L’attaquant que recherche Paris, c’est Belotti !

15
janvier
2017

Auteur :

Catégorie : Europe / Ligue 1 / Mercato

cfffff-ktfC-U1090374637147VtE-1024x576@LaStampa.it

A la recherche d’un attaquant de pointe pour soulager Edinson Cavani, le PSG ouvre des dossiers tantôt farfelus tantôt très compliqués, de Iago Aspas à Morata en passant par Benteke ou Chicharito. Mais la vraie solution, c’est bien lui, Andrea Belotti.

Depuis le départ de Zlatan et le replacement d’Edinson Cavani, Paris est à la recherche d’un attaquant de pointe. Un attaquant suffisamment bon pour jouer au PSG et en Champions League mais qui acceptera aussi d’être doublure de l’Uruguayen. Autant dire que la tâche n’était pas évidente. Ne trouvant pas chaussure à leurs pieds, les dirigeants parisiens se sont alors tournés vers Ben Arfa et Jesé pour tenir ce rôle. Deux joueurs dont l’échec était couru d’avance, Ben Arfa n’ayant jamais réussi à tenir un second rôle (ni un premier dans un grand club d’ailleurs), qui plus est à un poste qui n’est pas le sien et Jesé sortant d’une saison blanche au Real, qui n’a rien fait pour le retenir, et dont le poste de numéro 9 n’est pas le sien non plus. L’échec était assuré et n’a donc pas manqué, Jesé étant déjà sur le départ pour un cador européen comme Las Palmas et Ben Arfa restant au PSG uniquement grâce à son salaire qu’aucun club de son standing ne puisse payer.

.

le-directeur-du-football-du-psg-patrick-kluivert-lors-d-un-match-de-ligue-des-champions-contre-bale-le-19-octobre-2016-au-parc-des-princes_5753201

.

Mais pourquoi Belotti ?

Conscients du problème, les dirigeants recherchent donc durant ce mercato d’hiver peu évident une solution de rechange. Mais d’autres facteurs entrent en ligne de compte maintenant que la saison est entamée, à commencer par le fait qu’un joueur ayant déjà jouée la Champions League ne peut plus la jouer avec un autre club. Les pistes Morata (dossier déjà improbable) ou Chicharito prennent donc du plomb dans l’aile. Autre problème, les joueurs extracommunautaires. Les clubs ne peuvent en compter que 4 au maximum, Paris en possède déjà 3 (Maxwell, Lucas, Thiago Silva) et souhaite garder la quatrième place pour cet été, les pistes Bacca et Alario sont donc mises de côté également. Et le dernier facteur, mais qu’un gros chèque saurait régler, les clubs ne souhaitent pas vendre leurs meilleurs joueurs en cours de saison. C’est ce qui pourrait compliquer le dossier Belotti, si jamais Kluivert se décide enfin à penser à lui !

Encore peu connu en France, le buteur italien a tout pour plaire au Paris-SG. Actuel deuxième meilleur buteur du Calcio avec 13 buts, Belotti possède le meilleur ratio d’Italie avec 0,76 but par match. Un toutes les 111 minutes. Le joueur du Torino,  8ème de Serie A, a marqué près de 60% des buts de son équipe cette saison. Vrai tueur des surfaces, Il Gallo (le coq), son surnom en référence à sa célébration de but où il mime une crête-de-coq, à toutes les qualités pour s’intégrer dans le PSG d’Unai Emery. Profil semblable à celui de Cavani (181cm, 72kg pour l’italien, 184cm, 72kg pour l’Uruguayen), altruiste et bon de la tête, le jeu actuel de Paris avec des latéraux très hauts et des centres à tout va lui conviendrait parfaitement. Autre point commun avec Cavani, Belotti est à la fois l’attaquant providentiel du Torino et son premier défenseur, mettant toute sa générosité et son intensité (qualité si cher à Emery) au service du collectif. Dans une équipe de contre comme celle de l’autre club de Turin, le jeune buteur (23 ans) montre ses qualités de conservation de balle, de puissance et de vitesse pour faire remonter tout le bloc turinois et faire jouer ses partenaires. Buteur presque à l’ancienne, comme l’Italie en a produit tant, Andrea Belotti est aussi adroit des deux pieds, sait bien se positionner et possède une vraie technique d’attaquants, renard des surfaces où il réussira toujours à créer quelque chose.

Un gros chèque pour un futur grand joueur ?

Quant à sa capacité à supporter l’éventuel profil de doublure qu’il aurait au Paris Saint-Germain, il déclarait à la Repubblica en 2013 : “Je suis du genre calme, j’essaie de ne pas me faire remarquer et d’avoir un profil bas”, “Je viens d’une famille tranquille et stable, qui a des valeurs à l’ancienne. Mes parents sont les premiers à ne pas se vanter d’avoir un fils footballeur. Je suis aussi très proche de mon frère Manuel. Il me donne sans cesse des conseils pour m’aider à rester humble”. Autant de qualités dont les dirigeants parisiens auraient tort de se priver, un profil de joueur que Leonardo, en grand connaisseur du marché italien, n’aurait certainement pas raté. Seule ombre au tableau, la situation contractuelle du joueur qui a récemment prolongé jusqu’en 2021, avec une clause libératoire à 100M€. Si le montant du transfert n’ira pas jusque-là, il ne descendra pas en dessous des 45-50M€. Un dossier compliqué pour le marché hivernal mais le joueur pourrait jouer la Ligue des Champions et pourrait devenir dans les années à venir un des meilleurs buteurs du monde et l’attaquant titulaire du PSG.

Messieurs Emery et Kluivert, feraient bien de se concentrer sur ce dossier et oublier les joueurs improbables comme Benteke, Llorente ou Aspas à qui ils offriraient 3 ans de contrat avant de les revendre dans 6 mois.

Auteur : Dylan Houeix

Rédacteur Au Premier Poteau pour servir Edinson Cavani.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe, Ligue 1, Mercato
fc-seville
Le FC Séville s’impose parmi les grands

 Le FC Séville franchit les étapes, et les franchit bien ! Le triple champion d'Europe espagnol réalise probablement sa meilleure...

arsenal-bayern
Quand les années se répètent

Depuis 2006 et une finale en Ligue des Champions contre le FC Barcelone, Arsenal est bloqué dans une boucle temporelle....

stade-rennais-roazhon-park
Stade Rennais : Où va-t-on ?

Beaucoup d'incertitude chez les supporters rennais. L'année 2017 débute et personne ne sait réellement vers où le club souhaite se...

Fermer