La Ligue 2 : complètement f(l)ou !

28
avril
2017

Auteur :

Catégorie : Ligue 2 / National

ligue-2

Si la Ligue 1 reste indécise à tous les niveaux, son antichambre n’en est que plus alléchante. Retour sur les enjeux de cette fin de saison.

La Ligue 2 est complètement folle. Les pronostics s’enchaînent et se multiplient dans cette fin de saison. Pourtant, à la veille de la trente-cinquième journée de Ligue 2, rien n’est joué. Les prétendants à la montée comme à la descente se tiennent dans un mouchoir de poche. Avec l’arrivée des barrages cette saison, les clubs de Ligue 2 tentent de s’assurer une montée sans passer par la case barrage. Le moins que l’on puisse dire c’est que leur motivation est très grande. Cette Ligue 2 est extrêmement homogène et passionnante. Elle laisse surtout des milliers de supporters dans un stress de tous les instants. Il faut dire que la course à la montée est complètement folle.

Course à la montée : sept prétendants pour deux places

Six prétendants pour seulement deux places directes vers la Ligue 1. Dans cette course effrénée, deux clubs historiques de Ligue 1 sont en course dont l’un est une très belle surprise cette saison : Le RC Strasbourg. Le club promu cette saison s’apprête à vivre une nouvelle montée. Sous les ordres de Thierry Laurey, l’ancien entraîneur du Gazélec Ajaccio, le club alsacien déjoue tous les pronostics. Il faut dire que le club vit une très belle saison, l’ambiance est de plus en plus incroyable au Stade de la Meinau. La fidélité et la belle ambiance alsacienne perdure et pour preuve l’affluence moyenne est de 15 888 spectateurs. Avec quatre points d’avance sur le troisième Nîmes, Strasbourg est tout près du Graal.

Le Graal les Brestois comptent bien le toucher. Entraîné par le très réputé Jean-Marc Furlan, le club breton compte bien rejoindre leurs homologues guigampais et rennais déjà assurés de leur maintien en Ligue 1. Cette saison, Brest fait le yo-yo alternant le très bon et des performances plus qu’aléatoires. Les voilà tout de même co-leader de ce championnat. Avec un tel druide, la potion magique ne peut que prendre. Avec ses joueurs, Jean-Marc Furlan espère bien faire remonter Francis-Le-Blé en Ligue 1. Dans la même posture que Strasbourg au nombre de points, Brest est l’autre candidat favori à la montée.

Si Brest et Strasbourg semblent bien partis pour rejoindre la Ligue 1, derrière la bataille est rude entre Nîmes, Lens, Amiens et Troyes. La victoire samedi dernier des amienois sur leur adversaire lensois a relancé la course à la montée. Pourtant, Lens et son Stade-Bollaert sont l’histoire du football français. Ses deux dernières contre performance face à Auxerre et Amiens remet en cause certains acquis du côté lensois. A égalité de points avec Nîmes, Lens est en chasseur prêt à bondir sur le moindre faux pas des Crocos. Les Crocos se sont les Nîmois. La très grosse surprise de cette fin de saison. L’an passé, le club avait vécu une saison compliquée avec un retrait de huit points mais s’était maintenu de fort belle manière. Cette saison, les nîmois ont pris une belle revanche en se hissant en troisième position de ce classement et comme potentiel barragiste. Rachid Alioui, maître artificier de Nîmes, meilleur joueur du club cette saison s’est blessé pour le reste de la saison, une donnée importante dans la course à la montée.

A l’image de Strasbourg, un autre promu est en course pour la Ligue 1 : Amiens ! Les hommes de Christophe Pelissier ont abattu leur dernière carte le week-end dernier en allant battre Lens. Cette carte leur permet d’espérer monter en Ligue 1. La bataille sera rude mais l’équipe emmenée par leur capitaine Thomas Montconduit compte bien jouer les trouble fête dans cette fin de saison et rêver d’une montée historique pour le club. En effet, Amiens n’a jamais évolué en Ligue 1 depuis sa création. L’envie est donc très grande pour les garçons de marquer à tout jamais l’histoire de ce club.

Troyes et Reims sont les derniers concurrents à la montée. Les deux clubs relégués de Ligue 1 l’an passé jouent les premiers rôles. Si les deux places direction la Ligue 1 au soir de la trente-huitième journée sont compromise avec cinq points de retard pour Troyes et sept pour Reims, la troisième place reste plus que possible. Il reste douze points à aller chercher et les deux clubs n’ont pas dit leur dernier mot. La bataille sera rude. La Ligue 1 fait envie à beaucoup de club.

National : la peur au ventre

Cinq clubs sont à la lutte pour le maintien : Tours, Auxerre, Red Star, Orléans et Laval. Les cinq clubs se tiennent en sept points. La barre symbolique des quarante deux points semble si près mais si loin pour les quatre clubs… La Ligue 2 est très homogène et dans cette lutte pour ne pas descendre c’est Tours et Auxerre qui tiennent la corde. Pour le moment. Oui, car cette Ligue 2 réserve son lot de surprise chaque week-end. Les tourangeaux, dernier à la vingt-neuvième journée réalise une “remontada” fantastique depuis huit matches : quatre victoires pour quatre nuls. Les hommes de Gilbert Zoonekynd sont en passe de réussir leur pari de se maintenir. Sans faire de bruit, Tours est le deuxième meilleur club sur les six derniers matches. Rien que ça. A la seizième place, Tours possède seulement trois points d’avance sur le barragiste : le Red Star.

Dans le sens opposé à Lens ou Strasbourg, l’un des clubs historiques de Ligue 2 vit une saison cauchemardesque : l’AJ Auxerre. Racheté en cours de saison par des investisseurs chinois, le club bourguignon vit des semaines agitées en coulisses. Entre le limogeage de Viorel Moldovan, l’arrivée de Cédric Daury, la fausse arrivée de Jean-Pierre Papin et la rumeur d’un départ du président, Guy Cotret, à la fin de saison ont alimenté le club de l’Yonne. Inutile de préciser alors que le club n’est pas serein et ne peux travailler dans des conditions saines. Pour autant, les joueurs s’arrachent pour aller cherche ce maintien. Il y a pléthore de joueurs expérimentés et talentueux dans ce club. On se demande encore où en serait le club sans cette agitation… Avec deux petits points d’avance sur le Red Star, Auxerre n’est pas du tout à l’abri d’une descente aux enfers.

Le Red Star, Orléans et Laval forment le trio de bas de tableau. Le Red Star vit une fin de saison compliquée malgré une très nette victoire (4-1) sur Bourg en Bresse le week-end passé. Le club francilien peut croire en son maintien, son destin est entre ses mains. Pour s’assurer de disputer au minimum le barrage de fin de saison, le Red Star doit s’imposer dans son choc face à Orléans ce week-end. Le résultat de ce match aura une influence énorme sur tous les concurrents au maintien.

L’adversaire du Red Star, Orléans, a subi la loi de la DNCG en se voyant infliger un retrait de quatre points pour non-respect dans la présentation des comptes financiers. Ces points là risquent bien de peser lourd dans la balance pour le maintien. Cette sanction a mis un coup de massue sur la tête des orléanais qui compte tant bien que mal de s’en sortir. La défaite 4-0 face à Valenciennes illustre le mauvaise passe de l’USO. Méfiance pour le Red Star car hormis sa défaite face à Tours (3-1), l’USO s’est imposé dans deux matches décisifs pour le maintien face à Auxerre (2-0) et face à Laval (2-1). Le match de ce vendredi soir opposant le Red Star à Orléans est clairement le match à suivre en bas de tableau.

Laval, les tangos vivent une saison plus qu’agitée. Les lavallois ont sombré en bas de tableau depuis peu. Avec trois changements d’entraîneur, Laval n’a jamais su trouver une stabilité tellement importante. Avec désormais six points de retard sur Auxerre, le maintien direct du club paraît compromis. Leur calendrier est le plus compliqué parmi ses concurrents (voir ci-dessous) La place de barragiste à quatre points est toute proche. Laval en cas de succès ce week-end pourrait bien profiter du résultat de la confrontation entre le Red Star et Orléans.

Rien est joué tout reste à faire dans cette ô combien passionnante Ligue 2, trop souvent mise de côté.

Récapitulatif :

Les matchs à jouer pour les prétendants à la montée : en gras les confrontations directes

Strasbourg : Reçoit Le Havre – Va à Lens – Va à Niort – Reçoit Bourg en Bresse

Brest : Va à TroyesReçoit Nimes – Va à Bourg en Bresse – Reçoit le Gazélec

Nîmes : Reçoit Auxerre – Va à Brest – Reçoit Ajaccio – Va à Laval

Lens : Reçoit Laval – Va à Strasbourg – Va au Gazélec – Reçoit Niort

Amiens : Reçoit Ajaccio – Va à Sochaux – Reçoit Laval – Va à Reims

Troyes :  Reçoit Brest – Va à Auxerre – Reçoit Reims – Va à Sochaux

Reims : Va à Niort – Reçoit Orléans – Va à TroyesReçoit Amiens

Quels clubs accèderont à la Ligue 1 ?

View Results

Loading ... Loading ...

Les matchs à jouer pour les prétendants à la descente : en gras les confrontations directes

Tours : Reçoit Clermont – Va à Laval – Reçoit le Havre – Va à Ajaccio

Auxerre : Va à Nîmes -Reçoit Troyes – Va à Valenciennes – Reçoit Red Star

Red Star : Va à Orléans – Va à Valenciennes – Reçoit Sochaux – Va à Auxerre

Orléans : Reçoit Red Star – Va à Reims – Reçoit Clermont – Va au Havre

Laval : Va à Lens – Reçoit Tours – Va à Nîmes – Reçoit Amiens

 

Quels clubs seront relégués de Ligue 2 ?

View Results

Loading ... Loading ...

Auteur : Quentin Burban

Amoureux du beau jeu mais fan irrésistible de l'AJ Auxerre. Fan absolu de sport, grand curieux, aime la vie plus que la vie ne m'aime.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Ligue 2

Plus dans Ligue 2, National
jean-pierre-papin
AJA : L’imbroglio Jean Pierre Papin

L'AJ Auxerre est dans une situation critique. Dix-neuvième de Ligue 2 et avant son match de Coupe de France contre...

tifo-supporters-strasbourg
La Ligue 2 toujours aussi surprenante

La Ligue 2 a offert son lot de surprise, du beau parcours brestois et strasbourgeois aux déboires de l'AJA. Retour...

trophee-ligue-2
Une Ligue 2 très disputée

Avec la mise en place du barrage opposant le 18e de Ligue 1 au 3e de Ligue 2 et n'assurant...

Fermer