L’Allemagne taille patron

22
juin
2012

Auteur :

Catégorie : Euro 2016

grece-allemagne-euro

Au terme d’un match intensif, les Allemands sortent les Grecs de l’Euro 2012 (4 buts à 2). Ils retrouveront le vainqueur du match entre l’Angleterre et l’Italie.

Première surprise de ce quart de finale, le sélectionneur Joachim Löw a choisi de ne pas titulariser Mario Gomez, pourtant meilleur buteur de la compétition avec 3 buts au coup d’envoi. C’est Miroslav Klose qui se positionne à la pointe de l’attaque. Côté Grecs, le capitaine et sauveur Karagounis était suspendu (suite à un carton sévère au précédent match).

Les Allemands prennent le dessus physiquement et intelligemment dans le jeu dès le début du match et cela aurait pu se concrétiser rapidement si Klose ne s’était pas retrouvé en position de hors-jeu sur son but (4e). L’Allemagne a été largement dominatrice durant toute la première mi-temps malgré une défense quasi à 9 des Grecs qui, eux, n’ont rien montré si ce n’est des engagements un peu trop prononcés dans certains contacts à l’image de Samaras.

Fernando Santos tente le tout pour le tout en début de seconde période en procédant à deux changements, dont un attaquant de pointe. Cela ne fonctionne pas de suite, les Allemands multipliant les phases de passes et les occasions.

Malgré tout cela, énorme surprise juste avant l’heure de jeu. Les Grecs égalisent sur une contre attaque idéalement jouée et concrétisée par Samaras. Tout est alors relancé et les supporters reprennent espoir et commencent à croire à ce qu’ils jugeaient d’impossible avant ce match.

Espoir de courte durée puisque 6 minutes plus tard, Khedira redonne l’avantage à la Mannschaft (61e).

Le rouleau compresseur du favori (pour certains en tout cas) est alors enclenché et la machine offensive déroule pour marquer de nouveau par Klose (68e), et Reus (74e) d’une superbe reprise en pleine course qui finie sa course sous la barre.

La rentrée de Mario Gomez en remplacement de Klose apporte encore plus de poids à l’attaque allemande et confirme une possession de balle digne d’un Barcelone des grands jours et sous les « OLÉ OLÉ » des supporters aux anges.

En toute fin de match, monsieur Skomina siffle une main dans la surface de Boateng et accorde un pénalty aux Grecs. Salpingidis se charge de redonner un honneur aux Grecs pour sortir la tête haute de la compétition.

Les Allemands confirment donc leur statut et attendent désormais de pied ferme le vainqueur du match entre Anglais et Italiens.

Auteur : Maxime Coutant

Ex-Footballeur mais toujours autant assidu ! Admiratif du beau jeu et de la technique.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Euro 2016

Plus dans Euro 2016
cristiano_ronaldo_portugal
Portugal, Quart de finale : « Check »

Début du second tour à Varsovie pour les premiers quarts de finale de cet Euro 2012. La République Tchèque comme...

Présentation des quarts de finale de l’Euro 2012

La phase de poules s’est achevée ce mardi sur la défaite des bleus et la victoire des Anglais sur l’Ukraine....

grèce-karagounis
Euro 2012 : Les stats de la troisième journée

La 3ème et dernière journée de l’Euro vient de se terminer et nous connaissons désormais les 8 qualifiés pour la...

Fermer