Le surréaliste traitement médiatique du PSG

28
janvier
2018

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

boycott-lequipe

Plus les années passent, plus le traitement médiatique du football est important. Les heures d’antenne se multiplient, à la radio ou à la télé, les articles s’enchaînent quotidiennement que ce soit dans la presse dite spécialisée ou généraliste. Cette augmentation quantitative n’a eu pour seul effet que l’abaissement de la qualité des informations traitées. Club phare de Ligue 1, le traitement du Paris Saint-Germain est l’exemple type du grand bordel médiatique actuel. Mais pourquoi sommes-nous tombés aussi bas ?

Depuis l’arrivée des qataris et de nombreuses stars au PSG, la couverture médiatique du club a, à l’instar de l’équipe, changé de dimension. Jusque-là assez classique, la remontada et le traitement de la presse, en particulier de l’Equipe, entre les deux confrontations face au Barça a marqué un véritable tournant dans la crédibilité des médias envers le Paris Saint-Germain selon le club et les supporters. Coupable d’avoir créé un climat malsain, de crainte et d’avoir joué le jeu des médias espagnols entre le match aller et le match retour, le PSG a mal digéré ce manque de soutien en France et a formé une sorte de boycott des médias français, l’Equipe en tête, mais aussi RMC et Canal+ dans une moindre mesure. Déjà très distant envers les médias français dans sa grande majorité (mis à part BeIn évidemment), la stratégie de communication du club parisien se durcit encore davantage, le club n’accordant quasiment aucune interview par exemple.

“J’ai des infos !” prétendent-ils…

Plutôt apprécié au sein du Paris Saint-Germain après son livre sur Unai Emery, Romain Molina a été un des rares journalistes autorisés à interviewer Emery et quelques joueurs parisiens, notamment Edinson Cavani, en marge de la sortie de son livre sur l’attaquant parisien. Vexé de ne pas avoir eu ce privilège, le duo Degorre-Hermant, chargé de couvrir l’actualité parisienne à l’Equipe, c’était même plain auprès du service communication du club. Mis de côté par le club, qui plus est après le départ d’Olivier Létang (qualifier de «gorge profonde» au sein du journal), le duo de l’Équipe crée alors constamment la polémique pour faire vendre et relate ou invente toutes sortes de ragots sur Neymar et le vestiaire parisien. Sans relais au PSG, les médias (et pas uniquement l’Equipe) créent, depuis, des débats basés sur du vent, donnant lieu à des séquences et Une surréalistes à postériori.

 

Dernier fantasme en date, l’envie de départ de Neymar à la fin de saison. «Info» largement relayée par la chaîne l’Equipe et le journaliste de France Football Thierry Marchand. Cette soi-disant «info» vient de la presse espagnole pro-madrilène au moment où les merengue, en difficulté, s’apprêtent à affronter le PSG. Mais alors pourquoi cette «info» est-elle crédibilisée en France par Thierry Marchand ? Journaliste à France Football, c’est de ses mains (accompagné de celles d’Hermel, qui officie lui sur RMC) que Cristiano Ronaldo a reçu ses derniers Ballon d’Or, créant ainsi des liens avec les dirigeants madrilènes. Véritable pantin du club merengue, le duo Marchand-Hermel joue le jeu de la presse espagnol à travers ces «infos». Pour la crédibilité, on repassera…

C’est cette séquence dans l’Equipe du soir, qui fait suite à celle où Stéphane Pauwels «avait des infos» sur le fait que Mbappé ne rejoindrait pas Paris, qui a marqué le point de non-retour entre le club, les supporters parisiens et l’Equipe. Largement relayé sur Twitter, les supporters appellent même à un boycott du groupe l’Equipe (journal, tv, appli, comptes Twitter). Mais l’hypocrisie ne s’arrête pas là. Jusqu’ici tout aussi mal informés et présent que l’Équipe pour créer des polémiques et critiquer le Paris Saint-Germain, RMC et Pierre Menès, entre autres, se sont empressés de retourner leur veste pour prendre à partie le groupe l’Equipe. Daniel Riolo n’a-t-il pas insulté les joueurs (Thiago Silva, Verratti, Kurzawa) avant d’expliquer que la ligne éditorial de l’Équipe était de descendre le PSG ? N’a-t-il pas expliqué avoir des infos et affirmer cet été que Pepe, Fabinho, Thiago Maia et Mbappé allaient signer dès juillet ? Pierre Menès n’a-t-il pas violemment critiqué Emery et Cavani avant d’expliquer ne pas reconnaître le journal où il a travaillé durant de trop longues années ?

 

Le traitement médiatique du Paris SG dans les médias de masse a perdu toute crédibilité ces derniers mois. Aujourd’hui, le seul média crédible et informel est Paris United, dont on ne sait ni qui est à sa tête, ni d’où proviennent leurs infos. Même si tout n’est pas à jeter dans ces médias, les lignes éditoriales de l’Equipe, RMC et consorts sont révélatrices du niveau de la presse footballistique française, avide de buzz et bien loin du terrain.

Auteur : Dylan Houeix

Rédacteur Au Premier Poteau pour servir Edinson Cavani.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
asse
ASSE: 6 mois de sursis et bis repetita

Aux portes de la relégation à la trêve hivernale et toujours engluée dans l’après derby de début novembre dernier, l’AS...

DIARRA Lassana (OM)
L’as Diarra ?

On l'avait presque oublié mais il est de retour ! Lassana Diarra a officiellement signé en faveur du Paris Saint-Germain...

psg
Et si Booba était président du PSG ?

Dans un monde où la fonction présidentielle est occupée par un ancien Ballon d’Or, George Weah, au Libéria et par...

Fermer