L’AS Saint-Etienne, candidat sérieux à l’Europe

07
août
2012

Auteur :

Catégorie : Ligue 1

saint-etienne-veut-l-europe

Pour la soixantième campagne de son histoire dans l’élite du football français, L’AS Saint-Étienne compte bien poursuivre l’ascension entamée depuis deux saisons, et enfin décrocher une qualification européenne qui lui a échappé lors de l’ultime journée l’an passé. Pour passer un nouveau palier, les Verts seront toujours coachés par le bouillant et ambitieux Christophe Galtier.




 

Galtier, l’homme du renouveau stéphanois

Nommé en remplacement d’Alain Perrin lors de la saison 2009/2010 pour sauver les verts de la relégation, Christophe Galtier ne devait qu’assurer l’intérim avant l’arrivée de Luis Fernandez. Mais refroidis par les exigences financières de l’ancien Parisien, les dirigeants stéphanois ont finalement confirmé le natif de Marseille à la tête du groupe professionnel. Et dans le Forez, personne ne s’en plaint.

Homme de caractère, Christophe Galtier a rapidement imposé son style et convaincu ses employeurs. Sa devise : « le plaisir, tu ne l’as pas dans la défaite ». Ce qui ne l’empêche pas d’avoir des ambitions dans le jeu comme en attestent les statistiques de la saison passée, puisque l’ASSE a effectué une moyenne de 20 centres par match, soit le second meilleur total de la ligue 1. Gros travailleur, l’ancien adjoint d’Alain Perrin exige la même chose de ses troupes. Ainsi, dès qu’il sent un manque d’investissement, il devient intransigeant. Mais derrière ce côté un peu dur, c’est avant tout un entraineur très proche de ses joueurs. Cet équilibre lui permet de faire l’unanimité dans son vestiaire et de tirer le meilleur de son groupe. À « Sainté », que ce soit dans le camp des joueurs, des supporters ou des dirigeants, tout le monde s’accorde à dire que c’est l’homme de la situation.

 

Les Verts restent sur deux exercices encourageants

Après avoir connu les pires difficultés pour rester dans l’élite lors des saisons 2008/2009 et 2009/2010, le club stéphanois a complètement revu son fonctionnement depuis la prise de fonction de Galtier. Exits  Fernandes,  Sanogo,  N’Daw ou Bergessio. Pour renouer avec le succès, le club fait confiance à ses jeunes joueurs (Rivière, Guilavogui, Saïdi), encadrés par des recrues expérimentées (Marchal, Battles). Avec cette formule, les verts achèveront l’exercice 2010/2011 à la dixième place, après avoir occupé le haut de tableau toute la première partie de saison.

À l’intersaison 2011, l’ASSE ne peut retenir Dimitri Payet, Emmanuel Rivière et Blaise Matuidi. Mais les ventes de ces éléments permettent d’acheter définitivement Aubameyang et de recruter des joueurs confirmés comme Stéphane Ruffier, Jérémy Clément, Fabien Lemoine ou encore Bănel Nicoliță. Et rapidement, les recrues vont apporter une dimension supplémentaire à l’ASSE : Ruffier fut auteur d’une saison exceptionnelle, et Aubameyang a confirmé ses 6 premiers mois prometteurs en terminant quatrième meilleur buteur de Ligue 1 avec 16 réalisations. Sans une fin de championnat catastrophique, les Verts auraient accroché une place européenne tant attendue. Finalement, ils clôtureront l’exercice 2011-2012 à la septième place, qui reste en travers la gorge de Christophe Galtier, bien décidé à rectifier le tir cette année.

 

Un mercato ambitieux et des valeurs montantes pour viser plus haut

Pour continuer à gravir les échelons, le club stéphanois s’est d’abord attaché à garder ses meilleurs éléments : malgré les sollicitations, Pierre-Emerick Aubameyang et Stéphane Ruffier devraient poursuivre à Geoffroy Guichard. Ces deux-là auront encore un rôle essentiel et l’issue de la nouvelle saison des verts dépendra certainement de leurs performances. L’ASSE pourra également compter sur la progression de Faouzi Ghoulam et Kurt Zouma, révélations du dernier championnat de France. Le premier a signé son premier contrat pro cet été, le second a prolongé jusqu’en 2016.

Ensuite, le chantier concernait les remplacements de Laurent Battles et Sylvain Marchal. Christophe Galtier a rapidement ciblé le Valenciennois Renaud Cohade et le Niçois François Clerc comme parfaits successeurs. En fin de contrat dans leurs clubs respectifs, les dirigeants stéphanois n’ont eu aucun mal à répondre favorablement aux aspirations de leur entraineur. Plus compliqué, il restait à concrétiser la priorité absolue du Coach Stéphanois, qui souhaitait le très convoité Romain Hamouma. Finalement, l’ancien Caennais a bien débarqué dans le Forez, après plusieurs semaines de négociations intenses.

Aucun départ important et des recrues désirées, Galtier est un entraineur comblé. Cohade devrait apporter une touche technique supplémentaire au milieu de terrain. Sa précision sur coups de pied arrêtés pourrait également s’avérer précieuse. Concernant Clerc et Hamouma, ils permettront de rééquilibrer l’équipe qui penchait largement à gauche lors de la saison précédente. Le premier apportera son expérience et ses qualités tactiques à une défense parfois fébrile la saison passée. Hamouma ajoutera de la vivacité et de la qualité de dribble au secteur offensif où devrait finalement évoluer Sako, toujours dans le Forez malgré un bon de sortie.

Avec tout ce beau monde, les Verts peuvent donc nourrir de grandes ambitions. À quatre jours de la reprise de la Ligue 1 et de la réception de Lille, le chaudron plus que jamais prêt à bouillir.

Auteur : Loïc Denibaud

Intervenant d'action sociale le jour, amoureux du football et du beau jeu le jour et la nuit.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 1

Plus dans Ligue 1
girondins-bordeaux
Aux Girondins de Bordeaux, ambition rime avec stabilité

Auteur d’une fin de saison tonitruante qui lui a permis d’accrocher une cinquième place inespérée lors du dernier championnat, le...

OL - IMPACT DE MONTREAL
Le Lyon rugit encore : l’OL remporte le trophée des Champions

Au terme d’un match plutôt intéressant, l’OL a remporté son septième Trophée des champions, le premier depuis 2007, en dominant...

maxime-gonalons-en-conference-de-presse-a-new-york-photo-stephane-guiochon
Trophée des Champions : Montpellier/Olympique Lyonnais ce soir à 20h45

Comme chaque année, le Trophée des Champions ouvrira la saison française 2012-2013, opposant Montpellier, Champion de France 2012, à l’Olympique...

Fermer