Le grand débriefing international

01
mars
2012

Auteur :

Catégorie : Euro 2016

Arjen Robben

A trois mois de l’Euro 2012, les sélections internationales avaient ce mercredi une occasion plus ou moins fiable de se jauger. En effet, certaines affiches opposaient deux candidats au titre final comme Angleterre/Pays-Bas. En revanche, d’autres matchs amicaux étaient, comment dire, moins sexy… Débriefing international complet !

La France, l’Espagne et les Pays-Bas au rendez-vous

 

En bon chauvin, je débute par l’Équipe de France. Avant le match, on ne peut pas dire que la confiance était dans les rangs tricolores. Au sortir de matchs insipides comme le 0-0 concédé face à la Belgique, la France parait un ton en dessous de la Nationalmannschaft, même avec Tim Wiese dans les bois. Malgré un début de match compliqué pour les hommes de Laurent Blanc, la tempête finit par passer et le match s’équilibre.

Sans être géniaux, les Français résistent au vagues Allemandes et ouvrent le score sur une action Debuchy-Giroud. Le latéral Lillois casse les reins d’Aogo et sert Giroud qui conclut d’un plat du pied entre les jambes du gardien du Werder. En seconde mi-temps, la revue d’effectif tricolore n’empêche pas une certaine qualité de jeu, Menez et Malouda se révélant utiles à défaut d’être exceptionnels. Sur un nouveau centre de Debuchy (Sagna ne savait peut-être pas qu’un latéral avait le droit de faire d’aussi bons centres), Malouda offre le but du break grâce à une finition dégueulasse.

Cacau gâche un peu la tableau en toute fin de match mais l’essentiel est là. Peu importe, un France 2 – Allemagne 1 en Allemagne, ça en jette. Le résultat et le contenu sont satisfaisants, même si Laurent Blanc s’est empressé de calmer le risque d’euphorie en déclarant qu’une grande compétition était un évènement très exigeant et qu’il y avait encore du travail.

Les Pays-Bas ont quant à eux confirmé leur grande forme en battant une Angleterre branchée sur courant alternatif et naïve défensivement. Face à des attaquants de la qualité de Robben et Huntelaar, ça ne pardonne pas. 3-2 pour les Bataves au final qui n’en finissent plus de faire peur au détriment d’Anglais lâchés par Capello et qui ont encore du pain sur la planche.

Direction Malaga. Oui l’Espagne a gagné 5-0. Oui la Roja a envoyé du jeu.  Oui Soldado a mis un triplé en 45 minutes. Mais on ne va pas se mentir, en face c’était le Vénézuela, 46 ème au classement FIFA et ça permet de relativiser la performance Ibérique. Même si, être une grande équipe, c’est aussi savoir gagner ce genre de matchs, vous me direz. Qui a parlé du 0-0 entre la France et la Belgique ?

L’Italie et le Portugal ne se rassurent pas

Opposés à une Pologne « made in Ligue 1 » basée sur Perquis, Dudka, Obraniak et Jelen les Portugais ont eu toutes les peines du monde à mettre leur jeu en place. Pourtant, Ronaldo et Nani sur les ailes de l’attaque Lusitanienne, ça promet au coup d’envoi. Mais trop d’imprécisions des deux côtés n’ont pas permis au tableau d’affichage de se débloquer et ce sont même les Polonais qui ont terminé la rencontre pied au plancher en assiégeant le but de Rui Patricio, en vain. Un 0-0 sans relief.

L’Italie pour sa part, recevait les Etats-Unis à Gênes pour un match qui pouvait s’avérer piège pour les Transalpins. Le maitre artificier de la Juventus Matri titulaire à la point de l’attaque Italienne, celui-ci n’a pas eu l’occasion de se montrer à son avantage. Solides défensivement, les Etats-Unis ont su contenir l’Italie et marquer par l’intermédiaire de Dempsey sur une de leurs seules occasions franches. A noter la prestation de Thiago Motta, toujours utile dans l’entrejeu. A trois mois de l’Euro, l’équipe de Prandelli reste sur deux défaites 1-0 concédées contre l’Uruguay et les Etats-Unis et n’a toujours pas de match-référence.

Les outsiders pas plus avancés

Deux des matchs d’hier soir mettaient aux prises des potentiels outsiders de l’Euro 2012. D’abord l’Irlande de Robbie Keane recevait la République Tchèque de Jaroslav Plasil. Les Tchèques ont su concrétiser leur période de domination grâce à un but de Milan Baros (oui oui !) auquel a répondu Cox en fin de match. Un nul 1 partout, tout le monde est content et espère bien jouer les trouble-fêtes dans trois mois. La tâche semble tout de même très corsée pour les Irlandais qui font partie du groupe composé de l’Espagne, l’Italie et la Croatie.

Ensuite, la Croatie justement, rencontrait la Suède dans un match qui n’avait d’amical que le nom tant l’engagement était présent (dans la limite du correct) des deux côtés. Rapidement mené suite à un penalty du géant Milanais Ibrahimovic, les Croates emmenés pas Modric et Rakitic parviennent à égaliser juste avant la mi-temps sur un magnifique csc d’Olsson. Après la pause, les Suédois réagissent rapidement en prenant l’avantage (2-1 à la 46ème minute) puis enfoncent le clou à 20 minutes du terme (3-1) d’un match globalement maitrisé. La Suède remporte un succès logique et pourrait avoir une carte à jouer dans le groupe D (France, Angleterre, Ukraine et Suède).

Bonus (in)utile en brèves

Pas de débriefing international sans ce tremblement de terre sur la planète foot. Le Luxembourg a gagné. 2-1 face à la Macédoine. Autant dire que la Macédoine est au fond un trou.

La Lettonie et le Kazakhstan ont fait match nul 0-0. Comment ça on s’en fout ?

Pour changer, Messi a mis un triplé. Avec Mascherano et Maxi Rodriguez derrière, c’est quand même plus difficile qu’avec Iniesta-Xavi en soutien.

Le Pays de Galles a été battu à Cardiff par le Costa Rica, 63ème au classement Fifa 1-0. Sûrement pour venger la sale série des bateaux « Costa … »

Dans le même thème :

Auteur : Franck Chantereau

Accro au football depuis toujours. Le beau jeu, c'est bien ; la victoire c’est mieux. Les deux, c’est le Graal.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Euro 2016

Plus dans Euro 2016
maillot-Allemagne-Euro-2012-Exterieur-Vert
Un test allemand avant l’Euro 2012

Ce soir, la France rencontre l'Allemagne à Brême pour un match amical en guise de préparation pour l'Euro 2012. On...

Hugo Lloris
Clap de fin pour 2011

Pour le dernier match de l'année 2011, l'Équipe de France jouait contre la Belgique au Stade de France. Au final,...

Marvin Martin
Une victoire sans saveur

Le premier des deux matchs amicaux ce soir contre les Etats-Unis au Stade de France s'est conclu par un 1-O...

Fermer