Le problème Florian Thauvin

15
juillet
2013

Auteur :

Catégorie : Mercato

Meilleur espoir de la Ligue 1 en 2013, Florian Thauvin est désormais au centre d'un imbroglio. Recruté par le LOSC, il est désormais la priorité de l'OM

Première partie de saison 2012-2013. Si le SC Bastia, fraîchement remonté en Ligue 1, a du mal à se trouver une place dans ce nouvel exercice, si ce n’est de se mêler à la lutte pour le maintien, il compte en revanche dans ses rangs un jeunot dont l’éclosion se produit. Florian Thauvin, 19 ans à peine, se distingue par sa percussion dans le jeu, son intelligence précoce et son sens du but.

Ambitions et désillusions 

Évidemment, une telle révélation dans un club qui ne jouit pas d’une grosse notoriété, ça fragilise la position du joueur. Lille a su être à l’affût. Devant l’intérêt des Dogues, l’Orléanais de naissance est sous le charme. Il signe en faveur du champion de France 2011 pendant l’hiver, croyant au projet de l’équipe, mais finit la saison en Corse sous la forme d’un prêt, afin d’aider son club dans son opération maintien. Avec ce transfert, les Lillois montrent un regain d’ambition. Éliminé en ligue des champions avec  3 points pris sur 18 possibles, le club de Seydoux est également à la traîne en championnat, occupant une inquiétante 8ème place, déjà loin, très loin des candidats à la coupe aux grandes oreilles. Le LOSC s’épuise et à besoin de retrouver un second souffle, une seconde jeunesse dont la première les avait gratifié d’un histoire doublé coupe-championnat deux ans auparavant.

La fin de saison est canonnière : une fulgurante remontée au classement fait du club Nordiste un sérieux candidat aux places européennes. Le championnat terminé, l’heure est au bilan. Le cruel match nul face à Saint Etienne lors de l’ultime journée les prive d’une seconde année européenne consécutive. Une grosse désillusion, à la limite du cauchemar éveillé. On croyait les dogues retrouver les crocs, on les a vu se casser une patte.

Face à cette réalité, les Lillois étaient loin de penser que l’arrivée prochaine de Thauvin allait autant poser de problèmes.

La volte-face du gamin

Meilleur espoir de la Ligue 1 en 2013, Florian Thauvin est désormais au centre d'un imbroglio. Recruté par le LOSC, il est désormais la priorité de l'OMPendant ce temps-là, Thauvin, lui, ne se contente pas d’assurer le minimum pour Bastia. Ses 8 buts lors de la phase retour confirme que le LOSC ne s’est pas trompé : il tienne leur pépite. Cette deuxième partie de saison en trombe s’assimile donc à la fin de saison Bastiaise, qui termine à une belle 12ème place. Le jeunot peut partir tranquille, le sentiment du devoir accompli.

Cette belle histoire semblait ainsi s’écrire sans entrave: “un garçon de 19 ans révèle son talent au grand jour, tapant dans l’oeil d’un grand club français, là où il jouera la saison prochaine pour découvrir et disputer la coupe d’Europe.”

Oui mais voila, le hic, c’est la fin du scénario. Ecrit un peu trop vite, pris dans une spirale envoûtante, accentuée par la ferveur supplémentaire d’un stade flambant neuf, digne des plus grands clubs européens. En effet, le LOSC ne jouera pas la coupe d’Europe l’année prochaine..

Ah, tiens. Faisons le calcul: un super joueur d’à peine deux décennies, une star en devenir, qui ne disputera pas de compétitions européennes l’année prochaine, contrairement à ce qu’il pensait. Il y a de quoi être frustré. Voila donc le Français, pris sans doute par l’excitation plus que la réflexion lors de la signature de son nouveau contrat, de nouveau perspicace. Car quand en face, l’OM a flairé le problème, difficile de faire la fine bouche. Labrune exprime clairement son désir et sa volonté de recruter le joueur, qui n’a toujours pas enfilé sa nouvelle tunique. Pour le club Nordiste, c’est un non évident. Mais pour le joueur….

Car ce qui différencie Lille à Marseille, outre la température, c’est le calendrier de la saison prochaine : les phocéens joueront, eux, la ligue des champions.

Voila surement l’un des grands feuilletons de l’été, entre un pré-adulte encore insouciant et rêveur, son néo-club qui se sait en danger, ayant confondu vitesse et précipitation, et un club concurrent, jouissant d’une popularité et d’un statut européen pouvant rivaliser avec son homologue Nordiste.

Quelque soit le dénouement de cette histoire: avant de signer quelconques papiers, Flo, réfléchi à deux fois et médite: “rien ne sert de courir, il faut partir à temps”.

Auteur : Romain Dohen

L'important, quoiqu'on en dise, c'est les trois points.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Mercato

Comments are closed.

Plus dans Mercato
laura georges PSG
Laura Georges : “Fière de revenir à Paris”

Alors que tous les médias sont braqués sur le championnat d'Europe féminin 2013, Au Premier Poteau vous en dis davantage...

demission-leonardo-psg
Leonardo rend son tablier

Depuis la prise de pouvoir qatari du club de la capitale, nous assistons à une véritable saga. Pour son épisode...

Trémoulinas appelé en équipe de france
Tremoulinas en partance pour Kiev !

Les girondins ont annoncé avoir trouvé un accord avec le club de la capitale ukrainienne pour leur latéral gauche. Le...

Fermer