“L’autre français”

23
avril
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Jonathan-Schmid-fribourg
Si on vous dit : un Français évoluant en Bundesliga ? La plupart vont sûrement nous dire Franck Ribery, la logique. Mais il existe un autre petit frenchie très talentueux et qui commence à se faire un nom de l’autre côté du Rhin, plus exactement à Fribourg. Son nom? Jonathan Schmid. 

Du rêve au cauchemar

Jonathan Schmid est né un 22 juin 1990 du côté de Strasbourg. Cet Alsacien pure souche début le foot très tôt, dès l’âge de 5 ans au CS Neuhof club de la banlieue Strasbourgeoise, rapidement on détecte chez lui des qualités hors normes pour son jeune âge, si bien qu’il passe du CSN au Racing Club de Strasbourg à 7 ans. Pendant 8 ans de sa vie, Jonathan passe les échelons, jouant la plupart du temps dans toutes les équipes premières du RCS.
Si bien qu’il pense pouvoir intégrer les équipes U17 du club en 2006. Mais il ne vivra jamais ce rêve, en effet il est recalé pour manque de résultats, une décision injuste pour Schmid qui après cette énorme déception essaye par tous les moyens de rebondir dans les clubs de la région pour montrer aux dirigeants Strasbourgeois qu’ils avaient eu tord de le virer.

Le match qui a changé sa vie

Après avoir bourlingué dans de nombreux clubs amateurs français (Schiltigheim, Mars Bischheim), il choisit de tenter l’aventure outre-rhin à seulement 17 ans, il signe alors à Offenburg. C’est lors d’un match contre les jeunes du SC Fribourg que la vie du jeune français va changer de cap. Ce jour-là, Jonathan se fait remarquer par l’entraîneur actuel de Fribourg Christian Streich qui se souvient :  «Il a contrôlé le ballon, il a mystifié le défenseur, il a déclenché une frappe de 20 mètres qui a fini dans la lucarne. Là je me suis retourné vers le staff et j’ai fait…oh!» c’est alors que Streich lui propose de venir à Fribourg l’année d’après, après deux, trois rencontres le jeune français accepte le challenge. Mais en échange le coach Allemand lui dit clairement : « tu viens, mais il y a du boulot » .

L’apprentissage et la découverte du haut niveau

De 2009 à 2011, Jonathan Schmid évolue dans l’équipe II de Fribourg, il y joue 61 matchs et inscrit 15 buts. Il remporte notamment la Coupe d’Allemagne Juniors (l’équivalent de la coupe Gambardella en France) la 1ère année de sa formation. En 2010 il rejoint le groupe professionnel, mais il ne dispute qu’un seul match, à 20 ans il est encore considéré comme “un peu trop tendre” pour la Bundesliga, notamment à cause d’un surpoids qui l’handicape sérieusement dans sa progression.

Il commence la saison 2011-2012 sous de meilleurs auspices, ayant perdu 9 kilos, le Français accumule les rencontres. Début de l’année 2012, les résultats du club ne sont pas mirobolants, c’est alors qu’un nouvel entraîneur arrive sur le banc de Fribourg, un certain Christian Streich qui a fait venir Jonathan il y a 3 ans.

La consécration en Bundesliga

Depuis l’arrivée de Streich à la tête de l’équipe première, Jonathan Schmid est devenu un pion essentiel du système de Fribourg, joueur polyvalent au milieu, rapide et technique. Il séduit son entraîneur et les supporters qu’ils surnomment “Johnny”, même ses coéquipiers ne le tarissent pas d’éloges en le comparant à Franck Ribery, son modèle…

Le Français a explosé cette saison, étant notamment une des révélations de la saison en Bundesliga, il en est pour l’instant à 8 buts et 5 passes décisives en Bundesliga et tout cela en 29 matchs de championnat. Une nouvelle dimension qui attire les clubs Européens et Français, mais pour l’heure Jonathan souhaite continuer sa progression chez les Bresgau-Brasilianer.

La France ou l’Autriche?

Son père étant Autrichien, sa mère Française, Jonathan Schmid dispose de la double nationalité. Dernièrement des émissaires de la sélection Autrichienne sont venu le superviser, avec un certain intérêt. Néanmoins le Français ne se prend pas la tête :  «Ça viendra quand ça devra venir, sourit l’Alsacien. Ce serait du bonus, mais je ne veux pas me prendre la tête avec ça. Je reste pour l’heure concentré sur Fribourg.» S’il devait choisir entre l’Autriche et la France son cœur partirait plus vers le maillot tricolore. « J’ai simplement plus de vécu en France. Et quand il y a des matches, je regarde d’abord ceux des Tricolores, pas ceux de l’Autriche. L’arrivée de Deschamps a fait le plus grand bien. L’équipe de France a aujourd’hui un très bon groupe et je suis persuadé qu’elle a le potentiel pour gagner une Coupe du monde dans les années à venir. » C’est dit…
La carrière de Jonathan Schmid a été pleine de rebondissement, mais elle prouve que tous ceux qui n’ont pas été gardé dans un centre de formation peuvent rebondir, lui et Ribery le prouvent.

Auteur : Thomas Bernier

Amoureux du football, supporter du FC Nantes et fan de Norwich City.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
van persie triplé
Manchester United, roi d’Angleterre !

En tête de la Premier League depuis la 13ème journée, Manchester United est logiquement devenu champion d'Angleterre ce lundi en...

Cardiff City en Premier League
Qui pour la Premier League 2013-2014?

Un nouveau club gallois en Premier League, le retour des Tigers de Hull City et des outsiders qui vont se...

suarez ivanovic
Tottenham et Liverpool, c’est fou !

Un dimanche garni en Premier League, avec deux affiches alléchantes, au scénario renversant. Tottenham offre un cadeau à United et...

Fermer