Le Lyon rugit encore : l’OL remporte le trophée des Champions

29
juillet
2012

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

OL - IMPACT DE MONTREAL

Au terme d’un match plutôt intéressant, l’OL a remporté son septième Trophée des champions, le premier depuis 2007, en dominant le Champion de France, Montpellier, aux tirs au but (2-2, 4-2 aux tab).

L’Olympique Lyonnais et Montpellier se présentaient donc hier soir dans une Red Bull Arena désert (à peine 15000 spectateurs), avec l’objectif de s’attribuer le premier trophée de la saison pour faire le plein de confiance. De chaque côté, une absence de marque puisque le vainqueur de la Coupe de France était privé de son buteur, Lisandro Lopez, blessé au mollet, et Montpellier devait composer sans son fantasque meneur de jeu Younes Belhanda, suspendu.

Les compositions :

Montpellier (4-3-3) : Jourdren – Congré, Yanga-Mbiwa(cap.), Hilton, Bedimo – Saihi, Estrada, Cabella – Utaka, Herrera, Mounier.

Lyon (4-2-3-1): Lloris – Réveillère, B. Koné, Cris, Cissokho – Gonalons(cap.), G.Fofana- Grenier – Briand, Gourcuff, Lacazette – Gomis.

Le film du match

Profitant d’un début de match apathique des Lyonnais, les Champions de France posent rapidement le pied sur le ballon. Alors que Bédimo et Utaka multiplient les assauts sur les côtés sans trouver les bonnes solutions, Gomis n’a toujours pas touché le cuire durant le premier quart d’heure. Et c’est logiquement que les hommes de René Girard ouvre le score à la 27e minute par l’intermédiaire d’Utaka. Plus en mouvement que Cissokho et Fofana, le nigérian bénéficie des contres à l’entrée de la surface et trompe Lloris d’une frappe sèche sous la barre. Sans vraiment réagir, Les Lyonnais vont pourtant égaliser juste avant la pause, d’une tête puissante de Bafé Gomis au point de pénalty, sur un centre parfait de Gourcuff, très bon hier soir.

En seconde période, les Lyonnais parviennent à jouer plus haut mais concèdent un coup franc aux abords de la surface à la 55e , frappé par Estrada. La tentative du Chilien est contrée par la main involontaire de Gomis, placé dans le mur. La Panthère est cette fois-ci malchanceuse puisque l’arbitre Américain attribue un pénalty généreux aux Montpelliérains. L’Argentin Herrera ne se fait pas prier et transforme pour redonner l’avantage à ses nouvelles couleurs. Mais Lyon n’a pas dit son dernier mot et multiplient les offensives. A la 77e, Briand remet logiquement les pendules à l’heure, profitant d’un centre de Lacazette pour armer une très belle reprise de volée qui ne laisse pas la moindre chance à Jourdren. Dans la foulée, Estrada est expulsé pour un vilain tacle à retardement sur le jeune Benzia. En supériorité numérique, les Lyonnais finissent très fort et sur une sublime ouverture de Gourcuff, Briand tente un fantastique ciseau acrobatique qui vient mourir sur le montant droit de Joudren à la 88e. Montpellier réagit dans les arrêts de jeu et manque de tuer le match par Camara et Charbonnier à la 90e minute.

Les deux formations se départage donc aux tirs au but et à ce jeu là, Lloris prend le meilleur sur Charbonnier et Bédimo. C’est à Briand que revient l’honneur de plier l’affaire. Le Lyonnais ne maque pas l’occasion et prend Jourdren à contre pied pour offrir le Trophée au club Rhodanien.

Une victoire rassurante

À voir les sourires et les scènes de joie à la fin de la rencontre, nul doute que cette victoire va faire du bien dans le clan des Lyonnais, même si le mercato va très certainement apporter quelques chamboulements dans le 11 de hier soir. Plus qu’un trophée d’avant saison, c’est l’état d’esprit positif affiché par les Gones qui est à retenir. Menés à deux reprises, les hommes de Rémi Garde ont fait preuve de caractère et d’abnégation pour aller chercher un succès important pour la confiance. Un visage rassurant par rapport aux matchs de préparation qui va apaiser l’ambiance très controversée qui règne autour du club depuis quelques semaines.

Autre bonne nouvelle de la soirée, la forme affichée par Yohann Gourcuff. Très affuté hier soir, l’international tricolore, toujours dans le bon tempo, a éclairé le jeu de son équipe à chacune prise de balle. Avec ce Gourcuff là, nul doute que la saison de l’OL peut prendre une toute autre tournure que ce qu’elle laissait présager. Finalement, on se demande bien pourquoi Jean Michel Aulas irait chercher le Dijonnais Benjamin Corgnet. Certainement une bonne nouvelle pour le club Rhodannien, en manque de liquidité, qui pourrait finalement consacrer l’argent récupérée sur les futures ventes au secteur défensif, encore trop souvent aux abois hier soir.

Finalement, Lyon pourrait sortir la tête de l’eau plus rapidement que prévu !

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
maxime-gonalons-en-conference-de-presse-a-new-york-photo-stephane-guiochon
Trophée des Champions : Montpellier/Olympique Lyonnais ce soir à 20h45

Comme chaque année, le Trophée des Champions ouvrira la saison française 2012-2013, opposant Montpellier, Champion de France 2012, à l’Olympique...

LogoOM
État des lieux de l’OM

À trois semaines de la reprise du Championnat de France de ligue 1, le chantier de l’Olympique de Marseille ne laisse...

om-ol-bordeaux
Marseille, Lyon et Bordeaux : la saison de tous les dangers ?

Derrière les folies du Paris SG, les trois clubs champions de France de la dernière décennie rencontrent les pires difficultés...

Fermer