubs ?

“L’humour permet de faire passer certaines situations”

Pour tenter de répondre à cette question, nous avons interrogé celui qui s’occupe du compte Twitter des Girondins de Bordeaux. Inutile de rappeler leur palmarès : six championnats de France, quatre Coupe de France, et une demi-finale de Ligue des Champions (anciennement appelée la Coupe d’Europe des Clubs Champions) en 1985. Bordeaux et la présidence du sulfureux Claude Bez. Bordeaux et la génération Giresse, Tigana, Marius Trésor. Bref, une valeure sûre de la Ligue 1. Pierre Fargès est catégorique : “L’humour permet de faire passer certaines situations, notamment quand on perd. Mais cette stratégie ne marche que sur Twitter. Sur Facebook, c’est plus terre-à-terre”. Cet amoureux des Girondins de 31 ans gère le Twitter officiel de Bordeaux depuis septembre 2016. Pourtant, rien ne prédestinait ce titulaire d’un BTS électronique à ce qu’il devienne CM de son club de coeur. “J’ai même travaillé huit ans en tant que technicien en instrument météo pour Météo France !” assume-t-il. Vous voyez, il n’existe pas forcément de chemin tout tracé pour s’occuper de la communication digitale d’un club de Ligue 1. Récemment, Pierre Fargès a de nouveau adopté l’humour en se moquant de l’Olympique Lyonnais. Son équipe bat l’OL 3-1 le 28 janvier dernier et lance ceci :

 

Rappelons le contexte : Lyon réalise l’exploit de venir à bout du Paris Saint-Germain (2-1) dans le temps additionnel grâce à une frappe sublime de Memphis Depay. Alors pour immortaliser les souvenirs de cette délicieuse victoire, le compte Twitter de l’OL troll son adversaire du soir en commercialisant des mugs sur le site de la boutique du club avant de se raviser. Depuis l’histoire du mug, Lyon a pris 3 points contre 18 pour le PSG …

Image associée

(Crédit image : 20 Minutes)

Tout le monde peut utiliser l’humour sur Twitter mais chacun aura son style. Si le PSG et l’OM subissent le diktat d’une communication plus subtile que les autres clubs, certains n’hésitent pas à se taquiner. Cela reste de bonne guerre. Mais la grande force de Twitter est le live selon Pierre Fargès : “Un tweet a une durée de vie de dix minutes !”. Michael Michée décrit ce réseau comme “le plus réactif et direct”. 

Les outils et codes de Twitter

Le Community Management a profondément bouleversé les rapports des clubs professionnels de football au numérique. Jusqu’à une époque très récente, certains d’entre eux viennent de comprendre leur importance. Les CM représentent le juste milieu entre les supporters et la direction. Par conséquent, une véritable vitrine non-négligeable à son développement sur le plan marketing et sportif. A part les traditionnels tweets décrivant ou informant les gens sur l’actualité du club (billetterie, live-tweet …), les CM doivent varier sur la forme pour attirer l’oeil du “twittos”.

“J’ai une présentation similaire pour tous les tweets, qui permet de les catégoriser et d’avoir un impact visuel que je trouve plus agréable” partage Michael Michée. “Le reste, c’est du classique, avec l’idéal un tweet = une photo/image. J’utilise également Photoshop pour certains visuels”. Pierre Fargès nous communique quant à lui son outil fétiche et très utile les soirs de match : SoLive Audiovisuel logiciel permettant de poster en temps réel des visuels brandés. “On teste depuis le mois de janvier et c’est top ! Cela permet du créer du visuel de bonne qualité en live. Par exemple, quand Malcom inscrit un but, un tweet avec une image est publié dans la foulée. La photo a été prise en quelques secondes. C’est très pratique.” Exemples ci-dessous :

Si cette communication peut paraître basique voire pas très original, d’autres équipes ne lambinent pas sur les moyens pour faire du visuel et du contenu digne d’un clip de Michael Jackson. “Il suffit de voir la vidéo de présentation d’Alexis Sanchez à Manchester United. En terme de budget, c’est quelque chose !” confie Pierre Fargès. Pour attirer l’oeil, mieux vaut avoir des compétences techniques et maîtriser ces outils. Comme un journaliste, l’objectif est d’informer et/ou divertir le follower (celui qui suit le compte) en temps réel. Autrement dit, faire vite ET bien.

Auteur : Nassim Jabeur

Fan de la modestie et du talent incroyable de Zinedine Zidane, Ngolo Kanté, Riyad Mahrez et Karim Benzema sont les fils spirituels du foot d'aujourd'hui. Un sport toujours aussi magique et passionnant grâce à ces personnes. Au service d'APP et du plaisir de l'écriture.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
neymar-maillot-marketing
Neymar, symbole du foot devenu marketing

Dimanche soir au Parc des Princes le PSG s’est imposé 3-0 face à l’OM dans le « Classique » du championnat de...

psg-om
Ce qui les rapproche

Capitale contre province, nord contre sud, Nike contre Adidas, ville embourgeoisée contre ville populaire. Les raisons d’opposer Marseille et Paris...

Ultramarine
Ligue/Ultras : interview d’un membre des Ultras bordelais

Il y a trois semaines, le combat opposant la Ligue de Football Professionnel (LFP) aux associations de supporters a pris...

Fermer