Le point complet sur les éliminatoires de la CDM 2014

29
mars
2013

Auteur :

Catégorie : Coupe du Monde 2014

Coupe du monde 2014

Alors qu’il ne reste plus que quelques matchs à disputer dans les éliminatoires à la Coupe du monde 2014, APP vous propose de faire le point sur la situation dans les différentes zones, confédération par confédération.

Et si certaines grandes nations ont quasiment les deux pieds au Brésil, d’autres devront batailler dur pour éviter une grosse désillusion.

Zone Europe :  L’Allemagne et les Pays-Bas déjà à Rio, l’Angleterre et le Portugal en difficulté

Héritiers de groupes sans véritable concurrence, l’Allemagne et les Pays-Bas survolent logiquement les débats. Leaders de la poule C avec 8 points d’avance sur l’Autriche et la Suède, il faudrait un tremblement de terre pour que les hommes de Joachim Low ne valident pas leur billet pour le Brésil. Idem pour les Bataves qui se baladent dans le groupe D après avoir balayé les Roumains, qui devront lutter avec la surprenante sélection Hongroise pour s’attribuer la place de barragiste.

Dans le groupe A, la Belgique et la Croatie dominent largement leur sujet avec déjà 16 points au compteur, mais la Belgique reste leader grâce à une meilleure différence de but. Les deux sélections se départageront en octobre prochain à Zagreb pour s’attribuer la place directement qualificative.

De son côté, l’Italie, victorieuse de Malte 2-0 mardi grâce à un doublé de Mario Balotelli, caracole également en tête de son groupe et se rapproche de Rio. Mais attention tout de même, les hommes de Cesare Prandelli devront bien négocier leur double confrontation face à la République Tchèque pour éviter de se faire coiffer sur le fil par la sélection emmenée par un Modric en pleine forme, voir par la surprenante Bulgarie, deuxième pour l’instant.

Les surprises proviennent des groupes F et H où le Portugal, et à un degré moindre l’Angleterre, se trouvent en difficulté. Après être passés très près de la correction en Israël (3-3), la sélection Lusitanienne se trouve reléguée 3e de sa poule, à 1 point du leader, la Russie, qui compte en plus deux rencontres en moins. Autant dire que pour Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers, le prochain match face au leader du groupe sera déjà décisif, s’ils veulent garder un mince espoir d’accrocher la première place et surtout toutes leurs chances pour la place de barragiste, occupée pour le moment par l’Israël. De son côté, la sélection aux trois lions compte toujours deux points de retard sur le Monténégro, chez qui elle n’a pu faire mieux que match nul (1-1). Si les Britanniques gardent leur destin en main, ils devront désormais négocier au mieux un déplacement délicat en Ukraine et s’imposer contre les Monténégrins à Wembley en octobre prochain pour s’octroyer la première place du groupe.

Dans les groupes E et G, la Suisse et la Bosnie dominent pour légèrement les débats, respectivement à la lutte avec l’Albanie et la Grèce.

Enfin, les Bleus, avec un point de retard sur l’Espagne, sont maintenant promis aux barrages afin d’obtenir leur ticket pour le Brésil, à moins d’une nouvelle contre-performance des Espagnols et d’un carton plein des Tricolores.

Zone Amérique du Sud : L’Argentine tranquille, l’Uruguay en difficulté

Malgré un match nul poussif 1-1 en Bolivie mardi soir, l’Albiceleste, première de sa confédération avec 9 unités d’avance sur l’Uruguay (6e et premier non qualifié) va se qualifier sans problème pour la Coupe du monde organisée par son voisin. Dans le peloton de tête, l’Équateur et la Colombie, qui comptent tous les deux un match en moins, semblent également avoir fait le plus dur. Derrière, la Celeste, battue au Chili (4e) hier soir, a déjà grillé tous ses jokers et devra absolument s’imposer en juin contre le Venezuela, surprenant barragiste à ce jour après avoir atomisé le Paraguay 4-1. Derniers de la poule à 7 points du Chili et de leur adversaire de mardi, il faudra d’ailleurs un miracle pour voir les coéquipiers de Nelson Valdez s’envoler pour le Brésil.

Zone CONCACAF, Asie et Océanie : le Japon au Brésil, le Mexique patine

Les 2 premiers de chaque groupe Asie sont directement qualifiés pour la Coupe du Monde. Dans le groupe 1, rien n’est joué puisque l’Ouzbékistan, surprenant leader ne compte qu’un petit point d’avance sur la Corée du Sud, qui compte un match en moins. L’Iran est également encore dans le coup puisqu’elle compte 4 points de retard, mais aussi un match de moins.

Dans la poule 2, si le Japon a d’ores et déjà validé son billet pour Rio, le suspens reste entier pour seconde place directement qualificative puisque la Jordanie, l’Australie, Oman et l’Irak se tiennent en 1 point.

La zone Océanie a été largement dominée par la Nouvelle-Zélande qui attend désormais de connaitre le quatrième de la zone CONCACAF, qu’elle devra battre en match de barrage. Une zone pour l’instant dominée par le Panama, leader après trois journées devant Costa Rica et les États-Unis. Même si rien n’est joué puisque nous n’en sommes même pas à la moitié de ces éliminatoires, le Mexique se trouve en difficulté avec 3 matchs nuls en autant de sorties, laissant pour l’instant la place de barragiste au Honduras.

Zone Afrique : La Tunisie bien partie, le Maroc n’y arrive pas

Le week-end dernier, le Congo, l’Égypte et la Tunisie ont fait le plein de points en remportant leur troisième match de suite dans ces éliminatoires. La Côte d’Ivoire, sans Didier Drogba, n’a fait qu’une bouchée de la Gambie (3-0) et caracole en tête de son groupe avec 7 points, loin devant le Maroc, en grande difficulté avec 2 petites unités après sa défaite 3-1 en Tanzanie.

Dans le groupe F, le Nigeria, tenu en échec au Kenya (1-1), partage la place de leader avec le Malawi.  Le champion d’Afrique devra faire la différence lors des matchs retour, tout comme le Sénégal et l’Algérie, respectivement talonnés par le Libéria et le Mali. La surprise vient pour l’instant de l’Éthiopie qui domine le groupe A avec 2 points d’avance l’Afrique du Sud.

Enfin, le Cameroun, vainqueur sur le fil du Togo (2-1) grâce à un doublé de Samuel Eto’o,  reprend les reines sa poule avec un point d’avance sur la Libye.

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupe du Monde 2014

Comments are closed.

Plus dans Coupe du Monde 2014
Valbuena, un parcours atypique, de Libourne en Equipe de France
La armada española despluma el gallo francès

Je suis obligé de titrer l’article en espagnol tellement leur supériorité et la maîtrise du ballon (76% de possession) ont...

edf-nike-varane-pogba
EDF : Varane / Koscielny alignés, Sakho touché?

Sauf surprise de dernière minute, Raphaël Varane et Laurent Koscielny devraient débuter en charnière centrale. Un nouveau coup dur pour...

ribery-espagne-france
Pourquoi l’Espagne doit craindre l’Equipe de France ?

C'est un match décisif pour la qualification pour la Coupe du Monde 2014. France - Espagne, un grand classique, face à...

Fermer