Laurent Blanc au PSG: un Alésien à Lutèce ?

01
juin
2013

Auteur :

Catégorie : Mercato

laurent blanc psg

Au terme d’une saison sabbatique, il faisait part de ses envies de retrouver un banc au sein d’une équipe ambitieuse et compétitive. En France, en Italie ou en Angleterre, peu lui importait. Il a donc naturellement candidaté pour prendre les rênes du PSG la saison prochaine. Qui ? « Le Président ». Laurent Blanc.

À travers une semaine animée par les folles transactions opérées par l’AS Monaco, recrutant des pointures de classe mondiale pour bâtir un retour tonitruant en Ligue 1, je discutais avec un collègue de travail à Alès, sur d’autres petites rumeurs du monde du foot.

Alès, capitale du piémont cévenol, bassin d’exploitation des mines de charbon abandonnées, et ses communes alentours, dont Rousson, a vu grandir en son sein la destinée toute particulière d’un homme, semblable à l’état d’esprit d’ici, prônant l’humilité, la réserve, la paisibilité, mais pas l’absence d’ambition et la réussite. Certains de mes collègues l’ont connu ici. Laurent Blanc, tout petit, ne lâchait jamais son ballon, son compagnon de jeu favori. Jusqu’à l’école, son ballon ne le quittait pas.

La suite de sa carrière on la connaît tous, plus ou moins. Indépendant, ouvert sur le monde, sans un mot plus haut que l’autre, mais des mots déjà sages, il s’exprimait avec la même classe avec le cuir, et toujours en esprit d’équipe, la notion de groupe transcendant la valeur d’un seul joueur. Né le 19 novembre 1965 à Alès, passé par l’Olympique d’Alès en Cévennes, et tout le monde s’en souvient encore ici, il intégrera l’écurie pailladine de Montpellier de 1983 à 1991, puis s’exilera une année dans le Calcio, à Naples, pour ajouter à sa technique et ses qualités de défenseur tourné vers l’offensive, la rigueur tactique italienne. Puis, il reviendra en 1ère division, successivement à Nîmes, Saint-Étienne, Auxerre, puis à l’OM (1997-1999), période qui le consacrera champion du monde en 1998 avec les Bleus. À l’étranger, il aura porté les maillots prestigieux du Barça, de l’Inter Milan et de Manchester United. Un parcours dont tous rêveraient.

En tant qu’entraîneur, c’est Jean-Louis Triaud et les Girondins de Bordeaux qui lui donneront la chance de se lancer. Laurent Blanc reste à ce jour le seul entraîneur étant parvenu à tirer le meilleur de Yoan Gourcuff, associé à Marouane Chamakh, contribuant à l’essor de Benoît Trémoulinas, pour avoir proposé avec son équipe, un football chatoyant, vivant et tourné vers l’offensive. L’équipe et le groupe construit s’adjugeront le titre en 2008/2009, détrônent du même coup le Roi Lyon de son hégémonie. N’oublions pas que ces mêmes Girondins ont battu à deux reprises les futurs finalistes du Bayern Munich en poule de Ligue des Champions, comptant parmi eux bon nombre de ceux enfin champions d’Europe cette année devant Dortmund. Le coach cévenol établit même avec Bordeaux le record français de victoires consécutives, toutes compétitions confondues, avec 14 succès de rang, soit le 4ème derrière l’Inter Milan (17), Barcelone (16) et le Bayern Munich (15).

À la tête de l’Equipe de France entre juillet 2010 et juin 2012, Laurent Blanc a eu la tâche de reconstruire un groupe et de redonner

quelques couleurs plus dignes à une sélection française alors devenue la risée du monde suite à sa grève de Khnysna lors de la Coupe du Monde en Afrique du Sud. Quelques résultats amicaux d’espoir, mais les comportements individuels, les rivalités internes et sous-jacentes au sein du groupe n’ont pas permis que se dessine un jeu collectif plus emballant dans la durée. Affecté, se sentant peut-être aussi peu soutenu par la Fédération Française, Laurent Blanc quittera la sélection au terme d’un Euro mitigé ayant tout de même emmené la France en quart de finale. La mayonnaise n’a pas tout à fait pris, mais la reconstruction de la sélection sur des bases plus éthiques et porteuses d’une image plus saine et collective est en marche.

Dernièrement, peu à peu, son nom revient pour l’envoyer çà et là prendre les rênes d’un club français ou européen. D’ailleurs, l’Alésien ne cache pas son envie de revenir. Devant le flou artistique régnant au PSG quant au « partira, partira pas » de Carlo Ancelotti, le « président » envoie tout de même son CV. Et ce matin, le Parisien relaie l’information selon laquelle le Cévenol aurait rencontré Nasser Al-Khelaïfi.

Ici, à Alès, hier encore on n’y croyait pas trop. Mon responsable de service qu’il tient parmi ses connaissances m’en faisait part: « Je ne vois pas Laurent accepter de rejoindre le PSG ». Et pourtant, il aurait accepté les conditions de son intronisation à la tête du club francilien en cas de départ de Carlo Ancelotti. Ces conditions seraient basées sur un contrat d’un an, toujours sous la responsabilité du directeur sportif Leonardo, pourtant suspendu 9 mois de toute fonction officielle. Pas de quoi imaginer une confiance absolue, mais un défi pour lequel l’Alèsien semblerait motivé. Alors vers un bis repetita à Lutèce après les pressions du Qatar qui auraient fortement déçu le Mister et l’auraient incité à ouvrir la porte à un départ au Real Madrid ? Un Alèsien à Paris, ça aurait de la gueule non ?

Auteur : Kévin Boucard

Travailleur social et médiateur familial, APP me permet de renouer avec ma passion la plus ancienne: décortiquer et partager toute l'actu du foot ! C'est une "addiction" qui m'a frappé dès mes 10 ans !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Mercato

Comments are closed.

Plus dans Mercato
Falcao est laissé au repos par Simeone pour le match de coupe du Roi
Officiel : Falcao à l’AS Monaco !

Cette fois-ci, c’est fait !  Après de longues semaines d’attentes, la ligue 1 peut désormais se réjouir : c’est un nouveau fleuron...

chedjou galatassaray
Mercato : Chedjou à Galatasaray pour 4 ans

C'est officiel, le défenseur central Aurélien Chedjou quitte la Ligue 1 et son club de Lille pour rejoindre la Turquie :...

C'est l'entraineur du Bayern qui l'à annoncé, Robert Lewandowski va rejoindre le Bayern Munich
Direction Munich pour Lewandowski

La finale de la Ligue des Champions tout juste terminée et le Bayern Munich sacré pour la 5ème fois de...

Fermer