La malheureuse décadence de Yann M’Vila

19
avril
2013

Auteur :

Catégorie : Europe

Mvila, Rubin Kazan

Yann M’Vila était pourtant promis à une brillante carrière en équipe de France et dans les plus grands européens. Quelques déceptions sportives et soucis de vie privée plus tard, il a dû s’exiler au Rubin Kazan en Russie pour relancer sa carrière… En vain.

En janvier dernier, APP avait déjà émis quelques doutes sur ce choix de carrière.

En cette fin d’hiver, le Rubin Kazan a eu l’occasion de briller sur la scène européenne. Les Russes se sont hissés jusqu’en quart de finale de l’Europa League, éliminés par Chelsea sans avoir démérité. Auparavant, ils ont disposé en seizième de finale de l’Atlético Madrid, pourtant tenant du titre puis de Levante au tour suivant. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Yann M’Vila n’y est pas pour grand-chose. L’ancien Rennais, arrivé dans le club russe au mercato hivernal n’a pas joué une minute dans cette compétition. Il n’est même pas apparu une seule fois sur le banc des remplaçants. Pareil en championnat. L’ex futur grand espoir du football hexagonal (encore un!) a complètement disparu des écrans radars des Français. Et pour cause, sa dernière apparition sur le rectangle vert remonte au 20 janvier, sous le maillot Rennais et une victoire à Bastia (2-0). 

Une énième casserole extra-sportive ?

Exilé en Russie pour se relancer sportivement après de nombreux déboires concernant sa vie privée (Euro 2012, virée en boîte avec les espoirs,…), ce choix ne s’avère pas être une grande réussite. Dès le début, les critiques fusent, notamment dans l’orientation donnée à sa carrière. Courtisé par des clubs anglais (Qeens Park Rangers, Tottenham), il est reproché à l’ancien Rennais d’avoir choisi le salaire plus que confortable des magnats russes plutôt que les challenges sportifs de la Premier League anglaise.

Avec ce départ loin des médias français, M’Vila pensait en avoir fini avec les soucis d’ordre personnels. Bien mal lui en a pris. À peine deux semaines après son exil, il fait de nouveau les choux gras dans les journaux du pays. Payant sans doute sa réputation sulfureuse, il est injustement mêlé à une affaire de sollicitation de prostitué mineure. Des photos de lui sont retrouvées dans le portable de la jeune fille en question, mais aucune accusation n’est retenue à son encontre.  Comme si cela ne suffisait pas, il a aussi subi les foudres de ses partenaires à cause de son salaire, le plus élevé de l’effectif.

Les critiques de Deschamps

Blessé à son arrivée à Kazan, le français n’a passé que très peu de temps là-bas. Il est revenu en France pour se soigner et rester auprès de sa famille. Mais début Mars, L’Équipe annonce que sa blessure est guérie et qu’il est enfin apte à fouler les pelouses de la Russian Premier League. Presque deux mois plus tard, silence radio. Et même sans jouer, le pur produit du centre de formation breton continue de faire parler de lui. Et le dernier en date à être monté au créneau est une voix qui compte dans le paysage footballistique français. Il s’agit du sélectionneur. Même s’il est suspendu de toutes sélections jusqu’au 1 mars 2014 suite à sa virée nocturne avec quatre de ses coéquipiers de l’équipe de France espoirs deux jours avant un match décisif face à la Norvège, Didier Deschamps se tient au courant de sa situation. Et il n’est pas tendre avec lui, n’hésitant pas à parler de «gâchis» pour évoquer cette énième erreur de parcours : «il se fait mal tout seul. Pourquoi lui en voudrais-je ? Il est responsable de sa vie. C’est du gâchis pour lui».

À seulement 22 ans, M’Vila  a clairement mis sa carrière en péril alors qu’elle semblait promise à un avenir radieux. Reverra-t-on «les passes Ligues des Champions» (dixit Antonetti) sur les grandes places du football européen ? On l’espère pour lui… Et surtout pour l’équipe de France dont il est certainement un des joueurs les plus talentueux à son poste.

Auteur : Antoine Raguin

Antoine, aspirant journaliste, amoureux de football et de sports en général et nostalgique de Zizou.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Comments are closed.

Plus dans Europe
FC Barcelone, messi
Liga : Le Barça à trois journées du sacre

La 32ème journée de la Liga verra le leader catalan recevoir Levante et son dauphin, le Real Madrid, le Betis...

brandao-coupe-de-la-ligue
L’Europe tend les bras au peuple Vert

Seule équipe des cinq grands championnats encore invaincue en 2013, toutes compétitions confondues (leur dernière défaite remonte au 23 décembre...

Paolo di canio, entraineur de Sunderland
Paolo Di Canio, un vrai bad-boy !

Tout juste nommé à la tête de Sunderland, le très décrié Paolo Di Canio fait déjà parler de lui outre-Manche....

Fermer