La positive attitude made in Ligue 1

12
août
2013

Auteur :

Catégorie : Editos

falcao monaco

La Ligue 1 revient. Et le sourire aussi. Fini le néant footballistique qu’est l’été et place à la cuvée 2013-2014. Un marathon qui a donc démarré ce week-end, sous les meilleurs auspices. Des stades pleins, la naïveté habituelle à l’aube de chaque championnat et cette étrange euphorie qui règne sur la France du football, que demander de plus ?

Coché depuis longtemps dans le calendrier, ce week-end de reprise n’a pas déçu. L’attente était forte, la faute, ou plutôt grâce au recrutement XXL de Monaco et le renforcement tout à fait honorable (entendons-nous) du PSG. Une flopée de superstars qui parcourront la France en large et en travers. Pour ne laisser aucun spectateur sur sa faim et contenter chaque observateur. Une sur-dose de talent au mètre carré qui aura fait des miracles, comme remplir Chaban-Delmas. Malgré une défaite contre Monaco, le stade des Girondins était plein comme jamais. Une belle image qui contraste(ra) sûrement avec les faibles affluences qu’on lui connaît en milieu de saison. Mais qu’importe. Ce long « repos de fin de semaine », diffusions étranges oblige, de trois jours aura donc permis de redonner le sourire à un contingent d’amoureux en grand manque de ballon rond.

Le soleil, les pelouses superbement taillées, l’été qui incite les gens à venir au stade, c’est fou comme quelques éléments peuvent vous métamorphoser un championnat pourtant réputé morose. Les mauvaises langues devront donc attendre l’hiver pour voir faiblir un bel engouement que l’on espère plus endurant que les années précédentes. Remplir les stades pour fêter le retour de la L1, c’est bien. Garder ce réservoir, pourtant important, de fidèles dans les gradins, c’est encore mieux ! Même si le résultat d’une équipe de cœur peut nuancer ce propos, la grande majorité des suiveurs attentifs s’accorderont sur le fait que l’on a vu du football festif. Football populaire, comme on l’aime. Le premier but de Falcao en France contribuera grandement à faire de cette journée une hors d’œuvre de choix avant les 37 autres matchs, qui s’annoncent autant, si ce n’est plus passionnants encore.

Auteur : Fabien Burgaud

Fabien : motivation le journalisme sportif. Supporter du FCN et amoureux du football.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Editos

Comments are closed.

Plus dans Editos
L'apogée, ok. La moisson hallucinante de médaille, indéniable. Mais à y regarder de plus près, la natation ne tient pas la comparaison face à la Ligue 1.
Pourquoi la Ligue 1 est meilleure que les Mondiaux de natation 

Sans doute à son apogée, la natation française brille depuis quelques années déjà. Prolifiques pour ramener les métaux à la...

En plein été, à des horaires étranges, une parodie de football s'opère. Voire dénature le ballon rond. Pourquoi existes-tu, satané match amical ?
Match amical estival ou la négation du football

Ils rythment nos étés, mais c'est vraiment faute de mieux. Ces matchs insipides que l'on nous place tous les trois...

Fidèle à Manchester United depuis sa plus tendre enfance, Ryan Giggs incarne parfaitement l'amour du maillot.
Mais où est donc passé l’amour du maillot ?

Peut-être ne comprenez vous pas l'intérêt de cet article ? C'est normal, pour être franc il n'y en a pas vraiment....

Fermer