Ligue 2 : Le “non” match des Lensois

12
mai
2013

Auteur :

Catégorie : Ligue 2

guingamp_lens

Le RC Lens était-il présent au Roudourou vendredi soir ? Les Sangs et Ors qui n’ont plus rien à jouer en championnat se sont inclinés 7-0 contre l’En Avant de Guingamp, ce score interpelle vraiment les observateurs avertis de là L2.

Eux qui n’ont pas l’habitude d’un tel score et surtout de voir une équipe ne rien faire sur une pelouse, ce championnat de Ligue 2 est connu pour être physique et est surtout reconnu pour des matchs indécis jusqu’au bout. Que s’est-il passé ce vendredi 10 mai dans la tête des joueurs Lensois ?

Tout d’abord, intéressons-nous au match dans son contexte, avant le coup d’envoi l’En Avant Guingamp est 3ème avec 61 pts au compteur, une unité derrière le FC Nantes qui se déplace à Caen lundi et deux devant le SCO d’Angers qui est dans le même temps à Auxerre. Il faut donc à tout prix les trois points pour l’En Avant, une victoire et les joueurs des Côtes d’Armor verraient l’horizon s’éclaircir. De son côté Lens n’a plus rien à jouer, calés au milieu du tableau, les Nordistes ne sont pas encore maintenus. Mais il faudrait un cataclysme pour voir les Lensois en National la saison prochaine. Une rencontre qui sur le papier promet d’être intéressante malgré les nombreuses absences du côté Sang et or (Touzghar, Sow, Yahia, Lemoigne). Ce qui permet à Eric Sikora d’emmener quelques jeunes joueurs du centre de formation. Les Guingampais eux sont au complet pour la réception du RCL, le meilleur buteur de L2 Yatabaré est bien là, l’arme bretonne va une nouvelle fois faire parler d’elle.

Pour ce match le public a répondu présent, l’atmosphère est joyeuse dans les tribunes, les supporters Guingampais ne sont pas là pour dormir, mais pour encourager leur équipe. Sur le terrain on sent une équipe Guingampaise concentrée, on s’attend à une partie difficile, car les Lensois l’ont répété toute la semaine qu’ils ne viendront pas en Bretagne pour faire de la figuration malgré énormément de titulaires absents pour ce match de la 36ème journée de L2, à deux rencontres du dénouement le suspens est à son comble en haut comme en bas. L’En Avant doit prendre des points, Le RCL quant à lui aimerait bien faire tomber un des cadors du championnat cette saison. La suite du match ne dira pas vraiment la même chose.

but yatabare guingamp lensOui, car bizarrement d’entrée de jeu, on sent une équipe Lensoise pas vraiment concernée, des passes ratées, des joueurs pas vraiment dedans, contrairement à Guingamp qui est tout de suite dedans, suite à long ballon à destination de Mandanne, Coeff et Saint-Ruf se gênent et repoussent le ballon aux vingt mètres, Yatabaré à l’affut place une volée écrasée qui est contrée par Saint-Ruf, Riou pris à contre-pied est battu. Sur ce but on a senti une défense Lensoise totalement apathique, le 2ème but Guingampais est un cas d’école, ballon dans le dos de la défense, une charnière centrale qui joue mal le hors-jeu, un gardien qui sort de sa surface. Yatabaré en bon attaquant qu’il est a tout compris, un petit lob pour éliminer Riou, un léger coup d’épaule sur un des deux défenseurs, pendant ce temps-là, le ballon rentre tranquillement dans le but vide, même si Saint-Ruf tente de sortir le ballon par tous les moyens, mais c’est trop tard. Figurez-vous que le 3ème n’est pas mal non plus, Mandanne est bien décalé sur le côté gauche, sa vitesse fait la différence face au latéral droit Lensois, il place alors un centre flottant, Yatabaré seul au point de pénalty place sa tête tranquillement dans le but de Riou, car entre-temps les deux défenseurs centraux se demandent qui va au marquage de l’attaquant Guingampais. Le score est de 3-0 au bout de 24 minutes, on s’arrête ou on continue ? Les deux équipes ont décidé le deuxième choix. Nous jouons la demi-heure, l’EAG est pour l’instant en balade, Lens ne réagit pas, la folie règne dans les tribunes, le kop Guingampais est en fusion. Mandanne seul dans la surface, reçoit le ballon, le petit joueur de l’En Avant place alors une frappe enroulée côté opposé, 4-0. Riou et les Lensois sont-ils encore vivants ? On se pose la question nous en tant que spectateurs, ce but est l’illustration parfaite de la rencontre Lensoise pour l’instant. Mandanne a exactement le temps de contrôler le ballon et d’enchaîner tranquillement une frappe, le premier joueur Lensois est au minimum à 5m. Par miracle, Lens finit par tenir le dernier 1/4 d’heure. Le score à la pause est de 4-0, autant vous dire que le cidre coule à flots, les galettes sont de sortie.

Après 15 minutes d’interruption le spectacle de cirque, oups pardon la rencontre redémarre. Les Lensois certainement piqués au vif par leur entraîneur, accélèrent d’entrée, le jeune N’Diaye par deux fois essayait tant bien que mal de se procurer des occasions franches. Mais à chaque fois le Lensois n’était pas aidé par ses coéquipiers, on se disait alors que finalement Lens ne repartirait pas avec une valise, même si le 4-0 en est déjà une, mais malheureusement le spectacle continu. Le 5ème but Guingampais inscrit par Mandanne résume en lui-même le match du Racing Club de Lens. Résumons : le défenseur est excentré au point de corner, il donne donc en retrait pour son gardien, une passe assez correcte, Mandanne vient faire le pressing sur Riou. Le portier reçoit alors le cuir et décide alors de tenter un crochet sentant la menace arrivée, mais il le loupe totalement, le Guingampais dévie le ballon et le récupère juste devant la ligne de but. Intelligemment, Mandanne feinte la frappe, Riou perd ses appuis, le joueur de l’En Avant tergiverse, mais parvient finalement après un nouveau crochet sur Riou à marquer malgré les retours de deux défenseurs devant le but. La 6ème réalisation du soir pour l’EAG est une copie conforme des deux premières réalisations de la rencontre, un ballon dans le dos. Une charnière qui joue encore une fois mal le hors-jeu et qui regarde partir Mandanne. En homme courtois, Christophe offre le ballon à Mustapha qui inscrit un triplé, on notera sur cette action la magnifique sortie de Riou en marchant, autant donner le but mon cher Rudy. Pour le dernier autant faire bref, ballon par-dessus une nouvelle fois, mais cette fois-ci c’est Douniama tout juste entré en jeu qui par éliminer Riou et offrir à Guingamp son 7ème but de la rencontre.

PS : On notera le pénalty arrêté par le portier Lensois en fin de match, la seule note positive de la rencontre.

guingamp lens ligue 2

Récapitulons : 4 buts avec un ballon dans le dos de la défense, il faudra demander aux deux centraux lensois s’ils ont appris la règle du hors-jeu. 2 buts où Yatabaré et Mandanne se retrouvent seuls et ont le temps de placer le cuir où ils veulent. On termine par le clou du spectacle, un but à “l’anglaise” où Rudy Riou se prend pour David James en tentant un crochet après un mauvais contrôle.

Maintenant parlons plus sérieusement, l’attitude des Lensois était scandaleuse, pourquoi offrir un tel spectacle à leurs supporters venus en nombre ? C’est honteux de ne pas jouer au foot, alors que tu as répété toute la semaine que tu ne lâcherais rien jusqu’à la fin même s’il n’y a plus rien à jouer. Le communiqué de Luc Dayant (président de Lens) hier rappelait aussi quelques points importants :

-” j’affirme ici que ce n’est pas le moment de se désolidariser de nos joueurs et du staff. Ils ont fait de leur mieux cette saison, ont rempli les objectifs fixés par la direction du club (maintien en Ligue 2), malgré une préparation de la saison qui a été grandement perturbée par les discussions entre Gervais Martel et le Crédit Agricole.”

-“Enfin, il ne faut pas que ce score ‘spectaculaire’ nous – supporters, salariés, partenaires du Club, joueurs, staff technique – fasse perdre de vue l’essentiel, à savoir la pérennité du Club et de ‘l’institution’ qu’est le RC Lens”

Néanmoins le président actuel des Sangs et Or essayait de trouver des excuses à ce carnage : Ce résultat est inexcusable, mais explicable : groupe décimé (absences de Le Moigne, Yahia, Touré, Touzghar, Ducasse…), long déplacement sans enjeu pour notre classement face à une équipe qui joue la montée et qui a besoin d’un goal-average favorable, le tout dans un climat de démobilisation ponctuel avec deux jours fériés qui se suivaient (8 mai et Ascension).

Pourquoi chercher des excuses ? Les Lensois ont clairement laissé filer le match, Guingamp n’en demandait pas tant. Dans cette phrase retenez bien le : “qui a besoin d’un goal-average favorable”, on ne sait jamais après tout.

Cette semaine était consacrée au pont de l’Ascension dans le calendrier français, ce vendredi Lens n’a pas escaladé un col, l’ascension s’est terminée par une chute vertigineuse dans les bas-fonds du Roudourou.

Terminons cet article par la vidéo de la rencontre et des sept réalisations :

Auteur : Thomas Bernier

Amoureux du football, supporter du FC Nantes et fan de Norwich City.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 2

Comments are closed.

Plus dans Ligue 2
puel
Trophées UNFP : Les entraineurs nommés en L1 et L2

Après avoir découvert la liste des joueuses nommées pour le titre de meilleure joueuse de d1 féminine, voici les deux...

nantes clermont ligue 2
Nantes et Monaco tombent de haut

Cette 35ème journée du championnat de France de Ligue 2 a réservé quelques surprises, la lutte pour la montée est...

montée-ligue-2
L’enfer de la montée

A quatre journées de la fin, rien n'est décidé en Ligue 2 ou presque. La montée en Ligue 1 et...

Fermer