Le footballeur allergique à la neige et 365 autres histoires incroyables de football

26
novembre
2018

Auteur :

Catégorie : APP a lu / Culture foot

Le-Footballeur-Allergique-A-La-Neige

Ali Farhat a du travailler dur pour nous proposer les histoires les plus farfelues du foot dans son ouvrage Le footballeur allergique à la neige et 365 autres histoires incroyables de football (aux Editions Solar). Un footballeur brésilien qui produit un certificat médical indiquant qu’il est allergique à la neige et ne peut donc jouer pendant l’hiver en Europe, un gardien de but oublié par ses coéquipiers qui reste seul sur le terrain alors que le match a été interrompu par le brouillard, un joueur anglais blessé par… sa fille de trois ans!  Parce que le football est une théâtre profondément humain, il nous offre des histoires extraordinaires. L’auteur nous fait le plaisir de revenir sur son livre à travers cet entretien “rapido”.

– Ce livre d’anecdotes loufoques est plutôt destiné au journaliste qui veut “préparer” son match ou au supporter curieux de son sport?

Ce livre est pour tout le monde ! A voir s’il arrivera à contenter le supporter curieux, en espérant qu’il ne sache pas déjà tout ! C’est aussi un livre destiné à celles et ceux qui ne sont pas trop fans de football, mais à qui les histoires un peu étranges peuvent plaire. Au final, les footballeuses et les footballeurs ne sont pas parfaits, ce sont des êtres humains, à qui il arrive aussi de faire des choses complètement absurdes. Quant au journaliste, s’il veut préparer son match correctement, il a intérêt à bien gérer son temps. Il paraît que lorsqu’on prend le livre en plein jour, on jette un coup d’oeil dessus, et hop ! Il fait déjà nuit.

– Concrètement un bouquin d’histoires extraordinaires devant sa télé un samedi soir, ça sert à quoi? A s’échapper de la Ligue 1 ou pour avoir un truc à raconter devant la machine à café le lundi matin?

Justement, il ne faut pas avoir le livre entre les mains durant un match de Ligue 1. Mais si la rencontre est ennuyeuse, on peut toujours tuer le temps en racontant une ou deux histoires aux gens autour de nous. Peut-être que cela donnera envie à d’autres de raconter aussi des histoires qu’ils connaissent, être dans l’échange…jusqu’à ce qu’il y ait un but. Sinon, on peut toujours faire le choix de garder ses histoires pour soi et aller briller en société au cours d’une soirée après le multiplex de Ligue 1. Ou pourquoi pas en parler avec les collègues dans le métro, devant la machine à café, ou à la pause midi.

Cage de football sous la neige

– Selon toi quelle est l’historiette la plus surprenante du bouquin? Et la plus “honteuse”?

Honnêtement, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire, découvrir des choses aux quatre coins du globe. J’aime bien celle du joueur turc qui pratique deux sports dans la même journée. Et j’ai été assez content de trouver des anecdotes peu connues (dans l’espace francophone, du moins) sur des joueurs aussi célèbres que Johan Cruyff et Eusebio.

La plus honteuse est probablement celle de la “prime” octroyée aux joueuses allemandes après qu’elles ont remporté l’Euro pour la première fois de leur histoire. Celle de l’arbitre brésilien est pas mal non plus, il ne fait que s’enfoncer par la suite. C’est le genre de trucs que tu lis et tu te dis : “Mais c’est pas possible ! Mais…pourquoi?”

– Quelle est celle qui n’a pas trouvé sa place dans le livre?

Il y en a beaucoup, à vrai dire. Soit parce qu’elles étaient trop récentes, trop marquantes et/ou trop connues (exemple : l’équipe malgache qui fait exprès de perdre 149-0, le maillot vert et blanc de la France lors de la Coupe du monde 1978). Et puis il y a aussi les légendes urbaines, ces histoires qui, après recherche, se sont avérées fausses. Dommage, parce qu’elles étaient vraiment bien ficelées.

– Moment rêverie : tu peux imaginer une histoire qui n’est pas encore dans les pages du livre mais que tu souhaiterais pouvoir intégrer si tu devais faire un tome deux.

Ce n’est pas vraiment une rêverie, mais c’est une anecdote qui m’a hanté pendant plusieurs semaines. J’aimerais bien avoir le fin mot de l’histoire, parce que je l’ai beaucoup vue circuler sans avoir beaucoup de détails dessus : il paraît qu’au Brésil, dans les années 50, lors d’un match de je ne sais plus quel Etat et alors que le score est toujours de 0-0, l’arbitre de la rencontre a attribué un pénalty à l’une des deux équipes. Le tireur s’est avancé, a tiré, et là, paf ! Le ballon se découd, et “éclate” en deux parties : le cuir d’un côté, la vessie de l’autre. L’une des deux parties du ballon finit hors cadre, tandis que l’autre entre dans les cages. L’arbitre valide alors un demi-but. Plus rien ne sera marqué ensuite : la rencontre s’est terminée sur le score de 0,5-0.

Le footballeur allergique à la neige et 365 autres histoires incroyables de football, Ali Fahrat, Editions Solar, 14,90 euros.

Auteur : Benjamin Laguerre

Toulousain en exil. Chroniqueur littéraire des livres sur le football.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie APP a lu

Plus dans APP a lu, Culture foot
Ligue-des-champions-15-ans-de-stat
Ligue des Champions 15 ans de stats inédites

Les fêtes de fin d'année approchent et on vous donne sur APP quelques idées de cadeaux et/ou de lectures à...

Grand-livre-du-football-presentation
Concours “Le Grand Livre du Football”

Le football n’est pas seulement le sport le plus populaire au monde, il est aussi un véritable phénomène social et...

Culture_G_FC
RDV Culture générale football club à Toulouse

Il est vert, il est petit, il ne parle pas que de Leo Messi et est disponible dans toutes les...

Fermer