Le Barça pour écrire l’Histoire

12
mars
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Le FC Barcelone en Ligue 1 ?

Mardi soir le FC Barcelone reçoit le Milan AC en match retour de 8ème de finale de Ligue des Champions, après la victoire 2 – 0 des Italiens à l’aller, la tâche paraît impossible… même pour Barcelone.

Le Match Aller

A San Siro, les Milanais ont joué le match parfait. Impeccables défensivement ils n’ont ouvert aucune brèche aux Catalans, annihilant toutes les possessions blaugranas. Allegri aurait pu proposer autre chose, car son effectif lui permet de jouer l’attaque tout en gardant des bases solides, mais contre le Barça, on s’adapte. Et une telle adaptation relève de la leçon de football. Même Chelsea, qui avait éliminé le Barça en demi-finale l’année dernière, n’avait pas posé autant de problèmes aux Catalans. Totalement bloqués, inefficaces, impuissants, les hommes de Jordi Roura ont tout simplement inquiété, on ne les avait pas vus si fébriles, si faibles, depuis bien longtemps. Deux erreurs grossières d’une charnière centrale dépassée auront permis aux Lombards de marquer deux buts sans réellement se montrer dangereux. Un chef d’oeuvre tactique, déjà entrevu l’an passé avec Chelsea, ou en 2010 avec l’Inter, qui sont les deux seules équipes à avoir éliminé le Barça en Ligue des Champions depuis 2009, la fameuse « défense à 11 » combinée à l’art du contre… Une science pour certains, un aveu d’impuissance pour d’autres, le fait est que… ça marche.

Le match dans le match

Sauf énorme surprise, on va assister à une attaque-défense digne des plus grandes heures du catenaccio, comme contre l’Inter, comme contre Chelsea. La différence, c’est que Milan est encore mieux armé que ces illustres prédécesseurs pour contrer. El Shaarawy, Boateng, ou même M’Baye Niang  (qui pourrait être titularisé pour sa vitesse) sont des flèches, Puyol et Piqué… ne le sont pas. Dès lors le match peut se jouer par des choix, Roura va sans doute devoir se passer de Xavi (juste remis d’une rechute musculaire), de Fabregas, en manque de confiance, ou peut encore remanier sa défense centrale… Le duel dans le match opposera bien les deux techniciens. Allegri prendra-t-il le risque insensé de ne pas s’appuyer sur une défense imprenable ? Roura se décidera-t-il enfin à prendre des risques, à faire des choix, à ne plus se reposer sur un 11 certes incroyable, mais tellement essoufflé ? L’entraîneur catalan, critiqué, saura-t-il montrer qu’il est capable de transcender une équipe dos au mur, au moment où elle en a le plus besoin ? Les décisions des deux techniciens nous donneront le ton avant l’entame de match. Si rien ne change côté Barcelonais, il y a fort à parier que le syndrome d’impuissance du match aller se réveille, et que les contres soient fatals. Allegri le sait, et alignera toutes ses « fusées »,  qui travailleront d’abord, devant une défense imperméable avant de lancer des banderilles assassines !

Le prono d’APP

Depuis une semaine, les Catalans affichent, dans leurs déclarations, une confiance absolue en leurs chances et en leur capacité à se transcender. Pourtant, ils n’ont pas su le faire contre le Real, ni à domicile, ni à Bernabeu. Au-delà des déclarations, il y a les faits. Milan mène 2 – 0, pour s’imposer le Barça doit marquer 3 fois, sans encaisser de but. Si l’on imagine mal une équipe totalement porter vers l’attaque ne pas prendre au moins un but en contre, on peut penser logiquement que Barcelone va devoir marquer 4 buts pour se qualifier mardi soir. C’est alors qu’une autre dimension intervient : le côté “historique” de l’exploit en vue. Si le Barça retrouve son jeu, sa percussion, son dynamisme et surtout, son efficacité, il est capable de tout. Devant son public, si chaque joueur est physiquement au top, le FC Barcelone a prouvé qu’il était capable de tout. Éliminer Milan, mardi soir, serait sans doute le plus gros exploit de l’Histoire du Barça, tant le contexte est compliqué, tant la situation paraît inexorable, tant l’ogre barcelonais n’a jamais autant ressemblé à un monstre repu. Il y a 54 ans, après avoir été battu 2 – 0 au match aller, face au Milan AC, à San Siro, les Catalans de Ladislao Kubala s’étaient qualifiés en s’imposant… 5 – 1, à domicile. Les temps ont changé, le foot est différent, la dynamique est mauvaise et même si le Barça intrinsèquement est capable de se qualifier, la perméabilité de leur défense devrait leur coûter la qualification qui leur tendait les mains avant un match aller totalement raté.

Auteur : Damien Jaud

Damien, 31 ans, passionné de foot. Ex-joueur de foot. Fan d'esthétisme plutôt que de puissance. Amoureux du foot.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
Eden Hazard et Chelsea affrontent Everton ce week-end
FA Cup : Hazard sonne la charge !

Les ¼ de finale de la FA Cup se jouaient ce week-end en Angleterre et cela en même temps que...

Les joueurs de Schalke sont deuxième de la Bundesliga
Schalke 04 se replace pour l’Europe

La 25ème journée du championnat allemand a rendu son verdict. Si le Bayern a peiné, peut-être pour la première fois...

Liverpool n'est pas encore qualifié pour le prochain tour
Tottenham chute à Liverpool

Dans un match où les deux clubs se devaient de l'emporter pour confirmer leurs ambitions européennes, c'est Liverpool qui s'est...

Fermer