Le PSG recrute aussi au féminin

18
août
2012

Auteur :

Catégorie : D1 Féminine

Krahn-rejoint-psg

Les Qataris arrivés déjà depuis une année, le football féminin s’apprête également à entrer dans une autre dimension. QSI remanie tout un effectif et annonce la couleur pour la saison prochaine : rivaliser avec l’olympique Lyonnais.

Quatrième la saison dernière, les Parisiennes rentrent dans une nouvelle ère avec l’investissement de Nasser Al-Khelaifi dans l’équipe féminine et les atouts sont majeurs.

Un entraineur de renom

Avant de changer son effectif, le PSG souhaitait un entraineur d’expérience tout comme Ancelotti chez les hommes. C’est donc Farid Benstiti qui arrive comme l’homme providentiel. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il fût joueur de football professionnel formé à Lyon, mais ce n’est pas par sa carrière de joueur qu’il se fera connaitre, mais par celle d’entraineur. Il prendra la tête de l’équipe féminine en 2000 et amènera les Lyonnaises au sommet du football français avec plusieurs titres de championnes de France, des coupes nationales et une finale de Ligue des Champions.

Il reste neuf ans auprès des filles de Jean-Michel Aulas (qui le remercie) et s’envole par la suite pour la Russie où il prend les commandes de la sélection nationale en 2011. En 2012, il complète son activité avec le club, toujours russe, de Rossiyanka.

C’est donc un entraineur au palmarès étoffé en division 1 qui arrive à Paris et les dirigeants lui mettent à disposition un effectif de qualité.

Lindsey Horan rejoint le PSG pour un salaire de 120 000 euros par mois

Lindsey Horan rejoint le PSG pour un salaire de 120 000 euros par an

Une équipe au nouveau visage

À l’instar de leurs homologues masculins, les féminines sont également renforcées cette année et une chose est sure, les Qataris n’ont sans doute pas la même idée des salaires des féminines que nous. Pour exemple, la jeune Américaine de 18 ans, Lindsey Horan, évolue avec les U20 des USA et marque but sur but. Elle a refusé un contrat de l’université de Caroline du Nord, pourtant l’une des meilleures, pour venir signer au PSG. Ce qui a du faire la différence vient certainement du salaire proposé par QSI. En effet, l’Américaine toucherait 120 000 euros par an et le club paiera ses frais de scolarité. À titre de comparaison, c’est l’équivalent du salaire de Lotta Schelin.

En plus de cette prometteuse américaine, les dirigeants ont également recruté des joueuses d’expérience telles que Linda Bresonik et Annike Krahn, deux internationales allemandes. L’Olympique Lyonnais a même laissé filer Shirley Cruz. Le seul couac dans ce mercato du PSG sera certainement pour eux, le refus de Louisa Necib qui a préféré prolonger avec Lyon.

Des joueuses déjà présentes et de qualités comme Laure Boulleau ou encore Léa Rubio prolongent leur contrat ce qui donne au PSG version qatari de belles chances d’aller rivaliser avec l’ogre Lyonnais qui dévorent les titres depuis plusieurs années maintenant.

L’effectif du Paris Saint-Germain :

Gardiennes de but : Karima Benameur (internationale France A), Véronique Pons.

Défenseurs : Saïda Akherraze, Mariane Amaro (Portugal, internationale U19), Laure Boulleau (internationale France A), Nonna Debonne (internationale universitaire), Sabrina Delannoy (internationale universitaire), Annike Krahn (internationale Allemagne A).

Milieux de terrain : Élodie Bayle, Linda Bresonik (internationale Allemagne A), Shirley Cruz (internationale Costa Rica A), Kenza Dali (internationale universitaire), Kheira Hamraoui, Jessica Houara (internationale universitaire), Ella Kaabachi (internationale Tunisie U19), Aurélie Kaci, Caroline Pizzala (internationale France Police), Léa Rubio (internationale France A).

Attaquantes : Allison Blais, Lindsay Horan (internationale USA U19), Leila Maknoun (internationale Tunisie U19).

 

 

Auteur : Maxime Coutant

Ex-Footballeur mais toujours autant assidu ! Admiratif du beau jeu et de la technique.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie D1 Féminine