L’enquête Bielsa

06
septembre
2017

Auteur :

Catégorie : APP a lu

le-mystere-bielsa-couverture

Il n’est jamais aisé de chroniquer un livre ou un film ayant pour sujet une personne que l’on admire. Il est en effet extrêmement compliqué de réussir à prendre une certaine distance avec ce genre d’œuvres. C’est évidemment le cas du Mystère Bielsa écrit par Romain Laplanche. Pour quiconque a déjà lu quelques-uns des papiers que j’ai écrits sur ce site mon admiration de Bielsa (l’entraineur mais également l’homme) est une évidence. Mais finalement, cette absence de prise de distance, ce refus du regard froid et clinique, ce plongeon sans retenue dans ce livre et dans l’écriture du présent papier sont peut-être les meilleurs hommages à rendre à celui que l’on surnomme volontiers El Loco.

Ce n’est pas le premier livre que je lis sur le désormais entraîneur de Lille et si j’étais hispanophone je passerai sans doute une bonne partie de mes week-ends à écouter des conférences de lui. Pourtant, ce qu’il y a de proprement fascinant chez ce personnage qui semble presque sorti d’un autre temps c’est sa propension à toujours surprendre. A cet égard, le livre de Romain Laplanche est une forme d’hommage à Bielsa en cela qu’il nous apprend des choses nouvelles et ne se contente pas de paraphraser d’autres ouvrages prenant pour sujet le natif de Rosario.

La “folie” exhumée

L’auteur parvient en effet à nous surprendre en ne se contentant évidemment pas de redites ou de propos réchauffés. Comment parler de Bielsa sans aborder la question – quasi-philosophique – de la folie qu’on lui prête ? Dans ce livre présenté comme un polar, Romain Laplanche exhume des versants de la personnalité de Bielsa que nous n’abordons que très rarement. Si l’on voulait aller au bout de la réflexion, on pourrait même dire que l’auteur exhume d’une certaine manière une face quelque peu sombre de l’entraineur. Lorsqu’il évoque le côté très autoritaire voire cassant de Bielsa vis-à-vis des multiples groupes qu’il a eu à gérer, il n’hésite pas en effet à soulever des pans critiquables de la personnalité d’El Loco.

C’est d’ailleurs peut-être la raison pour laquelle j’ai trouvé cet ouvrage si intéressant, cette volonté de ne pas céder à l’hagiographie sans pour autant tomber dans la critique veule et vaniteuse, spécialité de nos médias français. Ce qui transpire de cette enquête minutieuse menée par l’auteur, c’est que la folie de Bielsa est en réalité bien plus de l’entièreté. Dans une époque où être entier tout en étant cohérent entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle est mal vu, à l’heure où il faut être agile et malléable, ce livre nous démontre que la folie de Bielsa ne peut prendre sens que si on la compare à la norme. Qu’est la folie, en effet, sinon le fait de s’écarter de la norme ? Mais la norme est-elle elle-même raisonnable ?

Froideur clinique versus folie volcanique

Il est compliqué d’évoquer ce livre sans parler de la forme que celui-ci prend. En choisissant de prendre pour point de départ de son ouvrage l’élément le plus contemporain (à savoir l’arrivée de Bielsa au LOSC), l’auteur choisit délibérément de construire l’ensemble de son ouvrage sur le modèle d’une enquête permettant au lecteur de comprendre petit à petit l’ensemble du tableau constitué par la carrière et la vie de Bielsa. Cette approche quasi-scientifique et très méthodique pourrait paraître paradoxale quand on connait le sujet de ladite enquête mais c’est précisément cette forme qui, à au moins deux niveaux, rend le livre très intéressant selon moi.

Le premier point, le plus évident, c’est la confrontation apparente entre le style clinique du livre et la folie de l’entraîneur argentin, un peu comme si le feu rencontrait la glace et que de cette confrontation naissait des anecdotes méconnues en ouvrant la porte sur des points de vue ignorés jusque-là. Le deuxième, le plus intéressant selon moi, c’est que, paradoxalement, cette approche très scientifique n’entre pas forcément en contradiction avec la personne qu’est Bielsa puisque l’auteur applique à l’entraineur ce que celui-ci applique lui-même au football. Finalement cette double interprétation que l’on peut faire de l’approche choisie par l’auteur nous permettent peut-être de saisir le fond du message porté par le livre : la complexité de Bielsa. Souvent caricaturé en docteur fou semblable au docteur Frankenstein qui créerait des choses un peu parce qu’elle lui passe par la tête, Bielsa est un personnage éminemment complexe qu’il faut étudier longuement pour parvenir à réellement comprendre. C’est, en somme, un véritable message d’humilité qui est implicitement délivré par le livre, celui de nous dire d’arrêter de juger trop rapidement les personnes ou les choses. Bielsa était assurément le sujet le mieux à même de faire passer ce message.

.

APP va plus loin et vous permet de remporter ce livre.

Pour cela, il vous suffit de RT ce tweet + Follow
le compte Twitter d’Au Premier Poteau 

 

 

.

Fin du jeu concours vendredi 8 septembre à 21h.

Auteur : Marwen Belkaïd

Qui a dit que le foot et la culture étaient antinomiques ? Mon (humble) ambition est de réunir Camus, Jaurès et Shankly et de montrer que non le foot n'est pas un monde de débiles et de brutes

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie APP a lu

Plus dans APP a lu
BALO
[Jeu concours] Mario Balotelli, Ange et Démon

Mario Balotelli va peut-être jouer son dernier match ce dimanche en Ligue 1. Pour l'occasion APP te permet de gagner...

denis-chaumier-secret-de-president
Denis Chaumier et les secrets de présidents

Au moment où le foot français frôlait l’implosion fin 2016, Denis Chaumier rencontrait les patrons des clubs français pour préparer...

Entretien avec Chérif Ghemmour auteur de la première biographie en français sur Johan Cuyff.
Idées cadeaux Noël : les livres foot à offrir

Ça sent bientôt le sapin. En manque d’idée pour remplir ta hotte ou plutôt ta bibliothèque? Quelques idées de cadeaux...

Fermer