La guerre des places européennes

24
août
2016

Auteur :

Catégorie : Europe

tirage-uefa

Alors que le tirage pour débuter les phases de groupes de la Champion’s League et de l’Europa League se réalise en cette fin de semaine, nous nous sommes intéressés d’un peu plus près au coefficient UEFA. Souvent attendu pour être étudié, le classement réalisé par l’UEFA n’a pas de champion à proprement dit mais il est l’obsession des plus grandes ligues européennes.

Un savant calcul

Dressons un petit récapitulatif de la façon dont le coefficient UEFA est calculé.

Ligue des championsLigue EuropaPts par match
1er tour

0,5

0,25

 

Victoire 1

Nul 0,5

Défaite 0

2ème tour

1

0,5

3ème tour

*

1

Barrages

*

1,5

Phase de groupe

4

2

 

Victoire 2

Nul 1

Défaite 0

1/16

*

*

1/8

5

*

1/4

1

1

1/2

1

1

Finale

1

1

* : Tours non présents dans la compétition ou ne rapportant aucun point.

Le coefficient national par saison est quant à lui la somme des coefficients de chaque clubs qui composent une ligue, présents la saison en question, divisé par le nombre de club que la ligue a pu inscrire dans les compétitions européennes.

Ainsi on obtient le coefficient national final, qui détermine le nombre de clubs que peut enregistrer une ligue par saison, grâce à la somme des coefficient nationaux des cinq dernière saisons.

Un exemple avec le Real Madrid lors de la saison 15/16

Le champion en titre a réalisé le parcours suivant : qualifié directement pour les phases de groupes, il a ensuite obtenu cinq victoires et un nul en poules. Il s’est donc qualifié pour les huitièmes de finale. Lors des phases finales il a comptabilisé quatre victoires, deux nuls et une défaite. Ayant gagné la finale il a donc pris un point à chaque tours passés précédemment ainsi qu’un point pour sa finale gagnée. Ainsi on réalise le calcul suivant:

.

4+(5×2)+(1×1)+4+(4×2)+(2×1)+(1×0)+1+1+1+1=33

.

A cela on doit ajouter 20% du coefficient national de l’Espagne pour l’année durant laquelle il a réalisé la compétition en l’occurrence celui de la saison 15/16. Ainsi le coefficient de l’Espagne étant de 23,928 à la fin de la saison, on obtient 4,785 pour les 20% de celui-ci. A l’issue de la saison 2015-2016 le Real Madrid compte alors un coefficient UEFA égal à 37,785.

L’importance de ce classement

Comme dis précédemment, le classement des championnats nationaux par l’UEFA permet la désignation du nombre de places européennes dont chaque championnat pourra disposer. L’idéal est de faire parti du top 3 de ce classement qui garantis trois clubs en phase de groupes de la Champion’s League et 2 pour celles de l’Europa League. À l’heure actuelle ces trois premières places sont trustées par l’Espagne, l’Allemagne et l’Angleterre. Le classement est fait de sorte à ce que lorsque les clubs d’une ligue sont fort au niveau européen, cette ligue puisse inscrire un maximum de clubs la saison suivante afin d’avoir une forte exposition sur la scène européenne en récompense. Le plus gros danger finalement pour une ligue possédant une forte importance au niveau européen est de retomber en dessous de la cinquième place où le dernier club qualifié, de la ligue en question, pour la Champion’s League doit passer deux tours de qualification et ainsi reprendre une saison qui s’annonce longue bien avant la majorité des autres clubs.

.

monaco-uefa

.

Où en est la France actuellement ?

La France avait fini sixième du classement à l’issue de la saison précédente ce qui a obligé Monaco a commencer sa campagne européenne au troisième tour de qualification. Depuis elle est remontée sur la cinquième marche de ce classement car, la saison 2011/2012 n’étant plus pris en compte, le Portugal a perdu son plus gros coefficient de ces cinq dernières années ce qui a évidemment profité à la France. Cependant la Russie (6ème), le Portugal (7ème) et la France se poursuivent en seulement deux points et s’échange ces trois places régulièrement au gré des résultats de leurs clubs. Pour ces trois nations il est primordial de réaliser de bonnes performances lors de confrontations directes entre leurs clubs.

L’Europa League principal atout des ligues émergentes

Le top 4 s’étant clairement détaché avec environ 15 points d’avance sur son premier poursuivant (la France du coup pour l’instant), l’équité du classement réalisé par l’UEFA peut prêter à discussion. Mais la non-prise de conscience de certaines ligues de l’importance de l’Europa League pour ce classement reste la principale raison des perturbations aux alentours des places 5, 6 et 7. En effet, cela vaut surtout pour la ligue française dont les clubs n’ont jamais réalisé de performances à hauteur des attentes placées en eux ces dernières années. L’écart se creusant de plus en plus en ligue des champions entre les clubs puissants et … les autres finalement, la Ligue Europa peut être une véritable solution pour engranger quelques points bienvenus à la fin de la saison afin de ne pas handicaper un de ses clubs avec un tour supplémentaire lors des phases de qualification. De plus on peut voir que des pays comme la Russie et le Portugal ont une vrai culture européenne ces dernières années alors qu’on imagine souvent en France que ce sont des championnats mineurs.

Auteur : Leo Dellier

La passion a débuté au stade Léon Bollée, elle demeure intacte aujourd'hui.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Les derniers articles de la catégorie Europe

Plus dans Europe
carlo-ancellotti-renato-sanches-mats-hummels
La séduisante Bundesliga fait son retour

La Bundesliga reprend ses droits le week-end prochain. Alors que l'ogre Bayern va sans doute être difficile à aller chercher,...

stoke-city-manchester-city
L’éternel débat de l’arbitrage

Samedi après-midi, Manchester City se déplaçait à Stoke City. Dans un des stades les plus bouillants d'Angleterre, City réussit tout...

ana-gutiérrez-robledo-diarioastv
Ana Gutiérrez (AS) : “Sergio Ramos est déjà une légende du football espagnol”

APP vous offre un retour sur le match de Supercoupe d'Europe de ce mardi 9 août, Real Madrid-FC Séville (3-2)...

Fermer