Le livre “Champions, Les Bleus sur le toit du Monde” déjà dans les bacs!

20
juillet
2018

Auteur :

Catégorie : APP a lu / Coupe du Monde 2018

champions

Cinq jours seulement après la deuxième étoile la maison d’édition Hugo Sport défie les lois de l’impression et propose déjà de revenir sur les étapes qui ont menées l’équipe de France au sacre. Avec en guest Adil Rami et Benjamin Mendy qui nous présente les 23 bleus champions du monde de l’intérieur. Entretien décontracté et second degré avec l’un des auteurs de cet ouvrage collectif, Maxime Mianat.

Un livre sur les Bleus Champions du Monde seulement quelques jours après la victoire des Bleus en coupe du monde: prémonition, inconscience ou amour démesuré pour l’équipe de France?

Avant tout un énorme coup marketing. Pour pouvoir sortir le livre à temps, tout était écrit dès le premier tour, même le score de la finale. Mais les auteurs connaissent tellement bien le foot qu’aucune erreur n’a été commise.

.

IMG_20180719_213844

.

Reprenons un de tes tweets post deuxième étoile: “Sachez que j’ai toujours défendu Didier Deschamps, même après le 0-0 face au Luxembourg. J’avais pris un pied de ouf lors du nul face aux Etats-Unis et j’avais été le premier à descendre sur les Champs après notre titre de vice-champion d’Europe. En faisiez-vous autant ?” C’est un ouvrage collectif dont les points communs entre les auteurs sont donc bien là mauvaise foi et l’humour ? 

Certains des auteurs ont critiqué la France à un moment de son histoire où elle jouait mal, où Pogba et Varane, par exemple, n’étaient pas au niveau attendu. Comme beaucoup, j’ai été critique sur cette équipe, conscient que l’on pouvait faire tellement plus. Ceux qui affirment qu’ils prenaient du plaisir devant les Bleus avant le Mondial sont soit sadomasochistes, soit des opportunistes. Attention, il y a eu des bons matchs : l’Italie, les Pays-Bas, la Bulgarie. Mais la campagne qualificative fut ponctuée de rencontres moins abouties, et la défaite à l’Euro reste une tâche indélébile. Comme beaucoup, j’ai assisté à l’émergence, en cours de compétition, de leaders et d’une équipe que l’on ne pouvait qu’aimer. Une Coupe du monde révèle les grands joueurs. On l’a vu mardi soir durant le documentaire de TF1 : les joueurs doutaient face à l’Australie puis ils se sont pris en main avant l’Argentine.

.

IMG_20180719_213828

.

Adil Rami et Benjamin Mendy ont participé au bouquin pour le côté “inside”. Parce qu’ils avaient plus de temps que les autres ou par rapport à d’autres critères extra-sportifs?

Rami et Mendy ont un regard pertinent et ont eu un rôle important dans le vestiaire. Ils apportent de la dérision, ce sont à leur manière des leaders. On comprend mieux pourquoi Deschamps a insisté pour les prendre, plutôt que Digne ou Lenglet. Ce groupe, c’est la victoire de Deschamps. Un seul élément peut perturber le fragile équilibre d’une équipe. La Croatie a viré Kalinic pour le préserver. Deschamps s’est privé d’un Benzema pour la même raison.

Plus sérieusement,  en 2018 les réseaux sociaux sont-ils pour les joueurs une véritable forme de contre-pouvoir par rapport aux analyses des journalistes ?

Les joueurs s’opposent aux journalistes quand les journalistes ne vont pas dans leur intérêt… sinon, ils acceptent sans problème de jouer le jeu. Le plus souvent, ils ne lisent pas la presse : ce sont leurs proches qui leur rapportent une critique émise dans un papier, oubliant les commentaires positifs publiés dans la page d’à-côté. Avec les réseaux sociaux, ils peuvent écrire leur propre histoire. Leur propre communication. Leur réalité, parfois déformée. J’y suis favorable, car les réseaux sociaux permettent de faire entrer les supporters dans leur quotidien, un quotidien désormais cloisonné, interdit à la presse. Cette proximité crée du lien et elle explique en partie l’attachement des Français à ces joueurs.

.

Screenshot_2018-07-19-21-37-55-504_com.google.android.apps.docs

.

Tu peux offrir ce livre à une personne de ton choix. Laquelle ? Et surtout avec quel petit mot doux comme dédicace ?

A Kim Jong-un. « N’écoute pas les critiques. Trace ton propre chemin. »

Champions, Les Bleus sur le toit du monde chez Hugo Sport, 14,95 euros.

champions

 

Auteur : Benjamin Laguerre

Toulousain en exil. Chroniqueur littéraire des livres sur le football.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie APP a lu

Plus dans APP a lu, Coupe du Monde 2018
Fontaine
Just Fontaine, 1958-2018: une liste de légendes

Quand on arrive chez la légende Just Fontaine avec en tête l'idée de le mettre à la place de Dédé...

VAR
On refait la coupe du monde Et si l’arbitrage vidéo avait toujours existé ?

Xavier Barret, journaliste sportif pour RTL et SFR Sports, ancien reporter à France Football, propose de revenir sur les grands...

neymar
APP a lu “Neymar, le prince du Brésil”

De Praia Grande, à Santos, en passant par Rio de Janeiro, Barcelone et Paris, le livre « Neymar, le Prince...

Fermer