Le Brésil y sera !

27
juin
2013

Auteur :

Catégorie : Coupe du Monde 2014

Vainqueur dans la douleur de l'Uruguay, le Brésil sera bien en finale de sa coupe des Confédérations 2013. Il affrontera le vainqueur de Espagne-Italie.

Au terme d’un match moins étincelant que ce que l’on a pu voir jusqu’alors dans cette Coupe des Confédérations, le Brésil a décroché son billet pour la finale de la compétition en venant à bout de l’Uruguay (2-1), dans les ultimes minutes d’une rencontre tendue.

Luis Felipe Scolari a trouvé son 11 et il s’y tient, qu’on se le dise. Ainsi, l’équipe qui a débuté cette demi-finale était la même que celle qui a affronté l’Italie, samedi soir (4 – 2). Mais cette répétition de matchs de haut niveau semble avoir émousser certains organismes. Les auriverdes n’étaient pas aussi fringuant que lors des trois matchs de poules et cela s’est vite vu. Sans que la Céleste ne soit réellement dangereuse, la Seleçao ne trouvait pas l’ouverture et manquait de solution, s’exposant à des faits de jeu. Ainsi, David Luiz accrochait Diego Lugano dans la surface dès la 15ème minute, sans hésitation Enrique Ossis, l’arbitre chilien de la rencontre (excellent hier soir) sifflait penalty pour la Céleste et donnait un carton jaune au défenseur de Chelsea. La suite démontrera que Diego Forlan n’est plus celui qu’il fut… Face à son ancien partenaire de l’Inter Milan, le gardien Julio Cesar, l’Uruguay cherchait le petit filet côté ouvert, mais le gardien brésilien anticipait du bon côté et détournait la frappe. Sans doute le tournant du match. Dès lors les deux équipes cherchaient la solution de manière assez stérile. Les uruguayens regroupés à 9 dernières (Cavani faisant le sale boulot), laissaient Suarez et Forlan devant en se regroupant à 30 mètres de leur but. Sans solutions, les brésiliens butaient, longtemps, sur le bloc compact de la Céleste. Il faudra une superbe ouverture de Paulinho dans le dos de la défense, suivi d’un magnifique contrôle orienté de Neymar en pleine course pour débloquer la situation… le jeune prodige continuait son action et tentait de lober Muslera du bout du pied, le ballon contré par le gardien revenait dans les pieds de Fred qui ouvrait le score  (41ème mn). La Seleçao menait 1 – 0 à la mi-temps.

La seconde mi-temps sera une belle copie de la première. Si les uruguayens entraient mieux sur la pelouse, le jeu restait stérile et rien ne se passait. Du moins c’est ce que l’on pensait. Sur un ballon a priori sans danger, Thiago Silva et David Luiz voulait relancer à terre, une erreur dont profitait Cavani. Le pressing du Matador lui permettait d’égaliser d’une belle frappe dans le petit filet opposé. Tout était à refaire pour les brésiliens, mais ce sont pourtant les uruguayens qui continuaient à pousser, sans se montrer dangereux. A l’heure de jeu, la Céleste avait laissé passer sa chance et petit à petit les hommes de Scolari prenaient le dessus physiquement. Les partenaires de Forlan jouaient avec leurs “armes” (au sens propre) et arrivaient malgré tout à stopper les trop rares éclairs brésiliens. Mais l’entrée en jeu du local de la soirée, Bernard, allait donner un coup de fraîcheur au jeu brésilien. Peu à peu les auriverdes retrouvaient des automatismes, des enchaînements, bien aidés par la nette baisse physique des uruguayens. Il faudra tout de même attendre la 86ème minute pour que Neymar (sans doute échaudé par son échange courtois avec Gonzalez qui l’avait insulté en passant derrière lui lors de sa sortie sur le corner précédent) dépose un corner sur la tête de Paulinho au second poteau et que le milieu brésilien offre la victoire à la Seleçao d’une tête imparable.

La fin de match se résumait à une attaque-défense qui ne donnera rien. Les deux fins de mi-temps auront été fatales aux uruguayens, la preuve d’une domination physique brésilienne. Mais à y bien regarder, la victoire des jaunes et verts est loin d’être “usurpée”. Le Brésil affrontera, dimanche soir, au stade Maracana, le vainqueur de l’autre demi-finale, Espagne-Italie.

Statistiques du match :

Possession : Brésil 64 – 36 Uruguay

Tirs : Brésil 19 – 7 Uruguay

Tirs cadrés : Brésil 10 – 3 Uruguay

Fautes commises/subies : Brésil 12/23 – Uruguay 24/10

Corners : Brésil 9 – 8 Uruguay

Cartons jaunes : Brésil 3 – 2 Uruguay

Pourcentage de passes réussies : Brésil 75% – 52% Uruguay

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Coupe du Monde 2014

Comments are closed.

Plus dans Coupe du Monde 2014
Face au Nigéria, la Roja à encore fait parler la poudre et va défier l'Italie en demi-finale de la coupe des confédérations.
Qui peut arrêter cette Espagne ?

Troisième match de poule pour la Roja et troisième victoire, face au Nigeria. Bilan de cette première phase de la...

neymar-bresil
Le Brésil est redevenu “Seleçao”

Trois matchs, neuf buts marqués, deux encaissés, un niveau de jeu qui ne cesse d'évoluer eu fil des matchs, un...

espagne-tahiti
Retour sur Terre pour Tahiti

Après être entrée dans l'Histoire, grâce au but de Jonathan Tehau, face au Nigeria ( défaite 6 - 1 ),...

Fermer