Le coq repart avec la moitié de la frite

16
août
2013

Auteur :

Catégorie : Équipe de France

edfbelgique

Nous sommes au coeur du mois d’août, les touristes restent sur nos plages ensoleillées, à dormir, à se baigner. Pendant ce temps, les matchs internationaux sont de retour.

Des rencontres qui ne servent pas vraiment à grand-chose, c’est surtout une préparation avant les grandes échéances qui arrivent début septembre. Mercredi soir, à Bruxelles, la Belgique recevait son voisin : la France. Aux abords du stade Roi-Baudouin, les baraques à frites sont dévalisées par une horde de Belges affamés et qui veulent avant la rencontre s’enthousiasmer devant leur patrimoine national. On n’oubliera pas non plus la bière qui coule à foison. Les supporters Français viennent déguster les spécialités locales avant de partir vers la tribune destinée aux visiteurs, celle-ci comporte une grille, oui le coq ne doit pas partir de l’antre Bruxelloise, sous peine de plumage. Quelques joueurs viennent saluer ces hommes et ces femmes patriotiques. Dont le petit nouveau Geoffrey Kondogbia, on remarquera que les Bleus portent des costumes, un hommage à la France riche? Qui sait…

Dans la tribune des journalistes, nous retrouvons notre duo magique qui enchante nos soirées depuis maintenant 3 ans. Christian Jeanpierre et Bixente Lizarazu, ce premier qui annonce qu’ils seront présents jusqu’à la finale de la Coupe du Monde 2014 en juillet prochain. Oui parfois le sort s’acharne sur les téléspectateurs. Au bord de la pelouse, le bien nommé Frédéric Calenge est de la partie, qui nous parle comme à son habitude de la pelouse. Les matchs sur TF1 reprennent, on retrouve donc nos bonnes habitudes.

20H55, les 22 acteurs rentrent sur la pelouse, le public Belge donne de la voix, il reste très peu de places dans les gradins. Tout un peuple attend que les diables rouges pulvérisent la France comme l’annonce certains médias locaux depuis plusieurs jours. Place maintenant à la Marseillaise, la musique départ, la Belgique siffle alors l’hymne national des tricolores, sûrement un problème avec la mélodie, quand tu passes de Plastic Bertrand à Stromae, tu prends un uppercut dans la mâchoire. Les Français ont les visage fermés, les paroles ne sortent pas, certains regardent dans le vide. Place à la Belgique, les coéquipiers de Vincent Kompany entonnent la Brabançonne, main sur le coeur, le stade est en fusion. Belgique 1 France 0 sur le plan musical et dans les tribunes Belgique 2 France 0. On a déjà perdu deux combats, mais le plus important comme diraient certains : “c’est le terrain!”

Après les traditionnelles empoignades, la rencontre commence. Les locaux mettent la pression d’entrée, la France est dépassée. Koscielny sauve la baraque, Payet tricote le ballon, Ribéry cherche Benzema, le temps passe mais rien ne change. Ah si Valbuena se prend un coup de coude par Kompany, le Marseillais a tenté de faire parler son physique, en vain. Les offensives chez les Bleus ne donnent pas grande chose, quelques belles combinaisons, mais la France continue d’utiliser son arme fétiche, les passes latérales. La rencontre s’intensifie, notamment grâce aux contres de la Belgique, mais paradoxalement la force des hommes de Wilmots ne marche pas. En même temps si tu mets Lukaku devant…Comme à son habitude Sagna déboule dans son couloir, tente de centrer correctement mais le Gunners d’Arsenal ne s’applique toujours pas. Côté gauche tout se passe pour le mieux, Evra n’est pas sur la pelouse, ça se sent. La demi-heure est passée, toujours 0 à 0, rien à se mettre sous la dent.

On arrive à la fin de la première période, boulette de Koscielny, Kevin de Bruyne n’en profite pas. Ils se retrouveront en Première League. Franck Ribéry déborde lui sur son côté gauche pour Benzema, mais l’attaquant du Real est devancé par Kompany qui lui tient compagnie depuis la première minute. Craig Thomson siffle la pause, on appréciera alors la coutume locale, Stromae pendant quelques minutes, c’est l’entracte, c’est la kermesse. Les Belges sont les piliers dans ce secteur. Les Français apprécient la mi-temps, eux qui peuvent ainsi décrypter les 45 premières minutes sur les réseaux sociaux, on déverse son venin, on la joue réaliste et surtout on se demande si la France marquera.

Avant la reprise, la pub défile sur TF1. Pour l’instant tout se passe bien, pas de pub pour Téléfoot, ah si finalement nous y avons le droit. Au sommaire dimanche : PSG, ASM, les Bleus. Rien ne change…

Après le débrief de Bixente, le jeu reprend. La Belgique hausse le rythme, les hommes rouges placent leurs banderilles. La chasse aux cages d’Hugo Lloris prend forme, le gardien se transforme alors en parfait gibier. Mais le coq garde ses filets inviolés. Les Français eux utilisent l’art du contre pour se dévoiler, Benzema tente en vain d’inscrire enfin un but, mais le Madrilène est privé du graal par la défense Belge et par le portier des diables rouges Thibaut Courtois. Entre-temps, Romelu Lukaku nous gratifiait d’un splendide raté devant les buts de Lloris, sa chevelure a été préjudice pour le Blues de Chelsea. Nasri rentre en jeu, on rêve alors d’un but de Benzema sur une passe de Nasri. Rêve qui ne viendra jamais puisque Giroud rentrera à la place du joueur de la maison blanche, le Gunners qui ratera une belle offrande en toute fin de match. Malgré quelques occasions, la Belgique ne parviendra pas à inscrire ce fameux but qui aurait donné la victoire dans cette partie. Frites et coqs se quittent donc sur un score de parité, entre voisins on se doit bien ça. Didier Deschamps répond quant à lui aux questions de Fred Calenge, toujours positif le sélectionneur malgré un match quelconque, l’important c’est en septembre. Une phrase qu’on entend souvent depuis un certain Raymond D. Sinon l’Allemagne et le Paraguay ont fait un score nul, mais avec 6 buts, 3 partout. Finalement on aurait mieux fait de regarder nos autres voisins… Il est l’heure de rendre l’antenne, après une rencontre sans saveur, ce qui n’entache pas le moral de C.Jeanpierre qui nous donnes rendez-vous dimanche pour Téléfoot avec un alléchant sommaire, ou pas…

Fin du générique, on zappe sur Itélé et BFMTV pour voir ce que pense Pascal Praud, Luis Fernandez de la prestation des Bleus ce soir. On attend impatiemment les avis de Pierre Ménès et Daniel Riolo sur Twitter. Pendant ce temps-là France du foot démonte la performance de Karim Benzema, d’autres s’inquiètent du match, les Bleus ont-ils le niveau pour ne pas prendre un carton à la coupe du Monde s’ils se qualifient? Une question qui reste en suspens, à force on a pris l’habitude, ça fait 5 ans que ça dur…

Auteur : Thomas Bernier

Amoureux du football, supporter du FC Nantes et fan de Norwich City.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Équipe de France

Comments are closed.

Plus dans Équipe de France
Vainqueurs de l'Euro en 2005 et 2010, les u19 de l'équipe de France ne décrocheront pas l'Euro en 2013. La faute à la Serbie, vainqueur des Bleuets 1-0.
Les u19 Français calent en finale de l’Euro …

Il y à encore quelques jours, l'équipe de France des u20 devenait championne du Monde. Engagés dans le championnat d'Europe,...

2 ans après la coupe du Monde remporté en 1998, l'équipe de France réalisent un exploit en réussissant le doublé avec l'Euro 2000.
Si le football m’était conté: les Bleus entrent dans la légende

La rubrique «Si le football m’était conté» devrait satisfaire les plus nostalgiques d’entre vous en cette période de rumeurs incessantes...

L'équipe de France des moins de 20 ans est devenu championne du Monde de sa catégorie en battant l’Uruguay au terme de la séance de tirs au but.
Les Bleuets champions du Monde !

Ils l'ont fait ! L'équipe de France des moins de 20 ans est devenu championne du monde de sa catégorie...

Fermer